Put your name here

...
...
Reportage
Commémoration hier au lieu-dit de la Rencontre de la bataille de Saint-Aubin-du-Cormier
Cette bataille fatidique opposa 11 500 soldats bretons et leurs alliés aux 15 000 soldats français dont 5000 mercenaires suisses. On estime entre 6000 à 6500 le nombre de morts côté breton.
Philippe Argouarch
Publié le 31/07/23 13:27 -- mis à jour le 31/07/23 16:08
Commémoration de la bataille de Saint-Aubin-du-Cormier :
Réalisation : ABP
Intervention d'Yvon Ollivier, président de Koun Breizh :
Réalisation : ABP
(194 vues)
58185_2.jpg
Jean-Loup Le Cuff : Militant associatif, il est le président de l'association Musée Archipel Breton (MAB), défenseur du site de la bataille de Saint-Aubin du Cormier (résistance au projet de centre d'enfouissement de déchets sur ce lieu historique). Il gère depuis 2003 la SCI Koad Sav Pell, qui a acheté 4,5 ha des landes d'Uzel sur l'épicentre du champ de la bataille de Saint-Aubin du Cormier, en vue d'en faire un parc de sculptures-mémorial de l'histoire de Bretagne. De nombreux blocs de granit y ont déjà été érigés en Nominoé, Alain Barbe Torte ou la duchesse Anne.

Hier environ 200 personnes se sont rassemblées autour du monument aux morts de Saint-Aubin-du-Cormier, au lieu-dit de la Rencontre, où le 28 juillet 1488, les Bretons et leurs alliés ont été battus par l'armée royale scellant ainsi la première étape de l'annexion du duché de Bretagne au royaume de France. Plusieurs associations comme l'Institut culturel de Bretagne -Skol Uhel ar Vro, Koun Breizh, Bretagne Réunie ou Poellgor Gouel Ballon étaient aussi présentes.

Cette bataille fatidique opposa 11 500 soldats bretons et leurs alliés aux 15 000 soldats français dont 5000 mercenaires suisses. On estime entre 6000 et 6500 le nombre de morts côté breton. La victoire des troupes françaises est considérée comme la première étape de l'annexion du duché à la couronne. La deuxième étant le traité du Verger qui s'ensuivit et qui permet au roi de France de s'immiscer dans la succession du duché. La troisième étant les mariages de la duchesse Anne de Bretagne à deux rois de France successifs. La quatrième étant le vol par François 1er de l'héritage de Renée de Bretagne, héritière légale du duché. Le bouquet final étant l'édit de 1532 entérinant l'annexion.

Document PDF 58185-discoursjenaloupsaintaubin2023.pdf Le discours de Jean-Loup Le Cuff. Source :
11  0  
mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.