Un militant breton de 74 ans interpellé par la police

-- Politique --

Dépêche
Par Philippe Argouarch

Publié le 24/01/17 16:58 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Nous apprenons qu'un militant breton âgé de 74 ans, connu sous le nom de Youenn Ar Born, a été interpellé ce matin par la SDAT. La SDAT, sous-direction anti-terroriste, est un service de police judiciaire français, dépendant de la direction centrale de la Police judiciaire, voué à la lutte contre le terrorisme.

Selon la femme du militant, que nous avons rencontrée et qui est en état de choc, la police a tambouriné à leur porte à 6 heures du matin et a perquisitionné, sans ménagement nous dit-elle, pendant plus de six heures à leur domicile de Penmarc'h - s'emparant de 3 ordinateurs, d'une tablette, de caméras utilisées par le couple pour leur activité artistique (ils forment un groupe de musique bretonne : Gwen et Yab duo), de leur téléphones portables, de deux imprimantes, et de caisses pleines de documents en relation avec la cause bretonne. Les cinq policiers étaient venus dans deux voitures dont une immatriculée dans le 92. Youenn a été emmené à Rennes mais a pu contacter un avocat.

Un autre militant, beaucoup plus jeune, a aussi été interpellé par la SDAT, dans les Côtes-d'Armor et a aussi été transféré à Rennes. Les faits qui leurs sont reprochés remonteraient à 2013, au moment de la révolte dite des Bonnets rouges. Cet autre militant a été relaxé mercredi après-midi.

Qui est Youenn Ar Born ? Sympathisant de la cause bretonne (réunification, langue bretonne, Bonnets rouges, autonomie) depuis les affaires de l'hébergement des militants basques en Bretagne dans les années 90.

Youenn est un expert de l'utilisation des algues en cuisine et pour les régimes alimentaires. Il est un des pionniers dans ce domaine et a même produit un article très apprécié sur le sujet (voir notre article). Depuis 40 ans, il prône l'utilisation des algues non seulement pour l'alimentation mais aussi en tant que thérapie pour les victimes de radiations ionisantes dont lui-même aurait été victime dans sa jeunesse alors qu'il travaillait pour les militaires en Polynésie française dans un secteur où avaient lieu des essais nucléaires.

[MAJ] 24 janvier 2017 23:15

[MAJ] 25 janvier 2017 9:55

[MAJ] 26 janvier 2017 12:39

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 5200 lectures.
mailbox imprimer