Cinq militants basques arrêtés : processus de désarmement de l'ETA en marche ?

-- Justice et injustices --

Communiqué de presse de Kerne Multimédia
Porte-parole: Fanny Chauffin

Publié le 19/12/16 11:04 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Samedi à Bayonne, ils étaient 4.000 à manifester pour leur libération. Nous rendons public le texte de la pétition les concernant.

«Cinq militants non-violents ont été arrêtés pour avoir enclenché le processus de désarmement de l'organisation armée ETA, et pour procéder à la destruction d'un premier stock d'armes».

Txetx Etcheverry (co-fondateur de Bizi, Alternatiba et ANV-COP21), Michel Berhocoirigoin (co-fondateur et ancien président de EHLG, la Chambre d’agriculture alternative du Pays Basque), Michel Bergougnian (coopérateur viticole dans l’appellation basque Irouléguy), Béatrice Haran-Molle (journaliste), et Stéphane Etchegaray, dit Etxe (professionnel de l’audiovisuel chargé de filmer la destruction des armes par les protagonistes), ont été arrêtés par la police vendredi 16 décembre à Louhossoa (Pays Basque) alors qu’ils procédaient à la neutralisation des armes d’ETA, dans l’objectif de les remettre ensuite aux autorités.

Leur action vise à palier l’absence d’implication des États français et espagnol dans cette entreprise de désarmement, nécessaire au déroulement du processus de paix au Pays Basque.

Txetx Etcheverry, Michel Berhocoirigoin, mais aussi Michel Tubiana, président d'honneur de la Ligue des droits de l'Homme, avaient précisé leur démarche dans des courriers qui ont été transmis à la presse : « Nous nous situons en intermédiaires entre une organisation armée avec laquelle nous n'avons aucun lien ni subordination, et un État que nous voulons amener à réfléchir. (…) Nous avons décidé de prendre nos responsabilités avec la conviction que cela peut être utile à la paix. C'est pourquoi, nous avons proposé à l'organisation ETA de transférer à la société civile la responsabilité politique de la destruction de son arsenal militaire. Nous avons choisi de le faire de manière publique et assumée, à l'instar des engagements dont nous sommes porteurs. Ces engagements sont publics et transparents. Ils sont caractérisés par l'implication personnelle, le souci de la démocratie, le choix de la non-violence ».

L’action de destruction d’armes qui a été menée par les artisans de la paix relève d’une démarche non-violente, transparente et courageuse pour faire avancer ce processus de paix.

Nous demandons que les gouvernements français et espagnols s’engagent concrètement dans ce processus de paix et suivent les recommandations de la Conférence Internationale de Paix de Aiete (déclaration intégrale sur la paix au Pays Basque tenue en octobre 2011 à Saint-Sébastien).

Nous demandons la libération immédiate des #ArtisansDeLaPaix Txetx Etcheverry, Michel Berhocoirigoin, Michel Bergougnian, Béatrice Haran-Molle, Stéphane Etchegaray".

Pour en savoir plus et les soutenir : (voir le site)

Voir aussi :

mailbox imprimer
Docteure en Breton-Celtique à l'Université de Rennes 2 et au groupe Ermine-CRBC, enseignante au lycée Diwan. Autres sites : Tv bro Kemperle et Tvlise Diwan Karaez. Contributrice à l'ABP depuis 2005 : des centaines d'articles, des centaines de vidéos en français, comme en breton.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.