Dans une déclaration (cf. Ouest France du 21 juillet dernier) cosignée avec sa collègue trégorroise Corinne Erhel, Jean Jacques Urvoas, député PS du Finistère et président de la commission des lois, à propos de la carte des 13 nouvelles régions, juge que pour la Bretagne «l'essentiel avait été préservé», parlant même de «victoire symbolique» à propos du statut quo qui a exclu le retour du département breton le plus méridional (la Loire atlantique) dans la famille bretonne.

Et pourtant Jean Jacques Urvoas s'était antérieurement déclaré à plusieurs reprises pour la réunification. Il est vrai qu'alors il siégait dans l'opposition.

Son nouveau positionnement, pour ne pas écrire reniement, est inacceptable pour des raisons tant morales qu'économiques et humaines.

Raisons morales: en cautionnant une des décisions du régime de Pétain qui par un simple décret avait séparé la Loire Inférieure (actuelle Loire Atlantique) de l'ensemble breton, lui et les autres députés socialistes «bretons» , à l'exception du député de Pontivy Jean Pierre Le Roch , font la démonstration qu'ils ont abandonné toute éthique pour satisfaire des «baronnies». Dorénavant la preuve est faite que les intérêts de parti passent avant les convictions. Ils font aussi la démonstration qu'ils restent sourds aux souhaits maintes fois exprimés des collectivités, des organisations politiques ou culturelles, des personnalités, bref du peuple, qui depuis des décennies ont demandé la réunification. Le 28 juin dernier près de 20 000 personnes défilaient une fois de plus à Nantes pour que la Bretagne retrouve sa taille originelle. Jean Jacques Urvoas était absent.

Raisons économiques: le département de Loire Atlantique pèse 40% du P.I.B. breton. Le port de Nantes Saint Nazaire est de loin, avec un trafic avoisinant 35 millions de tonnes, le premier port breton devant Lorient et Saint Malo. L'Université de Nantes fut fondée sous la Duc Jean V en 1460 et le grand Laënnec y fit sa médecine. Nantes est depuis le début du 20ème siècle jumelée avec Cardiff. Plus de 3 millions de passagers sont passés par l'aéroport de Chateaubougon en 2013. C'est à Nantes que se trouvent plus d'une dizaine de consulats. Ce département marie avec bonheur production vinicole (le Muscadet), production maraichère, industrie lourde (chantiers navals de Penhöet, consortium Airbus) et témoins emblématiques de l'histoire bretonne (Château des Ducs, Guérande, Châteaubriant) etc...

Raisons de visibilité européenne: une Bretagne intégrale avec 4,5 millions d'habitants et une surface équivalente au Danmark ou aux Pays Bas se situe dans le peloton de tête des régions européennes et par son histoire, ses caractères physiques et humains, est parfaitement identifiée à l'international. Tout le monde situe « Brittany » en Europe et au-delà. Ce qui est loin d'être le cas pour la construction purement technocratique des Pays de la Loire dont les dirigeants dépensent des centaines de milliers d'euro, au frais du contribuable, pour tenter de lui donner cette indispensable visibilité à l'international.

Raisons humaines: à l'heure où les populations européennes se trouvent confrontées aux défis de la mondialisation, l'attachement à une identité —à la condition de refuser toute dérive sectaire— est un atout essentiel pour impulser confiance en soi, dynamisme et souplesse d'adaptation. Les Bretons , habitués depuis des siècles au grand large et dotés d'une jeunesse hautement éduquée (cf. leurs résultats au Baccalauréat), constituent le type même de population entrant dans ces critères pour faire bonne figure dans le concert des nations. Le seul obstacle à lever pour libérer les énergies est le rejet total de cette conception jacobine de la gouvernance qui fait de la France, avec des corps intermédiaires inexistants, une déplorable exception comparée à ses partenaires européens.

Le président de la commission des lois, auteur d'un opuscule racoleur pour une Assemblée bretonne, aurait du montrer un peu plus de cohérence. Faute de courage politique sa prétendue «victoire symbolique» ne trompe personne. Les seuls termes qui s'imposent sont:«capitulation en rase campagne».

Nul ne doute qu'en participant en masse à une nouvelle manifestation à Nantes le 27 septembre prochain, la population bretonne fera la démonstration qu'elle veut privilégier, la cohérence à l'emfumage politicien, la clarté à l'ambiguité, l'ambition à la médiocrité.

Dr LE MEE

Président de l'Alliance Fédéraliste Bretonne - Emglev Kevredel Breizh

Voir aussi :

Cet article a fait l'objet de 1065 lectures.
mailbox imprimer
logo

Construire une Bretagne harmonieuse, réunifiée. Favoriser la prise de conscience identitaire et politique de la population.

Vos commentaires :

PIERRE CAMARET
Mercredi 30 juillet 2014

Oui ,c' est une honte pour ce Monsieur URVROAS et la Bretagne .

ON NE SE RENIE PAS .UN HOMME une PAROLE . Ein MANN EIN WORT, lorsque l' on atteint un certain niveau de notabilite.Mais pour certains parlementaires Bretons/Socialo, le PARTI et la SOUPE qui va avec sont plus importants .

Je ne suis pas SOCIALO , Goth Sei Danke ,mais un dejeuner /Diner avec un LE ROCH me plairait , avec un URVROAS jamais .IL A DESERTE SUR LE CHAMP DE BATAILLE ,honte a lui .

Alwenn
Mercredi 30 juillet 2014

La Bretagne ne pourra faire aboutir ses revendications que si elle a un moyen de pression suffisamment fort pour faire plier l'Etat français.

- Les manifestations sont insuffisantes.

- Les élus, même les apparemment mieux intentionnés, comme monsieur Urvoas, n'y arrive pas (c'est la branche jacobine qui l'emportera toujours au ps, la branche "descentralisatrice" n'amenant que de petites avancées, insuffisantes, limitant les dégats mais ne permettant pas d'avancer).

Ni les militants, ni les élus n'y arrivent.

Il faut donc trouver autre chose. Un VRAI MOYEN DE PRESSION EFFICACE.

PIERRE CAMARET
Mercredi 30 juillet 2014

Pression Politique qui pourrait le faire :USA ?? Allemagne???

Pression Financiere et Economique :Deja en cours , mais rien a esperer pour la Bretagne .Pression pour nous apprendre a mieux gerer.Nos emprunts , car cela continue, sont garantis par l'Allemagne .

Les Francais ( Gouvernement) n' ont plus de honte .Ils marchent avec Un CULOT superbe .

MAO TSE TUNG , DISAIT IL NE FAUT COMPTER QUE SUR NOS PROPRES FORCES .

Le PS c' est deja la RETRAITE pour ces Messieurs .

Les Bonnets Rouges ont ete a la fois salutaires et nefastes .Salutaires car c' est la demonstration que les Bretons sont capables de faire quelque chose .Nefastes ils ont fait peur au Pouvoir Francais .

Tugdual Radiguet
Mercredi 30 juillet 2014

@ PIERRE CAMARET

Qui pourrait faire pression financière???

Nous, tous simplement... Nous les bretons...

Si tous, nous refusions de payer les impôts nationaux...

Pas seulement un par ci, par là...

Mais si, ne serait-ce 10 000 bretons le faisaient... les choses commenceraient déjà à moins faire rire en haut lieu et nous commencerions à être pris au sérieux...

Mais la question est:

Combien de bretons auront le courage de sauter le Rubicon et de le faire???

Combien de Bonnets Rouges auront cette volonté et le feront?

Comme je l'ai écrit sur un autre sujet, si je me base sur ce que j'ai lu, avant 95% des impôts bretons revenaient en Bretagne... ils ne sont plus que maintenant 7,5%..

Cela voudrait dire que 92.5% des impôts bretons vont à Paris pour faire fonctionner la machine d'état...

C'est une des bases sur lesquelles il nous faut s'appuyer pour refuser de payer les impôts nationaux... en faisant passer ce message, à coup sûr, nous serons suivis et nous ferions alors pression....

Maintenant, j'avoue aussi que les chiffres sur lesquels je me base sont erronés... je ne demande que confirmation de ceux-ci par des personnes connaissant mieux le sujet...

Mais oui... je suis sûr et certain que si, ne serait ce 500 bretons le font, cela commencerait à faire moins rire et à faire pression...

Pour ma part, je ne vais pas prêcher quelque chose que je ne mettrai pas en pratique... je refuserai donc de payer mes impôts nationaux(et non pas locaux) cette année ainsi que les suivantes...

serai-je le seul???

Alwenn
Mercredi 30 juillet 2014

Ce qu'il faut c'est être capable de nuire aux intérêts français, comme son image à l'international.

Seulement peu de Bretons oseraient suivre cette voie

Ronan Badouel IB
Mercredi 30 juillet 2014

Bon raisonnement de Tugdual. Ceci dit, quelque chose me chagrine: Préférez-vous une B4 en attendant le retour très probable du 44? Ou bien une fusion définitive et irréformable avec les PdL? Et ne vous méprenez pas, je milite fermement pour la réunification...

Alwenn
Mercredi 30 juillet 2014

Comment fait-on pour ne pas payer ses impôts ? s'il était si facile de ne pas les payer, il n'y aurait pas que les Bretons à refuser de le faire !

Tugdual Radiguet
Mercredi 30 juillet 2014

@ Ronan Badouel IB

pour répondre à votre question:

Oui je préfère une B4 à une fusion avec les PDL...

Oui je considère que les élus français de Bretagne non pas fait leurs travail en ne représentant pas leurs élus mais leurs parti politique...

Oui je pense que certains, comme Appéré, Le Drian, Urvoas, ne sont pas représentant de leurs électeurs, mais de leur parti politique... et oui je les accuse de trahison...

Oui je pense que certains, comme Le Fur, ou les rares socialistes bretons à ne pas s'être allonger, méritent d'être réélus... tant qu'ils ne représentent pas leurs partis mais leur électeurs: n'est ce pas leur mandat?

Oui je considère que quand des élus agissent ainsi, la démocratie est en danger, et que le problème n'est pas uniquement brito-breton, mais nous interpelle aussi en tant que français: dans certain pays, quand les élus ne suivent pas leurs électeurs mais leur parti, on appelle cela une dictature...

Mais, oui, milles fois oui, je préfère une B4 à une pseudo région crée uniquement pour faire plaisir à un baron d'un parti... et dans le but de dissoudre la Bretagne..

MAIS....

mais la LA était, et EST bretonne....

Donc, il est HORS de question de la laisser tomber... il y a eu des traités entre 2 pays indépendants... l'un des deux partie l'oublie... charge à nous de lui rappeler... et NON ce n'est pas se rattacher au passé..mais au contraire, sur la base de son passé préparer l'avenir.... qui oublie son passé ne prépare pas son avenir...

@ Alwenn

comment fait on pour ne pas payer ses impôts???

simple!

(voir le site)

ou encore:

(voir le site)

Voici ce qu'il à écrit, ici même sur ABP

"Visan Ar Floc'h, que je suis, a toujours refusé de payer et n'a pas payé. En matière d'imposition locale, il y a prescription au bout d'une année en cas de non-paiement. Pour toutes les raisons évoquées dans mon courrier, les services des impôts ont préféré ne pas trop m'emmerder ! La voie est ouverte, j'attends d'autres communiqués disant que d'autres bretons ont emboîté le pas !"

Mais il faut être prêt à en subir les conséquences... des condamnations de l'état français...

Pour ma part, j'assume.. et n'attends que cela pour aller en cours européenne de justice... en effet, je n'attends qu'un arbitrage international sur la question bretonne... car.. si cela est arrivé à la Bretagne, nul pays est à l'abri de se genre d'agissement...

Des traités ont été signés. S'il suffit d'accepter les faits accomplies comme réalité, que c'est normal, alors nul pays est à l'abri...

Mais encore une fois, s'il n'y a qu'un breton qui le fait, cela aura peu d'impact, même si cela fait parler... si ne serait-ce 500 le font... cela fera moins rire.. et plus nous seront à le faire, moins cela fera rire en haut lieu.... et enfin, peut-être commencera t on à nous prendre au sérieux, à faire pression....

Alwenn
Mercredi 30 juillet 2014

@ Tugdual Radiguet

Il ne donne pas beaucoup de nouvel, Visan Ar Floc'h

Continue -til à ne pas payer d'impots ?

Toutes les voies sont à creuser , et la question des impots est évidemment cruciale.

eugène le tollec
Mercredi 30 juillet 2014

J'ai souvent dit et écrit

...

LOI DE DÉVOLUTION

ET LOI DE RÉTROCESSION FINANCIÈRE....

DONC QUELQUE PART...TOUTE UNE CAMPAGNE POUR LE FÉDÉRALISME

PIERRE CAMARET
Jeudi 31 juillet 2014

Mon impression personnelle:

=Le Gouvernement francais actuellement joue l' USURE la fatigue du temps ,et diversification.

=L' assault suportif des sympathisants Jacobins de service:Avec les slogans dont nous sommes rassasies : La Republique , Fascistes , etc....j' en passe.Un constat ils ont peu d' imagination ce sont toujours les memes mots.

Tugdual Radiguet
Jeudi 31 juillet 2014

@ Alwenn

Je ne peux parler en son nom, mais il me semble (à vérifier) qu'il habite maintenant en france et donc, paye ses impôts..

Mais quand bien même? est-ce pour cela qu'il faudrait renoncer à faire pression sur la france en refusant de payer ses impôts??? de crée un véritable mouvement pour?

Maintenant, chacun est libre et responsable de ses actes.. pour ma part, je vais faire ce que je préconise...

Rappelons que ceux ci ne sont pas légaux en Bretagne...

@ eugène le tollec

Si la france était un pays fédéral, respectant les autres peuples et non pas centralisateur et essayant de détruire les différentes cultures pour nous imposer que la francilienne... en serions nous là???

eugène le tollec
Jeudi 31 juillet 2014

Tugdual Radiguet

Le fédéralisme est la seule issue....et oui...nous sommes rendus à ce constat parce que les français et surtout les provinciaux(Bretons...Normands....occitans...Alsaciens...Basques et bien d'autres se sont aperçus que nous sommes vampirisés par cette P... d'Ile de France( nous leur devons tout...

Dernier point le principe d'unicite de la république est le plus vaste mensonge du 19 siècle....

Ainsi que l'indiVisibilite de la France...

Je rappelle que l'identité française n'est qu'une somme d'identités premières...et que l'espace du territoire n'est aussi qu'une somme de pays( Bretagne ..Provence...languÉric...Alsace..etc)......

Une France fédérale est dans ces bons sens..l'ordre fédéral est une fonction régalienne...les régions où provinces sont en subsidiarité d'État fédéral ...et en régalien pour les étages inférieurs....

LE TOUT À PARTIR D'UNE LOi De DÉVOLUTION et d'une loi générale de rétrocession financière...

QUE DU BON SENS... le passage en fédération faisant l'objet de la sixième république

ElT

PIERRE CAMARET
Vendredi 1 août 2014

ELT . Mon Cher Eugene ,vous oubliez l'INTERET pour ces gens la ??Vous proposez des solutions justes et normales ........ mais cela ne les interesse pas , car ils y ont pas leur "ÏNTERET".Que TROADEC entre dans le jeu de l'adversaire pour mieux le combattre .... je peux le comprendre , mais a ce "jeu la "on peut,aussi y perdre son ame .

Et puis le temps passe , je parlais a ma fille Gwendollyne cet après midi . Je lui parlais de la situation en Bretagne , elle qui pleurait a chaudes larmes lorsque nous avons quitte la Bretagne , et lui disais , si les choses s'arrangent , j'y retournerai peut etre . Sa reaction ,je ne partirai pas , je me plais en Australie , Sydney est ma ville , je lisais sur le Journal que AIRFRANCE est en greve ce Samedi , en Australie on ne sait pas ce que ce la est ... il y a jamais de greve a QUANTAS . Elle vient de quitter son Job , car elle a eu une meilleure proposition ...... cela c'est l'Australie , des plages infinies , tous, pres de la nature mentalite de Pionners .

Libres , etre gouvernes par une Oligarchie incompetente Non ,Merci. La Loire Atlantique a ete une goutte de trop .

Louis Le Bars
Vendredi 1 août 2014

@ Ronan Badouel : "Bon raisonnement de Tugdual. Ceci dit, quelque chose me chagrine: Préférez-vous une B4 en attendant le retour très probable du 44? Ou bien une fusion définitive et irréformable avec les PdL?"

Je partage votre sentiment sur la nocivité d'une fusion (à éviter absolument) mais je me demande ce qui vous rend si optimiste concernant B5 ?

Alan PRYTGWENN
Samedi 2 août 2014

Monsieur URVOAS a une carrière à faire au sein de l'hexagone ! Ancien enseignant universitaire, c'est un politicien français typique. Comme la majorité des hommes politiques français, c'est un fonctionnaire qui n'a jamais travaillé de sa vie, j'entends qu'il n'a jamais exercé de responsabilités dans la vie réelle et dans l'économie. Vie assez confortable quand on est parvenu sur les rails.

Il fait partie d'un modèle juridique et social abstrait comme la nature profonde de la République Française.

Membre de cette oligarchie au pouvoir qui pratique le népotisme, et bénéficiant de ses privilèges souvent inouïs, il n'a aucune raison de se sacrifier pour son pays d'origine.

Il suffit de connaître PARIS pour se souvenir de ces convois de grosses berlines sombres accompagnées de motards de Police agressifs qui n'hésitent pas à vous porter des coups de bottes sur votre carrosserie si vous ne vous poussez pas assez rapidement. Et on vous parle d'économies sur le train de vie de l'Etat !

On comprend vite, avec ces m½urs politiques, que la France n'est pas une démocratie.

Cela n'existe dans aucune démocratie européenne. En Grande-Bretagne, c'est impensable.

Le plus dramatique, c'est que cette caste dirigeante totalement coupée des réalités est totalement incompétente sur le plan économique et nous conduit dans le mur.

En attendant, les membres de cette oligarchie sont obsédés par les moyens de garder le pouvoir, pas par autre chose. Actuellement, les conseillers de l'Elysée ne pensent qu'à cela.

Alors, des provinces autonomes bénéficiant d'une homogénéité ethnique, culturelle, voire religieuse qui n'existe plus au niveau de la République, ce n'est pas certainement pas leur tasse de thé.

M. URVOAS est certainement le moins malhonnête des politiciens français mais il fait partie de cette "aristocratie" que la République a recréée et quand je dis "aristocratie" (gouvernement par les meilleurs) c'est une façon de parler !...

La bonne nouvelle, c'est que le modèle français, concentration d'échecs dans tous les domaines, est au bout du rouleau.

Comme celui de l'ancienne noblesse, le règne du haut fonctionnaire arrive à sa fin.

Les bretons, très attachés à l'assistanat et au clientélisme, sauront-ils en profiter ?

Je pense qu'il faut se rapprocher des Îles britanniques, notre berceau naturel, et marcher à fond dans l'Europe en s'appuyant sur les pays du nord beaucoup plus réceptif au problème breton.

Alan PRYTGWENN
Lundi 4 août 2014

Il faut aussi rappeler un peu de droit public. Les députés français n'ont pas de mandat impératif mais ont un mandat représentatif.

Plus clairement, en France, un député ne représente pas ceux qui l'ont élu mais une projection abstraite globale qui est "la nation".

Il n'est donc pas tenu de voter en fonction de l'opinion de ses électeurs.

Cela explique la confusion de beaucoup de français, dont les bretons, qui sont persuadés d'envoyer à l'Assemblée une personne qui va les représenter.

Non, un député représente l'ensemble de la République Française, pas le peuple qui l'a élu.

La République Française, et cela a été une volonté de la Révolution dès le début, n'est pas un corps charnel mais une notion juridique abstraite.

Elle implique que la nationalité française est également une notion juridique.

On est français parce qu'on nait sur le territoire de la République, parce qu'on est titulaire d'une Carte Nationale d'Identité et parce qu'on adhère au système.

Cela n'a rien à voir avec un héritage concret, historique, linguistique, culturel, ethnique voire religieux ou avec l'appartenance à une communauté charnelle.

D'où la difficulté qu'avait le régime de M. SARKOZY à définir "l'identité française".

Bien sûr, grâce aux grandes boucheries du 19ème et du 20ème siècles, il s'est créé une solidarité sentimentale entre les ethnies composant l'hexagone, mais on s'aperçoit quand même, avec les nouveaux arrivants qui brandissent toujours les drapeaux de leurs pays d'origine, que les "liens nationaux" français sont fragiles.

Pour beaucoup de gens, ces liens sont surtout la sécurité sociale, les allocations familiales, le RMI, la CMU et l'AME.

PIERRE CAMARET
Lundi 4 août 2014

Interessant . J'ai appris quelques choses , entre autre que les elus en Bretagne ( mis de cote les sentiments personnels ) sont des elus francais et representent TOUS , la Une et Indivisible et non la Bretagne .

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 1 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.