À l'occasion de l'arrivée du «Clémenceau» en rade de Brest, nous réaffirmons nos craintes de voir pourrir lentement sur place ce batiment. Nous rappelons notre proposition de création rapide d'une plateforme de «Shipbreaking» qui devra servir au désamiantage et au démantèlement d'unités militaires et civiles. Une telle installation, d'un coût estimé à 60 millions d'euros, devra se faire en liaison avec le Conseil régional, l'état et les instances européennes.

Pour le bureau, le secrétaire,

Gwenael Kaodan

mailbox imprimer
logo

Construire une Bretagne harmonieuse, réunifiée. Favoriser la prise de conscience identitaire et politique de la population.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.