Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Jean-Yves Le Drian lors de sa déclaration de candidature
Jean-Yves Le Drian lors de sa déclaration de candidature
- Point de vue -
Jean-Yves Le Drian fera t-il quelque chose pour la Bretagne sur les questions institutionnelles ?
Alors que le nouveau Conseil régional de Bretagne, issu des élections régionales des 6 et 13 décembre derniers, se réunit pour la première fois aujourd'hui à Rennes, beaucoup se posent
Philippe Argouarch pour ABP le 18/12/15 12:52

Alors que le nouveau Conseil régional de Bretagne, issu des élections régionales des 6 et 13 décembre derniers, se réunit pour la première fois aujourd'hui à Rennes, beaucoup se posent la question... Jean-Yves Le Drian fera-t-il quelque chose pour la Bretagne sur les questions institutionnelles ?

Depuis Alain Poher, qui fut président de la République par intérim en 1969 et surtout René Pleven, un compagnon du Général De Gaulle, qui fut 5 fois ministre de la Défense, garde des Sceaux, puis Président du Conseil (1951-1952), puis finalement le premier président du Conseil régional de Bretagne, jamais un Breton n'a eu autant de pouvoir dans un gouvernement de la République.

L'élection haut la main de Jean-Yves Le Drian à la tête de la région Bretagne, malgré l'épineuse question du cumul des mandats, n'a fait qu'accentuer son pouvoir à Paris.

Se contentera-t-il de mesurettes comme s'assurer que le siège d'Ifremer va bien à Brest ou que le nouveau centre de cyber défense reste bien à Rennes ? Ou va t-il peser pour un peu de dévolution et placer des pions pour une réunification éventuelle ? That is the question.

(voir le site) pour suivre en direct son discours d'investiture cet après-midi à 14:30

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1492 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 22 commentaires
Lucien Le Mahre Le Vendredi 18 décembre 2015 14:23
Discours d'ouverture au Conseil Régional de Corse.
" Formulons tous nos voeux, mes chers compatriotes, pour que Monsieur le Comte, si bien introduit à Versailles, obtienne de sa Majesté les quelques menus aménagements ardemment attendus par nos paroisses appauvries mais fidèles.
Oh, selon notre habitude ancestrale, nous ne demandons pas la lune ! Nous savons que les grands évènements qu'il gère avec brio, loin au-dessus de nos têtes, nous commandent la retenue et la patience. Nous ne le décevrons donc pas cette fois encore, qu'il en soit à nouveau persuadé.
Et si à l'occasion, il parvenait à distraire de l'emprise de ses hautes fonctions un peu de son temps si précieux pour revenir arpenter ses terres, ce sera toujours un honneur et un plaisir pour nous de le saluer chapeau bas et de le remercier pour ses nombreux bienfaits passés et, nous en sommes convaincus : à venir.
En lui renouvelant la très majoritaire confiance que les abstentionnistes lui refusent encore"
°°°
PS : URGENT !
Non, non, mille excuses, il semble qu'il y ait erreur ! Il ne s'agirait pas du Conseil de l'Ile de Beauté, Mais conscient du fait que l'attente peut être angoissante, on nous promet la rectification nécessaire sous une poignée de secondes.
(0) 

Erik D Le Vendredi 18 décembre 2015 14:42
Non il ne fera rien dans le sens de la réunification ! Comme tous les pseudo Bretons qui sont à la solde des jacobins et qui ne pensent qu'à leur petit confort, leur réélection future, ... !
(0) 

Paul Chérel Le Vendredi 18 décembre 2015 16:55
Ne mélangeons pas POUVOIRS et COMPETENCES ! La région, les régions, ne dispose(nt) d'AUCUN POUVOIR. L'Etat central n'en accorde aucun à quelque niveau que ce soit. Par contre, il OCTROIE des COMPETENCES comme il le veut, quand il le veut, jamais pleines et entières, qui ne sont EN FAIT que des défausses de responsabilités et, EN PLUS ces fausses compétences sont partagées entre divers intervenants, ce qui est évidemment source de pagaille ou carrément d'inaction. Voilà comment la France est gérée ! Si le nouvel élu au CR Bretagne exerce réellement la mission que le peuple breton vient de lui confier à l'aveuglette, en priorité sur ses fonctions actuelles, il aura donc beau jeu de dire « ce n'est pas ma faute c'est la faute de tel ou tel. » Paul Chérel
(0) 

Yannig Baron Le Vendredi 18 décembre 2015 17:35
Aujourd'hui nous avons deux raisons de pleurer.
Une de joie en regardant ce qui se passe en Corse, la fête, la joie, des discours extraordinaires et 100 % démocratiques...
Une de tristesse. Outre qu'on ne peu même pas regarder la première réunion du Conseil Régional pour raison technique... le discours du "nouveau" président nous annonce des choses extraordinaires dans le domaine culturel: Il va veiller à l'application de la convention signée ( avec le rectorat certainement ) dont on connait le vide impressionnant et il engagera, en plus.., les études nécessaires pour créer un second lycée Diwan... C'est tout... C'est tout... Rien sur le rattachement de 4 des départements bretons au premier... Rien sur la généralisation de l'enseignement des langues de Bretagne, sur la formation des enseignants et j'en passe...
Yannig BARON
(0) 

frankizbreizh Le Vendredi 18 décembre 2015 23:56
Jean-Yves Le Drian fera t-il quelque chose pour la Bretagne sur les questions institutionnelles ?NETRA evel-just
(0) 

Ar Vran Le Samedi 19 décembre 2015 00:28
C'était évident qu'il n'y avait rien à attendre.
Quelqu'un qui doit tout au PS qui en plus a déjà été 2 fois président de région, politique français de métier et qui enfin se permet de ne pas faire campagne, le contraire aurait été étonnant. Comme le dit l'adage, on a les élus que l'on mérite....
Si comme le disait le général de Gaulle, les Français sont des veaux, alors les Bretons en sont réduits au stade de larve.
Il est temps de défranciser les masses bretonnes. La corse nous montre le chemin...
(0) 

martin Le Samedi 19 décembre 2015 01:15
J'ai bien ri. Le Drian le vide sidéral. Un vote de vieux pour les vieux, par les vieux.
(0) 

M.Prigent Le Samedi 19 décembre 2015 04:03
Paul Chérel a bien résumé le résultat de "La Grande réforme territoriale" promise par Hollande.
En gros, les élus régionaux continueront leur travail tranquille de petits supplétifs de Préfecture.
En tout cas, si j'en juge par les mines épanouies de Le Drian, Sapin, Fabius, Hollande...la cuisine est bonne dans les allées du Pouvoir !
(0) 

PIERRE CAMARET Le Samedi 19 décembre 2015 06:42
Je compare JYLD avec sa figure de clown triste ..... et celle de Gilles SIMEONI , le President de l' Assemblee Corse , pendant son discours : un visage plein d' energie , de volonte ........ un discours bien dose , sans exces .... mais rappelant la CORSE , tout simplement et un avenir base sur la Democratie et non sur les Valeurs Republicaines psssifft!!!!!!!!!!!!!. Un homme ouvert , un Corse qui parle sa langue (plus que 2 mots de JYLD),un patriote tolerant ,devoue a son pays . En Bretagne il y a peu de tels hommes , tres peu, Ils sont Socialistes , LesRepublicains , FN , Ecolos .. et j' en passe , avant d' etre naturellement Bretons .
Mes Chers compatriotes ayez encore des mouvement d' humeur : Mettez du fumier devant les Prefectures , cassez les portiques , brulez des voitures de gendarmes ...... cela vous sera pardonne par Dieu le Pere , qui a son Pied a Terre, Rue Solferino . En dehors de cela votez comme Vot' Bon Maitre le demande ..... et faites Beeh! Beeh! et meuh! meuh ! pour rajouter au folklore .
(0) 

Peri Loussouarn Le Samedi 19 décembre 2015 08:52
A la lecture de la pravda, en cette fin de semaine, - où le programme socialiste pour la Bretagne est retranscrit - il semble que nous soyons condamnés - comme prévu - à rester sur notre faim....
Langue bretonne, réunification sont absents ou relégués en fin de programme...
(0) 

Luigi Barsagli Le Samedi 19 décembre 2015 11:13
Ministre de la Défense (ministère le plus régalien avec l'Intérieur) du gouvernement en place : 51 % sans mener campagne dans une triangulaire
Front National : 18 %
Régionalistes + Indépendantistes : 8 %
A partir de là les chiffres parlent d'eux-mêmes.
Rappelons qu'en Alsace les autonomistes ont font 12 % pour l'élection régionale "Grand-Est".
(0) 

yann Gwern Le Samedi 19 décembre 2015 11:14
Quelles sont les causes psycho socio pathologiques qui ont conduit cette "majorité" de bretons d'avoir reconduit ce gouverneur de province? Lequel bien sûr restera à Versailles en chargeant ses hommes de paille de distribuer les prébendes à leurs potes, et en gardant pour lui-même le meilleur (cumul des fonctions et des rémunérations, admiration de la presse aux ordres). Est-ce que sera enfin l'occasion pour les bretons d'ouvrir les yeux et de se débarrasser une fois pour toutes de leurs prétendues "valeurs républicaines"? On peut l'espérer, mais surtout prendre enfin notre destin en main, même si notre confort intellectuel et matériel dû en souffrir. Il y a urgence!
(0) 

Damien Kern Le Samedi 19 décembre 2015 12:08
Le président d'une vaste maison de retraite et avec ses 14 vice-présidents animateurs.
(0) 

Le Corre jean louis Le Samedi 19 décembre 2015 12:37
CONSTERNANT cette GRANDE FARCE qu'ont été ce charcutage des Régions chef d'Oeuvre de la "TECHNOSTRUCTURE PARISIENNE" qui fait tout pour uniformiser et detruire les diversités régionales,et nier ses minorités nationales,grande farce toujours que ces "élections"ou pres d'un Breton sur deux a voté pour un fantome qui a profité des moyens de l'Etat (deplacements,receptions,+presse locale aux ordres...) pour faire sa petite campagne a longueur d'année,et se paye le luxe de ne pas participer a la campagne "officielle !..."
En 68 on disait "voter c'est pisser contre le vent " , Attention aux retours de batons !
(0) 

JP. Touzalin Le Samedi 19 décembre 2015 14:31
M. Le Drian s'est déclaré satisfait d'avoir su garder " le périmètre" de la Bretagne !
Quelle gifle pour tous nos amis de Loire-Atlantique !
(0) 

Patrick le Guern Le Samedi 19 décembre 2015 15:10
Jean-Yves Le Drian fera t-il quelque chose pour la Bretagne sur les questions institutionnelles ?
La réponse tient en trois lettres "NON"
Pas un mot dans son discours d'investiture sur les Bretons otages des pays de La Loire (même pas un clignement de paupière, un cil qui vibre, non rien, rien, rien....)
Pour Jean-Yves Le Drian, la Bretagne c'est B4, un découpage administratif Français qui rejette la volonté des peuples.
(0) 

Lheritier Jakez Le Samedi 19 décembre 2015 18:34
Continuer vers 2017,2020-sans alliance et sans concession -avec les partis français jacobins-
Tous nos peuples frères ont fait ou font cela-Corses,Catalans,Basques,Gallois,Ecossais etc..
Les scores 2015 sont encourageants pour la Bretagne Unie et nous devons continuer ensemble.
Ensuite les femmes et hommes bretons de 2015,les élus bretons de B5 doivent participer à des rencontres
de travail,d'échanges,de réflexions sur Rennes,Nantes,Brest,St Brieuc,Lorient sans être invités par les
instances "officielles de B4 de Mr le Drian et du 44 de Mr Grosvalet....
Etre présents dans ces réunions,débats,forums ..s'exprimer,se faire entendre,se montrer dans leurs réunions..
La représentation institutionnelle de la Bretagne à l'international doit se préciser et s'accentuer-ONU.UNESCO
(0) 

Luigi Barsagli Le Dimanche 20 décembre 2015 12:36
Le Drian est incontestablement opposé à B5, et s'il ne fait aucune déclaration fracassante en ce sens, il ne s'en cache pas non plus. Il est élu de Lorient, les "Universite Bretagne Sud", "Tébé Sud" et compagnie, c'est lui en partie et c'est un positionnement qui ne tiendrait plus à l'échelle B5.
Je note quand même que Clergeau arrive nettement en tête dans le 44 (alors que Retailleau s'impose nettement à l'échelle de la Région PdlL), que Le Drian a cartonné en B4. Il arrive en tête dans les 4 départements.
Rien ne laisse supposer que les nantais ou les bretons B4 étaient partisans d'un quelconque changement. Aucune poussée régionaliste/indépendantiste comme en Alsace ou Corse, même pas un changement de têtes demandées, rien de rien...
(0) 

Ar Vran Le Dimanche 20 décembre 2015 15:52
@luigi Barsagli
Tout à fait d'accord et je rajouterai plus selon l'adage : On a les élus que l'on mérite. Les gens ont voté pour la continuité et semblent être satisfaits de l'état de décrépitude de la Bretagne et de l'incapacité chronique de nos "élus" bretons à défendre la Bretagne vis à vis de la France. Soyons "républicains" et acceptons le verdict.
Au vue des résultats en Bretagne B4, je prédis une période de glaciation extrême car la vieillesse des idées ont (encore) triomphé en Bretagne. La gueule de bois après le réveil sera d'autant plus douloureuse.
Bref, la route vers le chemin de la liberté risque d'être longue...
Mon conseil pour les jeunes générations de Bretons: Partez, quittez ce trou de ploucs pendant qu'il est encore temps. Je l'ai fait il y a 20 ans et d'un point de vue économique je ne l'ai pas regretté. C'est triste mais c'est la réalité.
Et pour les Bretons fiers des valeurs de la république française qui ont gagné les urnes, je leur dit chantez la marseillaise et continuez à vous parer du drapeau républicain car comme le coq, c'est quand on a les pieds dans la merde que l'on chante bien. Chantez donc avant de finir à la casserole.
(0) 

spered dieub Le Dimanche 20 décembre 2015 23:19
Le point de vue ...russe !! sur les élections bretonnes
(0) 

Paul Kerguelen Le Lundi 21 décembre 2015 15:38
Nous n'avons que ce que nous méritons.
Arrêtons de nous comporter comme des moutons, agissons comme de vraie autonomistes, ayant ce but avant tout, et les choses changeront.
Mais en attendant, nous n'avons que ce que nous méritons.
Il est bien beau de saluer les victoires des autres ici et là quand nous, nous sommes incapable de nous allier en prenant une soit disant spécificité bretonne pour éviter de faire passer l'autonomie de la Bretagne avant tout.
Donc oui, nous n'avons que ce que nous méritons.
(0) 

Ar Vran Le Mardi 22 décembre 2015 12:38
@Tugdual Radiguet
Même si on a ce que l'on mérite, cela ne veut pas dire qu'il faille tout abandonner.
Nous nous sommes crus trop tôt sûrs de notre bon droit mais le "peuple" n'est pas encore prêt. Il nous font donc convaincre et prêcher la bonne parole au niveau local et nous préparer déjà à la prochaine échéance électorale qui est la présidentielle.
Pour moi, il s'agit de la mère des batailles et à l'heure actuelle je ne vois qu'une seule alternative crédible : la candidature d'un homme (ou femme) politique garant des valeurs fédéralistes qui sont à l'opposée des pseudo valeurs républicaines de la France. Actuellement c'est Troadec qui sait le premier positionné. Il faut le soutenir en le convainquant qu'il ne doit plus s'allier avec des structures d'un autre temps (type extrême gauche et donc pas le rassemblement hétéroclite à la mode UDB qui est "Régions & Peuples solidaires). Il doit continuer à s'ouvrir vers les autres peuples de l'hexagone, comme par exemple les Alsaciens...
A suivre donc... et de retour pour la victoire
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons