Huitièmes Rencontres d’Ornithologie Bretonne Lorient, 30 novembre et 1er décembre

-- Environnement --

Agenda de ROND VERT
Porte-parole: Aude Messager

Publié le 14/11/19 9:41 -- mis à jour le 14/11/19 09:41

Huitièmes Rencontres d’Ornithologie Bretonne

Lorient, 30 novembre et 1er décembre

Les oiseaux d’eau hivernants, enjeux pour la biodiversité

Elles comptent parmi les événements les plus importants de France en la matière : organisées par Bretagne Vivante et le Géoca, les huitièmes Rencontres d’Ornithologie Bretonne zooment cette année sur les oiseaux d’eau hivernants. Elles aborderont aussi d’autres spécimens, passereaux ou rapaces, figurant aujourd’hui en liste rouge.

A l’image de l’emblématique Bernache cravant, une oie marine se nourrissant de zostères ou “herbes de mer”, les oiseaux d’eau hivernants en Bretagne représentent un enjeu majeur de conservation et de sauvegarde de la biodiversité à l’échelle nationale et internationale. La santé de dizaines d’espèces, classées en liste rouge, qui élisent littoral et zones humides bretonnes en hiver sera le thème central de l’édition 2019 des Rencontres ornithologiques bretonnes, samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre à Lorient, salle Courbet.

Organisé par Bretagne Vivante et le Groupe d’études ornithologiques des Côtes-d’Armor (Géoca), ce week-end de conférences, tables rondes, et balades découvertes – ouvertes à tous – réunissant passionnés et spécialistes des oiseaux bretons, constitue une des plus importantes manifestations ornithologiques à l’échelle française.

Dès 13 heures, le samedi seront abordés le bilan de quatre décennies de comptages des populations et les nouveaux besoins de protection, ainsi que des sujets comme le dérangement des oiseaux d’eau par la pêche à pied ou la situation de l’avifaune nicheuse en baie du Mont Saint-Michel.

Mais en ornithologie, mère des sciences participatives, tout commence par l’observation, la sensibilisation préludant à l’initiation. Ainsi le dimanche matin trois balades ornithologiques seront proposées sur le terrain avec au choix, le marais de Pen Mané (Locmiquélic), les marais du Petit et Grand Loc’h (Guidel) et la Petite Mer de Gâvres (Gâvres).

Dimanche après-midi, le focus sera mis sur d’autres oiseaux de la liste rouge bretonne comme les rapaces : Faucon pélerin, autour des palombes et Milan noir dont la population connaît en particulier un déclin alarmant.

Deux espèces de passereaux seront les guest stars des huitièmes Rencontres : la Panure à moustache unique en son genre (les Panuridae), le mâle arbore des “bacchantes” dont les pointes semblent lui chatouiller la gorge. Tandis que chez la Gorgebleue à miroir, autre “songbird” aux trilles en “dipdipdip”, monsieur porte plutôt le tablier – bleu comme

son nom l’indique. Tous deux symbolisent à leur manière la formidable diversité d’une avifaune qu’il s’agit de préserver comme un trésor.

Soutenu par la Région Bretagne, les conseils départementaux des Côtes d’Armor, du Finistère et d’Ile-et-Vilaine, l’événement est gratuit, ouvert au public et sur inscription.

mailbox imprimer
Attachée de presse

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 3 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner