Egalité de statut : les élèves infirmiers dans la rue.
Dépêche

Publié le 11/10/06 1:25 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les élèves infirmiers étaient dans la rue ce mardi dans de nombreuses villes bretonnes à la suite d’un appel à la grève national. Les étudiants ont battu le pavé, à l’exemple de Brest, ou ils étaient près de 150 à revendiquer le droit au statut d’étudiant et la reconnaissance du nombre de leurs années d’étude.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

En effet, les élèves infirmiers estiment que, malgré les avancées dans ce domaine, ils n’ont pas encore obtenu les même droits que les étudiants des autres filières. D’autre part, ils précisent également qu’ils souhaitent obtenir l’alignement de leurs études sur le nouveau système LMD (Licence – Master – Doctorat). En effet, malgré les trois années d’études nécessaires à l’obtention de leur diplôme, celui-ci n’est reconnu qu’à un niveau BAC+2.

Les étudiants brestois se sont réunis sur la place de la Liberté, avant de partir défiler dans les rues de la ville. Le cortège a d’abord rejoint l’hôpital Morvan avant de revenir sur le boulevard Clemenceau. Là les étudiants ont bloqué la route quelques minutes. Ils ont d’ailleurs renouveler cette opération deux fois, sur la rue de Siam, puis au rond point de la gare, ou dans une ambiance de chanson, ils feront une ronde tout autour du rond point. Le défilé s’est achevé devant la sous-préfecture.

JPT / SJ / ABP


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.