Ils organisent le cobaturage vers les îles bretonnes
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 2/01/15 15:28 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

On dit souvent "la nécessité est la mère de toutes les inventions". C 'est encore le cas pour cette initiative qui fait suite à l'augmentation des tarifs de passage pour se rendre sur les îles bretonnes comme Groix au large de Lorient. ( voir l'article )

Le « cobaturage » est au bateau ce que le co-voiturage est à la voiture. Michel Badet avait inventé le concept en 2011, son site existe toujours (voir le site) . Il y manquait une interface conviviale et pratique ouverte à tous.

Les quatre Ploemeurois, François Le Nevé, Maxime Moy, Renaud Moy et Maxime Quiltu veulent aller plus loin. Première étape : créer un site web conséquent. A cette fin, ils ont lancé une campagne de financement participatif pour le futur site « cobaturage.bzh ». (voir le site) du crowdfunding .

Le site sera en accès gratuit. Comme pour le co-voiturage, il mettra en relation les propriétaires de bateaux avec des personnes qui souhaitent se rendre sur l'une des 800 îles ou îlots en Bretagne ou rejoindre l'un des 192 ports de la région.

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
Ed du
2015-01-10 12:29:00
C'est beau !
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.