La formation des sauveteurs en mer, gage d’efficacité

-- Société --

Reportage de Olivier DELAGARDE (Tv Quiberon-la Baie)

Publié le 18/12/19 16:11 -- mis à jour le 18/12/19 16:11
:
(123 vues)

Si leur dévouement est sans faille, les Sauveteurs en Mer doivent pouvoir répondre à toute situation d’urgence. Il est donc indispensable de s’assurer de leur parfaite préparation. C’est la raison pour laquelle la SNSM a structuré son activité de formation, que ce soit au sein des stations de sauvetage, ou au sein des centres de formation et d’intervention régionaux (CFI).

Forte de ce principe et durant une semaine, la station de la Trinité-sur-Mer organise une session de formation aux premiers secours en équipe de niveau 1. D’une durée de 35 heures, ce stage diplômant se déroule dans les locaux de la bien connue Société Nautique.

A l’issue de cette semaine, tous repartiront aguerris de gestes sûrs dans leurs stations de rattachement. Mais comme ils aiment à le rappeler, les sauveteurs en mer sont une grande famille…

Retour en images d’Olivier Delagarde

Voir aussi :

mailbox
imprimer
TV QUIBERON-LA BAIE est la chaîne de télévision web quotidienne d’informations générales de la Baie de Quiberon, de ses îles et de son bassin de vie. L’équipe est composée exclusivement de journalistes professionnels indépendants tri-qualifiés (rédacteurs, photographes et reporters d’images). En marge de l’information politique et générale, TV QUIBERON-LA BAIE c'est aussi plusieurs émissions thématiques à fréquence régulière visant à la mise en valeur des initiatives locales, du patrimoine culturel et historique de la baie de Quiberon et de son bassin de vie, incluant ses iles, de portraits de Morbihannais.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.