-- Europe --

Le nationaliste corse François Alfonsi et les indépendantistes catalans Carles Puigdemont et Oriol Junqueras élus députés européens

François Alfonsi lors de sa venue à Vannes invité par Breizh Impact
François Alfonsi lors de sa venue à Vannes invité par Breizh Impact

Le nationaliste corse François Alfonsi (groupe EELV-ALE), déjà député entre 2009 et 2014, président du groupe Alliance libre Européenne (ALE) qui regroupe des partis régionalistes et indépendantistes de toute l'Europe, a été élu député européen. Il avait rencontré l’Association Bretagne Réunie à Nantes, à l’invitation de l’Union Démocratique Bretonne et s'est engagé à soutenir la réunification de la Bretagne au parlement européen. Il est soutenu par les indépendantistes corses et est 9e sur la liste EELV. D'autre part, les indépendantistes catalans Carles Puigdemont et Oriol Junqueras sont aussi élus députés européens. Carles Puigdemont est en exil en Belgique, et Oriol Junqueras est incarcéré en Espagne.

En même temps avait lieu une élection municipale à Barcelone qui a vu la victoire d'Ernest Maragal, candidat du parti indépendantiste Gauche républicaine de Catalogne (ERC). Manuel Valls, ancien Premier ministre en France et ancien candidat à la présidence de la République a subi une défaite cinglante arrivant seulement en 5e position avec 13% des voix.

Voir aussi :

mailbox imprimer
la rédaction de l'ABP

Vos commentaires :

Léon-Paul Creton
Lundi 27 mai 2019

Quelle part les indépendantistes, nationalistes et régionalistes prennent dans le succès des verts « français » ? Mesurable ?

Léon-Paul Creton
Lundi 27 mai 2019

De Jadot, lors de toute la soirée électorale d'hier, je n'ai entendu qu'une fois, et seulement, le terme "régionalistes" !

Alan-Erwan Coraud
Lundi 27 mai 2019

Insupportable Jadot avec ses accents gaulliens "Françaises, Français" . Que les Verts français n'oublient pas que leur score ils le doivent aussi à ces dizaines de milliers de Bretons, Catalans du Nord, Corses, Basques du Nord etc qui ont voté RPS. Dommage, la Bretonne Lydie Massard en 14ieme place alors qu'il semblerait que 13 candidats soient élus.

krys44
Lundi 27 mai 2019

Barcelone : La maire sortante « indignée », Ada Colau battue par la Gauche républicaine catalane (ERC), gauche indépendantiste, parti de Junqueras .Écart de moins de 5000 voix .

Manuel Valls, parachuté à l’été 2018 pour faire barrage aux indépendantistes , a complètement raté :13 %, et six sièges ! Que ça ne le fasse pas revenir !

Puigdemont , sa liste Libres pour l’Europe droite indépendantiste

Junqueras : BNG (Galice) et EH Bildu (Pays basque), la liste « Des républiques, maintenant » (5,6 %, trois eurodéputés)

Selon la loi espagnole, Puigdemont doit retourner physiquement par l’Espagne pour jurer d'appliquer " leur Constitution " espagnole devant le "conseil électoral" . En Espagne , il serait tout de suite arrêté . Il faudrait demander au conseil électoral de ce déplacer à Bruxelles et de suivre des cours de "respect des Droits Humains!

Quant à Junqueras , il est arbitrairement détenu dans les geôles espagnoles !

(voir le site)

Burban xavier
Lundi 27 mai 2019

hélas , je doute fort que la préoccupation de EELV ira vers la Bretagne et les régions , la langue bretonne , le basque , l'occitan , alsacien , flamand, corse , la Réunification de la Bretagne .

C'est un parti national avant tout et les alliances le conduiront à oublier très vite ses co-listiers , force d'appoint politique le temps d'un scrutin comme à chaque fois , il préférera le PS PP ND ou Hamon ou LA REM à coup sur ! Au niveau européen , il y aura des avancées sur le plan écologique mais au niveau culturel l'horizon est bouché . Le problème des minorités ne sera jamais abordé , nous sommes trop faibles . Je le regrette , ils sont Jacobins comme les autres !

Par contre, je me réjouis de ce score , c'est de l'oxygène pour ceux qui veulent éviter le pire ! J'en fais parti !

Muzellec Alain
Samedi 1 juin 2019

Ne faites donc pas la fine bouche. Imitez les plutôt. Le silence assourdissant de tout ce qui est breton devant les enjeux décentralisateurs soulevés par les gilets jaunes et les élections européennes est confondant. La Bretagne n'existe pas hélas! Elle est à créer, comme toute société, sur une base économique productive et un marché interne sur lesquels pourra se greffer une culture.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 3 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.