Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Lin en fleur.
Lin en fleur.
Chanvre.
Chanvre.
Chanvre en fleur.
Chanvre en fleur.
Cordage de chanvre à la Corderie royale de Rochefort-sur-Mer.
Cordage de chanvre à la Corderie royale de Rochefort-sur-Mer.
Breillage du chanvre.
Breillage du chanvre.
Exportation des toiles.
Exportation des toiles.
Manufactures de toiles en Bretagne XVIe-XVIIIe siècles.
Manufactures de toiles en Bretagne XVIe-XVIIIe siècles.
Guide Lin et chanvre en Bretagne 2013-2014.
Guide Lin et chanvre en Bretagne 2013-2014.
Catalogue de l'exposition de Douarnenez. “Fibres marines. Chanvre et lin hier et aujourd'hui”. Éd. Palantines, 2013.
Catalogue de l'exposition de Douarnenez. “Fibres marines. Chanvre et lin hier et aujourd'hui”. Éd. Palantines, 2013.
La Corderie royale à Rochefort-sur-Mer.
La Corderie royale à Rochefort-sur-Mer.
- Agenda -
Exposition à Douarnenez. Fibres marines. Chanvre et lin hier et aujourd'hui
Les fibres de lin et de chanvre sont en vedette avec deux expositions depuis un an, à Morlaix et à Douarnenez ainsi qu'avec un colloque Chanvre & Lin à la mer, à Lorient en juin 2012 dont les actes devraient sortir bientôt.
Maryvonne Cadiou pour ABP le 11/08/13 1:49

Les fibres de lin et de chanvre sont en vedette avec deux expositions depuis un an, à Morlaix (depuis le 29 septembre 2012) et à Douarnenez (depuis juin 2012), ainsi qu'un colloque Chanvre & Lin à la mer (1), qui a eu lieu à Lorient les 26 et 27 juin 2012 dont les actes devraient sortir bientôt.

En Bretagne, lin et chanvre ne riment pas seulement avec histoire et patrimoine : ces plantes se conjuguent toujours au présent. On assiste en effet à une redécouverte patrimoniale, mais aussi à l'émergence de nouveaux usages.

Si l'activité textile industrielle a disparu de la région, chanvre et lin sont toujours présents dans l'activité économique. Ils pourraient même être promis à un bel avenir du fait de leurs qualités environnementales et techniques, à la condition que les filières se structurent. Actuellement au c½ur de recherches innovantes sur les matériaux composites, notamment dans le nautisme, ces plantes pourraient bientôt jouer à nouveau un rôle prépondérant. L'exposition de Douarnenez est visible jusqu'au 6 novembre 2013.

L'exposition

Du XVIe au XIXe siècle, le lin et le chanvre, marquant l'histoire et le patrimoine culturel de la Bretagne, ont contribué à sa prospérité par leur utilisation dans l'industrie des toiles à voile destinées aux armateurs de toute l'Europe.

S'étendant sur près de 600 mètres carrés, d'hier à aujourd'hui, l'exposition tisse des regards croisés où botanique, histoire, géographie, technique, environnement, nautisme, avenir de l'usage des fibres végétales. et création artistique s'entremêlent.

À travers d'exceptionnelles pièces archéologiques telles qu'une corde de chanvre datée du IIIe siècle avant J.-C. ou l'étonnante coque du canoë Naskapi faite de fibres de lin et d'amidon de pomme de terre, cette exposition mêle les époques et les disciplines.

Excepté les dispositifs vidéo et autres objets sonores, l'ensemble de la scénographie est bâti aavec des briques de chanvre ou brique de chanvre sur wikipédia, respectant les principes de l'éco-construction et s'inspirant de la façade de la Corderie royale de Rochefort.

Trois thèmes principaux (voir le site)

– Quand le lin et le chanvre faisaient la richesse de la Bretagne

Du XVIe au XVIIIe siècle, le lin lin cultivé et le chanvre ont été cultivés dans le Finistère pour leurs fibres utilisées dans la fabrication de toiles (vêtements, linge de maison et voiles). Leur culture, leur transformation et le commerce des toiles ont généré une intense activité économique.

– Le lien terre-mer aujourd'hui : un couple en crise ?

À partir du milieu du XIXe siècle, l'accès aux énergies fossiles (charbon puis pétrole) a favorisé la révolution des transports et l'essor industriel. Quelques fabriques ont développé le tissage industriel telle que la Société Linière de Landerneau, néanmoins la production de lin et chanvre décroît peu à peu, victime de la concurrence d'autres fibres (coton et plus tard textiles synthétiques).

– Les bio-matériaux dans le nautisme : des perspectives prometteuses

Reconnus pour leur performance et leur durabilité, ces matériaux constituent une alternative efficace aux dérivés du pétrole et pourraient, souhaitons-le, revenir sur le devant de la scène bretonne. Depuis plusieurs années, la recherche s'intéresse aux bio-matériaux et plus particulièrement aux bio-polymères. L'augmentation du prix du pétrole n'a fait qu'accroître cette tendance dont l'apparition est liée à une prise de conscience économique et environnementale.

Comme les thoniers qui se décomposent dans les cimetières de bateaux, les embarcations du futur seront recyclables et biodégradables. Face aux enjeux contemporains, le lin et le chanvre occuperont probablement une place prépondérante dans les matériaux de demain.

Catalogue de l'exposition Fibres marines

Ouvrage collectif, richement illustré, il retrace l'histoire de ces plantes en Bretagne, alors qu'elles font à nouveau surface comme alternative aux polymères à base de pétrole. Il rend compte de l'exposition co-réalisée par le Port-musée de Douarnenez, l'association Lin & Chanvre en Bretagne et l'Université de Lorient. Il est disponible au Port-musée de Douarnenez, ainsi qu'en librairie.

Fibres marines. Chanvre et lin, hier et aujourd'hui, éd. Palantines, 2013, 160 pages, 130 illustrations, broché, 22 x 28 cm, 29 euros.

Éditions Palantines, Le Cap Vert, 5 rue Félix Le Dantec, 29000 Quimper,

02 98 52 91 97 et infos[at]editionspalantines.com (voir le site)

Association Lin & Chanvre en Bretagne

L'association Lin & Chanvre en Bretagne. Route des toiles (voir le site) a été créée en juin 2007 à Noyal-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine), à la suite d'une table ronde organisée à Landerneau lors de l'exposition et des manifestations liées : L'or bleu. L'année du lin dans le Pays de Landerneau-Daoulas en 2005 (voir le site)

À cette occasion des acteurs des territoires des pays de Landerneau-Daoulas, Morlaix et des Portes de Bretagne, engagés parfois depuis près de 20 ans dans la valorisation du lin et du chanvre, ont mis en commun leurs expériences et leurs idées afin d'envisager de construire ensemble une route du lin et du chanvre. 

L'association anime le réseau régional constitué en collectifs départementaux qui se réunissent tous les deux mois. Les collectifs rassemblent les adhérents des cinq départements de Bretagne ; ils sont le lieux d'émergence des projets. Le chargé de mission de l'association anime les réunions et apporte un soutien dans le développement des projets.

Sa présidente est Andrée Le Gall-Sanquer. Le siège de l'association est situé à Landerneau (Finistère) 02 98 21 61 50. L'ambition de association fédératrice est de faire découvrir ou redécouvrir ce que furent le lin et le chanvre en Bretagne, mais aussi ce qu'ils sont aujourd'hui et pourront être demain. Le réseau compte une quarantaine d'adhérents, associations, collectivités, offices de tourisme, musées, artisans, entreprises, particuliers, qui ont en commun la valorisation du lin et du chanvre dans leurs applications passées, présentes et futures (Voir en PDF la liste des adhérents à ce jour par départements).

L'association s'est dotée d'une charte (voir PDF) à laquelle adhérent ses membres.

Les membres fondateurs sont les associations :

Dourdon de Landerneau (voir le site) ;

Au fil du Queffleuth et de la Penzé de Pleyber-Christ, en Pays de Morlaix, créée en 1992 (voir le site) ;

Culture et patrimoine de Plourin-lès-Morlaix (voir le site) ;

Les Noyales de Noyal-sur-Vilaine, créée en 1996, présidente Monique Le Charlès, 02 99 04 09 91 et lesnoyales [at] aol.com

l'Atelier culturel de Landerneau (voir le site) 02 98 21 61 50 contact[at]atelier-culturel.fr ;

– les Pays touristiques de Morlaix et des Portes de Bretagne à Saint-Martin-des-Champs, président Yvon Tanguy, maire de Plougasnou (voir le site) 02 98 79 92 92 et informations[at]tourisme.morlaix.fr

On consultera avec profit (voir le site) de sa page des expositions et animations en 2013 autour de ces deux végétaux. En 2012 et 2013, Lin & Chanvre en Bretagne propose d'animer et de promouvoir un réseau riche de ses diversités et complémentarités et de mettre en perspective les initiatives des uns et des autres, tant dans le domaine de la culture, du tourisme que de l'économie. (voir le site) pour de la graine à la fibre et (voir le site) pour le dynamisme de l'association (réunions depuis 2010). (voir le site) de calameopour lire le guide 2013-2014.

Pratique

Le Port-musée, place de l'Enfer, F-29100 Douarnenez (voir le site)

02 98 92 65 20 et port.musee[at]mairie-douarnenez.fr

Ouvert en juillet et août, tous les jours de 10 h à 19 h, en septembre et octobre 10 h à 12 h 30 et 14 h à 18 h, fermé le lundi sauf vacances scolaires.

Tarifs

Pour musée, expositions, bateaux à flot : adulte 7,50 euros, réduit 4,50 euros (chômeurs, étudiants, enfants 6 à 16 ans, famille de 2 adultes et 2 enfants au moins, 20 euros. Le ticket est valable la journée, durée moyenne de visite 2 heures. Il existe aussi un tarif groupes : (voir le site)

(1) Colloque Chanvre & Lin à la mer, université de Lorient, 26 et 27 juin 2012, en partenariat avec le Port-musée de Douarnenez et l’association Lin & Chanvre de Bretagne. Route des toiles. Ouvert à toutes les disciplines et à tous les acteurs des filières du chanvre et du lin, il veut promouvoir un échange dynamique autour des pratiques et des usages en valorisant toutes les formes d’expériences qu’elles soient économiques, culturales, patrimoniales ou scientifiques. (voir le site)

Thèmes proposés :

– cultures et techniques de préparation du chanvre ;

– commerce et législation ;

– usages artisanaux et industriels ;

– patrimoines et les héritages culturels.

Comité scientifique composé de professeurs des universités de Lorient et Rennes, Gérard Le Bouëdec, Christophe Baley, Annie Antoine, de la présidente de l’Association Lin et Chanvre de Bretagne Andrée Le Gall-Sanquer, de Kelig-Yann Cotto, conservateur du Port-musée de Douarnenez, et de Catherine Abéguilé auteure d’une thèse de doctorat en histoire sur l'industrie bretonne, les ingénieurs et les activités de l'arsenal de Brest au XIXe siècle.

Sources partielles : le site de l'association Lin et chanvre en Bretagne et le site du Port-musée.

Document PDF 11linetchanvrebretagne_charte.pdf Charte de l'Association “Lin et chanvre en Bretagne. Route des toiles”. . Source : Association Lin et chanvre en Bretagne
Document PDF 12adherentspourpdf.pdf Association “Lin et chanvre en Bretagne. Route des toiles”. Liste des adhérents par départements (2013).. Source : Association Lin et chanvre en Bretagne
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1185 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons