Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
L’UDB Kreiz Breizh apporte son soutien à Yannig Baron.
L’Union démocratique bretonne apporte son soutien à Yannig Baron, président de Dihun, en grève de la faim depuis 16 jours pour dénoncer les conditions réservées à l’enseignement du breton par l’enseignement catholique de Bretagne. L’UDB Kreiz Breizh déplore qu’un militant de la langue bretonne doive mettre sa santé en danger
Nil Caouissin pour UDB le 6/05/06 7:26

L’Union démocratique bretonne apporte son soutien à Yannig Baron, président de Dihun, en grève de la faim depuis 16 jours pour dénoncer les conditions réservées à l’enseignement du breton par l’enseignement catholique de Bretagne.

L’UDB Kreiz Breizh déplore qu’un militant de la langue bretonne doive mettre sa santé en danger pour attirer l’attention des autorités de l’enseignement catholique de Bretagne sur les blocages multiples et les incessantes reculades de cette institution en matière d’enseignement bilingue.

Nous savons dans le Centre Bretagne que la situation dans l’enseignement bilingue public est tout aussi difficile : suppression d’un demi-poste prévu pour la rentrée à Rostrenen, refus d’ouverture à Bulat-Pestivien où 20 enfants sont préinscrits pour la rentrée 2006… L’UDB apporte son soutien aux parents et enseignants de ces écoles et demande le maintien du poste de Rostrenen et l’ouverture de poste à Bulat Pestivien pour la rentrée 2006.

L’UDB se félicite que les autorités diocésaines des Côtes d’Armor aient confirmé à Monsieur Yannig Baron l’ouverture de demi-postes bilingues à l’école privée de Rostrenen et Maël- Carhaix. Les blocages aux ouvertures de postes sont maintenus dans les départements du Finistère et Morbihan. Cette situation est inadmissible.

L’UDB Kreiz Breizh appelle ses adhérents et sympathisants, et tous ceux qui refusent la politique linguistique actuelle du gouvernement, à participer à la manifestation du 3 juin 2006 à Rennes, organisé par le Conseil Culturel de Bretagne pour demander que la culture bretonne et l’enseignement du breton soient transférés, avec les budgets correspondants , à la Région Bretagne. Pour l’UDB face à la démission de l’Etat, c’est aux bretons et aux élus du Conseil régional de Bretagne de décider de l’avenir de la langue bretonne.

Pour l’UDB Kreiz Breizh : Herve ar Gall

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons