Breizh Tobacco, ou la volonté de défendre l'emploi et de produire breton. Appel à rassemblement.
Dépêche

Publié le 5/10/15 0:33 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Un rassemblement de soutien au projet SCOP Breizh tobacco ( SCOP ou Société coopérative et participative) qui devait sauver 15 emplois et proposer une cigarette bretonne en Pays Nantais est organisé le mercredi 7 octobre a 14 heures devant le site de la SEITA à Carquefou.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Très remonté qu'il est, Olivier Anezo (1), après une fin de non-recevoir de Impérial Tobacco de céder les machines à la SCOP en projet. Un déplacement auprès du siège de la Seita la semaine dernière n'a rien changé.

Aujourd'hui, il note que Impérial Tobacco a détruit 327 emplois et empêche toute chance de reprise d'activité et de créations d'emplois par la SCOP (une quinzaine dans un premier temps), malgré des promesses antérieures. Les machines vont être envoyées chez le ferrailleur !

rassemblement et pétition pour Vivre, décider et travailler en Bretagne

Tous ceux qui souhaitent défendre l'emploi en Bretagne, et qui sont écoeurés par une telle attitude sont invités à participer à ce rassemblement. Ils sont aussi invités à signer une pétition (voir le site)

Usine Seita de Carquefou !

rue de la Mainguais

notes

Anezo olivier 0676283541

voir articles :

( voir l'article ) Soutien aux ex-salariés de la SEITA de Carquefou

( voir l'article ) Régionales en PDL : la seule liste pro-réunification ''Choisir nos Régions et Réunifier la Bretagne'' entre en campagne

( voir l'article ) Soutien aux salariés de la Seita à Carquefou le 4 octobre à 14 h

Le lecteur trouvera en PJ en format PDF la genèse du projet de SCOP

Document PDF breizh_tobacco_naissance_du_projet_scop.pdf projet SCOP. Source : Olivier Anezo
Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Didier Lefebvre est correspondant ABP pour la Loire-Atlantique.
Vos 4 commentaires
alain Muzellec
2015-10-05 08:56:23
Pebezh istrogell.
Il vaudrait mieux dépénaliser le cannabis que d'inciter à l'usage du tabac, bien plus dangereux.
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-10-05 12:34:02
Je connais (un peu ) Imperial Tobacco , Une de mes nieces ( chinoise ) a travaille pour cette Compagnie.Ils ne font pas dans la dentelle et leur strategie est mondiale , et est basee sur des etudes de marche , tres,tres pointues.
Je ne suis pas fumeur et je pense que l' avenir de la cigarette en Bretagne / France n' est pas prometteur .
Faites autre chose , vous avez une attitude d' entrepreneur . Bien la " cigarette" est votre metier ...... mais le marche se ferme . Faites autre chose .
(0) 
andré gilbert
2015-10-05 19:07:48
il ne me semble pas logique de se battre pour la sauvegarde du tabac
reportez votre énergie , votre combat vers une autre activité
travailler et vivre au pays d'accord , mais pas pour faire n'importe quoi
(0) 
An Floc'h
2015-10-08 21:29:31
@alain Muzellec
Les USA et l'Uruguay sont à des milliers de kilomètres du ... Maroc.
Des centaines de familles vivent du trafic.
Légaliser (dépénaliser n'a pas de logique économique) en France, c'est amplifier l'exode rural, la pression migratoire sur les villes marocaines puis l'Europe. Je vous laisse imaginer comment le gouvernement marocain, l'un des moins totalitaires des pays musulmans, réagirait.
Je rappelle que c'est un sécheresse sans précédent en Syrie qui a provoqué la guerre civile.
Et puis, à moins de le vapoter, le cannabis reste mauvais pour les poumons, d'autant qu'il est souvent mélangé au tabac. Et il ne faut pas en consommer selon de nombreuses activités.
@les employés de Carquefou
En contexte de crise, les drogues restent des marchés porteurs. Il y aura pour longtemps des fumeurs de tabac. Quitte à s'empoisonner, autant que ça profite à la communauté proche.
L'initiative Breizh Tobacco est remarquable.
De plus, elle serait signe de succès, le seul au niveau syndical, du mouvement Bonnets Rouges.
Conseiller de reporter l'énergie entrepreneuriale vers autre chose, c'est du Jacques Attali. Du gourouisme-consulting à la petite semaine valable pour des simples d'esprits.
Il y a des dizaines d'employés. Il y a des familles, des drames humains possibles. Des ouvriers. Qui cherchent à reprendre les outils sur lesquels ils ont sué.
Mais, comme le tabac, l'ouvrier n'a sans doute pas d'avenir ?
Certains, du haut de leurs certitudes, oublient votre réalité.
Je n'étais pas au courant du rassemblement et ayant la chance de travailler, je n'aurais pu en être.
Continuez ! Allez-y ! Que le capitalisme et la marque bretonne, le marketing (je doute, et me trompe peut-être, que le tabac pousse en Bretagne mais peut-être y a-t-il des possibilités de ce côté aussi ? bio et sans additifs ? filtres biodégradables si les machines-outils le permettent ? le BZH est mis à toutes les sauces qu'il ne se suffit plus à lui-même) profitent à des travailleurs plein de courage, de volonté, de solidarité, d'initiative.
Bravo ! Bravo ! Mille fois bravo ! Vous êtes des exemples ! Après des mois et des mois, vous êtes toujours debout.
N'écoutez pas les sinistres moralisateurs ! Si au moins, ils étaient cohérents et rappelaient les dangers de l'alcool ou de la voiture, entre autres.
J'attends toujours l'étude qui prouvera que fumer avec modération du tabac, une ou deux cigarettes par jour, favorise plus le cancer que la pollution des avions ou les phytosanitaires.
Les natifs américains ne fumaient pas comme des pompiers (et ils n'avaient, certes, pas de saloperies ajoutées avant, pendant et après la récolte, malheureusement, après imperial vous devrez continuer à passer par là mais j'espère que vous ensez, quand le temps sera venu, évoluer). Le tabac favorise la concentration et la relaxation. Consommé avec modération, évidemment. Sinon, on pue de la gueule et on a bien des risques de crever à petit feu dans d'atroces souffrances.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.