Faire de l’électricité avec des légumes

-- Énergie --

Dépêche
Par Philippe Argouarch

Publié le 28/11/20 8:55 -- mis à jour le 29/11/20 07:29

(6065 vues)
51305_1.jpg
L’inventeur et sa vitre

Tout le monde a entendu parler de James Dyson, l’inventeur et entrepreneur britannique qui a révolutionné les aspirateurs, d’abord en éliminant les coûteux sacs et, récemment, en éliminant carrément le fil électrique et le charriot qui étaient si encombrants et rendaient ces appareils trop peu mobiles.

Le succès de l’entreprise a poussé James Dyson à créer une fondation qui décerne tous les ans un prix international de l’innovation : le JAMES DYSON AWARD

Les jeunes ont le pouvoir de changer le monde grâce à l’ingénierie. Le James Dyson Award récompense ceux qui ont le courage de persévérer dans le développement de leurs idées__James Dyson

Cette année 2020 a vu le prix attribué, parmi 1800 entrées, à un jeune ingénieur philippin qui a inventé un revêtement qui capte l’énergie des rayons UV grâce à des extraits de particules et de pigments luminescents de légumes.

Âgé de 27 ans, Carvey Ehren Maigue a mis au point un matériau baptisé AuREUS (de aurora borealis) qui permet d'emmagasiner la lumière ultraviolette et de la convertir en électricité. Certes les panneaux solaires photovoltaïques modernes captent déjà en partie l’énergie des UV, mais les découvertes de Maigue peuvent transformer les vitres des immeubles en source d’énergie, voire les vêtements ou n’importe quelle surface. Il s’agit de matériaux renouvelables et durables si on ne tient pas compte du plastique à la base de la fabrication.

Il y a deux éléments de cette invention qui concernent directement la Bretagne : 1) il n’y a pas toujours de soleil chez nous et 2) Le revêtement utilise les légumes invendus et les surproductions sont récurrentes en Bretagne, un des premiers producteurs européens.

A quand la production d'électricité avec les pigments des algues ?

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.