La véritable population de la Bretagne : 4 833 624 habitants

-- Media et Internet --

Chronique
Par Philippe Argouarch

Publié le 5/01/20 15:34 -- mis à jour le 26/01/20 21:39

La Bretagne a 4 833 624 habitants au 1er janvier 2020, ce qui est plus que ce qui est annoncé dans la PQR ou la presse alternative. Comment est obtenu ce chiffre ? Simplement en additionnant le chiffre pour la région administrative Bretagne paru au Journal Officiel (JO) du 31 décembre 2019, soit 3 407 564 personnes et le chiffre de l'INSEE pour le département de la Loire-Atlantique pour 2019 soit 1 426 060 habitants. À noter que le mensuel Le Peuple Breton et les webmédias NHU Bretagne ou Bretagne-Bretons ont donné seulement 4,7 millions. Un chiffre qui n'est pas à jour : il manque 133 000 personnes !

Les Quotidiens Le Télégramme et Ouest-France, Radio-France et France 3, en fait tous les médias d'état financés directement par vos impôts, ou indirectement par des subventions, ont encore une fois repris la propagande officielle et ont publié les chiffres de la Bretagne administrative en les faisant passer pour les chiffres de la Bretagne réelle. Voir le Télégramme où la Bretagne est insidieusement de nouveau réduite à la Bretagne administrative.

Il s'agit d'une immense manipulation de l'opinion publique qui dure depuis des décennies, en fait depuis la régionalisation de 1981. Sans l'arrivée de l'internet et l'apparition de webmédias indépendants, sans oublier quelques mensuels comme feu Armor, BRETONS ou le Peuple breton, l'escroquerie aurait presque réussi.

Lors d'une interview réalisée par ABP du directeur de l'information du Télégramme , nous avions posé clairement la question de l'amalgame machiavélique des termes «région Bretagne» et «Bretagne». «Il n'y a pas chez nous d'hostilité, ou de parti pris éditorial contre la Bretagne à cinq départements. Il s'agit du simple constat de la réalité actuelle,» avait tenu à préciser Hubert Coudurier. Il avait aussi déclaré «Quant à l'intitulé 'Bretagne' plutôt que 'Région Bretagne', nous n'y avions pas pensé.»

On attend toujours une mise en application.

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

Lucien Le Mahre
Dimanche 5 janvier 2020

La presse "subventionnée" ne l'est bien entendu pas gratuitement et il reste difficile d'imaginer que la confusion Bretagne/ Région Administrative dite Bretagne, entretenue par la presse régionale pendant des décennies en dépit des protestations, puisse avoir une origine différente de celle-là !

On se souvient de la campagne d'affichage télégrammesque des "3 millions de Bretons" chiffre asséné comme un vérité scientifique sur tous les panneaux de la Région. Elle dépassait, dans la famille des "fake news", le chiffre éhontément gonflé du prélèvement européen figurant sur le bus écarlate des Brexiters d'outre Manche ! Mais toutes deux avaient évidemment des arrière-pensées en matière d'orientation des attitudes et des votes des populations visées.

Le chiffre présenté ici est proche des 5 millions et doit les dépasser avec la diaspora, si bien qu'en affichant la réalité des choses, il donne par lui-même une nouvelle dimension à notre Bretagne, dimension supérieure à pas mal de pays européens bénéficiant tous d'une liberté de manoeuvre supérieure à la nôtre.

5 millions de Bretons, cela vous a une autre gueule - y compris politique - que 3 millions de Bretons !

Lucien Le Mahre
Lundi 6 janvier 2020

POPULATIONS DE 13 PAYS DE L’UE (2019) AUTOUR DES 5 MILLIONS D'HABITANTS ET AU-DESSOUS

1 - DANEMARK : 5,81 Millions d’h

2 - FINLANDE : 5,52 M

3 - SLOVAQUIE : 5,45 M

4- IRLANDE : 4, 90 M

5 - (BRETAGNE : 4, 83 M) +++++

6 - CROATIE : 4,08 M

7 - LITUANIE : 2,79 M

8 - SLOVENIE : 2,08 M

9 - LETTONIE : 1,92 M

10 - ESTONIE : 1,32 M

11 - CHYPRE : 0,80 M

12 - LUXEMBOURG : 0,61 M

13 - MALTE : 0,49 Millions d’h

Un tel tableau peut nous aider à situer le niveau minimum auquel nos ambitions devraient légitimement se placer et c'est bien pourquoi il n'a pas toujours été le bienvenu.

Tous ces pays, indépendants, ont un statut de membre à part entière au sein de l’Union Européenne

avec les avantages et les responsabilités qui en découlent.

Sauf la Bretagne, évidemment, car, bien qu'étant l'Etat le plus ancien de tous (9ème siècle) et l'un des plus cohérents, elle reste administrativement divisée et ne possède même pas un statut décent de «home-rule», de gestion interne, comparable à un Land allemand ou une Généralité espagnole ...

andré Gilbert
Lundi 6 janvier 2020

en ce qui concerne le double langage , le Conseil Général n'est pas mal non plus , et pourtant issu de gens élus

sa méthode , commenter ses actions au nom de la Région Bretagne , donc B4 , et progressivement ne plus parler que de la Bretagne , si bien que les lecteurs ont la sensation que les interventions concernent la totalité de la Bretagne , c'est là qu'est l'hypocrisie

Mikael Jord
Lundi 6 janvier 2020

En ce qui concerne l'estimation de la diaspora bretonne, consulter le récent ouvrage de Mikael Rémond et Daig Kervella

CENT BRETONS DE L'EMIGRATION aux éditions écrituriales.www.ecrituriales.com/auteurs-m-z/mikael-remond/

Beaudouin Jean-Yves
Lundi 6 janvier 2020

D'accord avec ce qui est dit dans l'article et le commentaire. Sur le même, j'apprécierai que sur Facebook ABP ne reprenne pas telles quelles les notifications du télégramme et de ouest-france qui parlent de Bretagne pour quatre départements et présentent une carte de Bretagne tronquée.

Anne Merrien
Mardi 7 janvier 2020

"Des pans entiers de la forêt australienne - deux fois la surface de la Bretagne - réduits en cendres." peut-on lire dans le très parisien Télérama. L'unité de surface favorite des journalistes est le terrain de football, mais dans le cas des mégafeux, il a fallu trouver autre chose. Allez savoir pourquoi, à Télérama, ils ont choisi la Bretagne comme étalon. Opala! Qu'avait donc en tête le journaliste, la Bretagne à cinq ou à quatre départements? Avec 20% d'incertitude, bonjour la précision de l'info...

Sur ce sujet, ce qui me surprend toujours, c'est la candeur des journalistes - ces élites qui savent. Ah bon, la surface de la Bretagne, c'est sujet à caution? Première nouvelle...Bref, des journalistes pas très bien informés, mais fort bien formatés, sans le moindre esprit critique à l'égard du découpage régional. J'avais aussi été très surprise par la campagne de promotion du Télégramme basée sur l'intox des "trois millions de Bretons". En fait, ils ne se rendent même pas compte combien leur conformisme administratif béat peut être horripilant.

Le comble de l'approximation revient tout de même au terme "ligérien", invention du siècle dernier très en vogue dans la PQR. Désigne-t-il la Loire Atlantique? la région PD2L? la région Centre Val de Loire? le bassin de la Loire? le département de la Loire (préfecture St-Etienne)?

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner