Disparition d?Albert Trévidic, un grand serviteur de la culture bretonne
Communiqué de presse de Institut Culturel de Bretagne
Communiqué de presse de Patrick Malrieu

Publié le 18/07/12 12:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nous avons la tristesse de vous faire part du décès d'Albert Trévidic à l'âge de 91 ans. Vous trouverez sa biographie écrite par Job Le Gac, président de la Section «Sports et Jeux» de l'Institut culturel sur le site de l'Agence Bretagne Presse : ( voir l'article ) Discret, mais efficace, Albert était passionné par tout ce qui touche la culture bretonne : langue bretonne, musique (collectages), lutte bretonne, animation. Ainsi, c'est à lui qu'on doit d'être allé chercher les soeurs Goadec pour leur demander de venir chanter dans les festoù-noz dont il a été une des chevilles ouvrières essentielles, avec Loeiz Ropars, lors de leur relance dans la deuxième moitié des années 1950. Il avait aussi participé à la création du cercle celtique, puis du bagad des cheminots, à Carhaix, en 1948. Ce n'était que justice que le collier de l'Hermine lui ait été attribué par l'Institut culturel de Bretagne en 1990 ! Ses obsèques ont été célébrées le lundi 16 juillet 2012, à 14 heures 30, en l'église de Carhaix-Plouguer. Patrick Malrieu, président de l'Institut culturel de Bretagne (voir le site)

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Institut Culturel de Bretagne / Skol-Uhel ar Vro. Développement et diffusion de la culture bretonne à l'ensemble de la Bretagne. Colloques, conférences, journées de travail, publications.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.