Énergies marines : la France et la Bretagne prennent du retard

-- Politique --

Communiqué de presse de Parti breton
Porte-parole: Gérard Olliéric

Publié le 22/10/08 6:28 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Hasard du calendrier, c'est le jour où l'on apprend à Brest la signature d'un accord de principe (convention IPANEMA (1)) concernant l'émergence des énergies marines, qu'EDF (2) choisit la société irlandaise Openhydro pour fabriquer la première série d'hydroliennes qui seront installées dans les Côtes-d'Armor.

De nombreux pays (Danemark, Irlande, Royaume-Uni…) ont déjà pris une longueur d'avance sur la France et la Bretagne.

Le Parti Breton a, à plusieurs reprises, considéré que cette filière devait représenter un axe stratégique majeur de développement, tant pour l'industrie et l'emploi, que pour l'indépendance énergétique de la Bretagne et l'environnement.

Pour le Parti Breton, ce retard est principalement dû :

- au lobby pro-nucléaire mené par EDF depuis des décennies ;

- à des facteurs psychologiques :

• le faible intérêt de la France pour la mer, qui persiste à mener en Bretagne une politique du tout tourisme et de la résidentialisation ;

• le comportement provincialiste du Conseil régional de la Bretagne Administrative qui préfère engager 1,5 milliard d'euros pour gagner ½ heure entre Rennes et Paris plutôt que d'investir dans les énergies marines.

- à des facteurs institutionnels :

. l'absence d'institutions bretonnes capables d'une vision stratégique et disposant des moyens de les mettre en œuvre ;

. l'absence d'une Agence bretonne de l'énergie (comme au Pays Basque du Sud par exemple).

Le Parti Breton invite les Bretons à considérer les atouts de la Bretagne et à se doter des institutions à même de mener une politique économique créatrice de richesses et environnementalement responsable.

(1) Initiative Partenariale Nationale pour l'émergence des Énergies marines.

(2) EDF est cosignatrice de l'IPANEMA aux côtés des régions administratives Bretagne, PdL, Haute Normandie, Basse Normandie, Réunion, PACA et du Ministère de l'environnement et de l'énergie, de l'ADEME, de l'IFREMER et de DCNS Les premières conclusions devraient être rendues…. au printemps 2009

Pour le Parti Breton, le Président, Gérard Olliéric

Voir aussi :
mailbox imprimer
Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.