Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
L’UDB dénonce la « négative attitude » du Préfet du Finistère au sujet de la carte scolaire.
L'UDB ne peut accepter l'ingérence du 1er représentant de l'Etat dans le département dans la gestion de la carte scolaire départementale et son soutien appuyé à monsieur l'Inspecteur d'Académie pour demander la fermeture des collèges de Camaret et de Plougasnou. Ces décisions ont été prises sans souci d'aménagement du territoire
Hervé Le Gall pour UDB Penn-ar Bed/ Finistère le 12/02/05 16:48

L'UDB ne peut accepter l'ingérence du 1er représentant de l'Etat dans le département dans la gestion de la carte scolaire départementale et son soutien appuyé à monsieur l'Inspecteur d'Académie pour demander la fermeture des collèges de Camaret et de Plougasnou. Ces décisions ont été prises sans souci d'aménagement du territoire dans des zones fragilisées qui risquent de perdre de la population. Des mesures autoritaires dictées par des mesures d'économies budgétaires que la population et les élus ne peuvent accepter. Pourquoi ce même Monsieur le Préfet n'intervient-il pas auprès de M.l_'inspecteur d'Académie pour qu'il respecte l'engagement que l'Etat a pris lors de la signature du Contrat de Plan Etat Région en matière d'enseignement bilingue ? Où est la dotation de 24 postes à l'année prévue dans l'enseignement bilingue du Contrat de Plan? À peine la moitié des postes prévus sera ouverte_à larentrée de septembre dans les 5 départements bretons. L'Etat ne respecte pas sa signature et ce au moment où les conseillers régionaux de Bretagne ont voté à l'unanimité une déclaration solennelle et un plan de développement de l'enseignement du breton prévoyant que 20 000 élèves soient inscrits en bilingue en 2010. L'UDB ne peut accepter le refus d'ouverture de classe bilingue à Daoulas. Des familles se sont mobilisées_ ont fait toutes les démarches pour que leurs enfants soient scolarisés dans l’enseignement bilingue public. L’Education Nationale s 'est engagée à répondre à la demande sociale pour l'enseignement bilingue. Elle ne tient pas ses engagements et 19 enfants seront privés d'enseignement en breton à la rentrée prochaine. Le rôle de l'Etat est de réduire les disparités entre régions et d'assurer l'aménagement du territoire, l'Etat centralisé est incapable de le faire. Le désengagement de l'Etat doit être l'occasion pour les Bretons et leurs élus de proposer des solutions alternatives pour sauver le service public livré par l'Etat à la privatisation des ultra-libéraux. Pour l'UDB , la région doit être un rempart face à la casse organisée dans Académie de Bretagne et le déménagement prévu de 500 postes dans l'Enseignement Public et de 180 postes dans l'Enseignement Privé. Les Bretons ne devront compter que sur eux-mêmes, s'ils veulent sauver leurs services publics. Seul un rapport de force permettra de faire reculer les déménageurs. Ce rapport de force, l'UDB est prête à y travailler. Avec tous ceux que l'avenir de la Bretagne intéresse sincèrement.

Bernard Le Mao : responsable la Fédéral du Finistère 02 98 64 29 56 Herve Le Gall porte-parole pour la langue bretonne 02 96 24 25 09

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons