"De la mer au meritoire" : Jean Ollivro se demande s'il faut aménager les océans

-- Mer --

Communiqué de presse de Éditions Apogée
Porte-parole: Nathalie RICHARD

Publié le 17/06/16 13:14 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dans son dernier livre, publié ce mois-ci aux Éditions Apogée, Jean Ollivro s'interroge : "De la mer au meritoire" - Faut-il aménager les océans ?"

Nos sociétés expriment un besoin de mer et se tournent vers l’océan. L’ouvrage dresse un bilan de ces avancées fascinantes (énergies offshore, algocultures, data centers refroidis à l’eau de mer, hôtels sous-marins, villes flottantes, tunnels sous la mer…) et souvent effectuées sans prise en compte de l’originalité maritime.

On évoque aujourd’hui les territoires maritimes. On commence à parler d’aménagement du « merritoire », avec deux « r » comme dans « territoire ».

Or, l’océan est inattendu, définitivement différent. La mer remonte les pentes et remet en cause avec ses marées la loi universelle de la gravité terrestre. Elle n’a pas de frontières et peut unir les peuples. Elle propose des ressources et énergies permanentes et gratuites qui invitent à un projet alternatif.

Jean Ollivro est professeur de géographie à l'Université européenne de Bretagne (Rennes-2).

De la mer au meritoire - Faut-il aménager les océans ?, Jean Ollivro, 180 pages, 19 euros.

Disponible en librairie.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Les Éditons Apogée existent depuis 1991. Avec plus de 420 livres publiés, notre catalogue reflète la diversité de nos passions et une curiosité qui ne se dément pas.
Vos 1 commentaires
Lucien Le Mahre
2016-06-17 18:34:59
Sans doute faut-il lire "merritoire" avec deux R, forgé sur "mer" comme territoire est forgé à partir de "terre" ?
Certainement un ouvrage à lire.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.