Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
Hirondelle
A t’hirondelle Nombreux sont actuellement les appels qui parviennent au siège de la LPO (ligue de protection des oiseaux), afin de faire part de destructions de nids d’Hirondelles dans différentes communes du Département. Chaque année en France, les Hirondelles voient leurs effectifs diminuer. En cause, l’utilisation des pesticides, mais également la
bernadette Poiraud pour Journal La Mée le 13/07/06 14:54

A t’hirondelle

Nombreux sont actuellement les appels qui parviennent au siège de la LPO (ligue de protection des oiseaux), afin de faire part de destructions de nids d’Hirondelles dans différentes communes du Département.

Chaque année en France, les Hirondelles voient leurs effectifs diminuer. En cause, l’utilisation des pesticides, mais également la destruction des nids par l’homme, pourtant interdite par la Loi. Le récent contexte de la Grippe Aviaire n’est pas pour arranger la situation des ces ambassadrices du printemps.

Si, pour les Français, l’arrivée des Hirondelles est synonyme de retour du printemps, cette espèce n’est pourtant pas à la fête dans notre pays.

Les Chiffres :

Les populations d’hirondelles françaises, à l’image des populations anglo-saxonnes, ont diminué de façon dramatique au cours de ces 15 dernières années, et notamment l’Hirondelle de fenêtre, la plus citadine, avec une chute de 84 % de ses effectifs (36 % pour l’Hirondelle rustique)*. Un constat alarmant qui les classent aujourd’hui parmi les espèces gravement menacées en France.

* Estimations du CRBPO (Centre de Recherches sur la Biologie des Populations d’Oiseaux)

Les raisons de ce déclin :

Outre les problèmes de pesticide, l’une des causes principales de la disparition des Hirondelles de fenêtre est la destruction des nids que cette espèce construit sur les bâtiments. Par leurs déjections, les jeunes au nid sont accusés de provoquer des salissures et les nids sont alors détruits par les particuliers ou les pouvoirs publics. L’absence d’ouverture dans les nouvelles constructions rend également difficile l’installation des nids de l’Hirondelle rustique.

A ce titre, la LPO rappelle que les hirondelles étant classées « espèce protégée », la destruction de leurs nids, de leurs œufs, de leurs poussins est strictement interdite par la Loi. Tout responsable d’une infraction s’expose à une forte amende et/ou à une peine d’emprisonnement.

L’Hirondelle n’est pas porteuse du virus de la Grippe aviaire :

Des études et une surveillance accrue ont été instaurées dans les pays d’Afrique où elles ont passé l’hiver. Aucune surmortalité n’y a été constatée. Aucune Hirondelle n’est donc porteuse du virus H5N1.

La prise de conscience :

Aujourd’hui, la France compte au maximum trois millions de couples d’hirondelles de fenêtre, soit seulement un dixième des effectifs européens, dans une vision optimiste. Cet oiseau, autrefois commun, est en passe de disparaître. Face à ces constats alarmants, il appartient à chacun(e) d’entre nous (particuliers, élus,...) d’œuvrer pour la préservation des Hirondelles, qui - si rien n’est fait - pourraient bientôt ne plus annoncer le printemps français. Par exemple, des solutions existent pour contrôler les nuisances des hirondelles : la pose de planchettes anti-salissures ou de nichoirs artificiels munis de ces mêmes planchettes.

Les déséquilibres que nous créons dans les écosystèmes ont des conséquences graves et durables : pollution de l’eau et de l’air, disparition des zones humides, d’espèces végétales et animales, qui posent la question, à terme, de l’avenir de l’homme. Détruire la nature n’est pas une mesure de précaution.

Alors, tout l’été, re-découvrez ces richesse naturelles avec la LPO Loire-Atlantique : à la rencontre des oiseaux des marais salants Guérandais, des zones humides ligériennes...

Programme complet des sorties estivales disponible auprès de

la LPO Loire-Atlantique : Tel : 02 51 82 02 97 - loire-atlantique [at] lpo.fr - (voir le site)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons