la Bretagne arrive au japon
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 4/03/07 19:55 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Un week-end breton à Tokyo

Le 17 et 18 mars l’association des Bretons du Japon, soutenue par le conseil régional, organisera un week-end breton à Tokyo. Le but est de promouvoir les exportations bretonnes via la culture. A cette occasion le groupe An Dud Nevez fera le déplacement et se produira à deux reprises en particulier lors de la parade de la Saint Patrick à Tokyo le 18 mars. Oui même le Japon faite la Saint Patrick.

Bretons au japon : la toute jeune association crée en 2006 est présidée par Stéphane Péan. Il y aurait 500 bretons résidents au Japon y compris l'ambassadeur, Gildas Le Lidec, et le Consul Philippe Le Corre. D'après Stéphane Péan, les japonais s'intéressent aux pays dits "celtiques" et auraient découverts la Bretagne. Une entreprise locale fabriquerait même des caramels au beurre salé. (voir le site)

Bretons a travers le monde Dans le cadre de sa politique internationale, la région a mis en place un programme d'aide aux projets innovants. M. Christian Guyonvarc'h, vice président de la région aux affaires internationales, précise bien que "ce sont des aides a des projet innovants faisant connaître la Bretagne et donc ses produits". Le Conseil Régional a déjà aidé l’association des Bretons du Monde et l’association des Bretons de Beijing.

An DUD Nevez est un groupe de musique bretonne traditionnelle spécialisé dans le baroque et la musique ancienne qui a émergé au grand jour lors de la « nuit » celtique du stade de France de 2003.Il est composé de Claude Nadeau, Daniel dupiter, Serge Plénier et Dominique Roux.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1851 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.