Bernard Lavilliers et Kevin Camus mettent le feu à l'espace Marine
Communiqué de presse de Taol Kurun

Publié le 3/08/14 12:54 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
:

C'était sa surprise : "on the road again", avec un piper breton

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Lavilliers, 67 ans, bottes rouges et boucle d'or à l'oreille, interprète ses airs les plus connus de "Scorpion" à "Mains d'or". Ses musiciens jouent de tous les instruments possibles et des cinq continents. Salsa, maloya, Brésil et Haiti, tous les pays défilent. Et le chômage, le nucléaire, la violence, sur des rythmes de fête...

Et quand il se retrouve seul sur scène avec le piper breton Kevin camus, sonneur de Nolwenn Leroy et du groupe Boxty, Lavilliers crée la surprise : plus d'arrangements compliqués, une intimité retrouvée et un air tout simple, une vraie communion avec le public.

Tout le monde se demandait ce que Lavilliers venait faire à l'interceltique : cet air-là a suffi, et le fait qu'il soit venu chanter "Mains d'or" aux ouvriers lorientais réduits à fermer leurs fonderies, a suffi.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1095 lectures.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.