Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
L’Union Démocratique Bretonne demande le retrait du CPE.
Malgré la forte mobilisation du samedi 18 mars, le premier Ministre persiste et signe dans sa volonté de refus du dialogue social, enfermé dans ses certitudes et dans son orgueil. Cette obstination, à la limite du mépris pour le peuple est renforcée par le soutien du Président Chirac et la
Nil Caouissin pour UDB le 22/03/06 20:42

Malgré la forte mobilisation du samedi 18 mars, le premier Ministre persiste et signe dans sa volonté de refus du dialogue social, enfermé dans ses certitudes et dans son orgueil. Cette obstination, à la limite du mépris pour le peuple est renforcée par le soutien du Président Chirac et la caution de l’UMP.

Plus de 2 français sur 3 sont contre le CPE dont la très grande majorité des jeunes, étudiants en tête. Combien faudra t-il de millions de personnes dans la rue pour que Mr de Villepin entende que les Français ne veulent pas d’un salariat au rabais pour les jeunes ? Alors que la France détient et ce depuis des années le triste record du chômage des jeunes en Europe, donner, via le CPE, un permis de licencier sans justification est indigne d’une société qui se veut et se dit moderne.

Même certains représentants du patronat demandent à Mr de Villepin de revoir sa copie, conscients qu’ils sont, que l’épée de Damoclès que constitue un contrat précaire de deux ans, n’est pas de nature à faciliter l’intégration et l’insertion professionnelles des jeunes.

Le CPE remplacera les CDI mais également les CDD, sans aucun effet sur la création d’emplois nouveaux, la précarité et l’exclusion jusqu’à l’âge de 26 ans deviendront la règle. De plus ce projet menace directement l’ensemble de la société française, dès lors que le gouvernement ne cache pas sa volonté d’étendre le dispositif CPE à l’ensemble des salariés et des entreprises.

L’UDB se réjouit de la forte mobilisation en Bretagne ainsi que de l’unité des syndicats et des partis de gauche, apporte son soutien aux jeunes en lutte pour un avenir professionnel durable et appelle à participer à la grève et aux nombreux rassemblements du 28 mars.

Union Démocratique Bretonne, Le porte parole Ronan Divard, P/O Robert Pédron (06 75 59 15 15)

Cet article a fait l'objet de 1171 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons