Manif monstre du 27 septembre, la déferlante, ce sera encore à Nantes

-- La réunification --

Finalement, c'est Nantes qui est choisie comme capitale du refus de la réforme territoriale.

N'y a-t-il pas meilleur endroit que la capitale de la Loire-Atlantique pour signifier le refus de (1) voir la disparition de la Bretagne dans un grand-ouest mou, (2) faire savoir que le 5e département breton veut que la loi permette le droit d'option, sans tromperie ni faux-semblant ?

Ce qu'il en est du texte adopté en 1ère lecture à l'Assemblée nationale : d'une part, une mauvaise carte...

1- Une carte qui prouve que les députés, dans ce qu'on appelle « leur grande sagesse » ne font pas beaucoup mieux que le Gouvernement. A quoi ressemble cette région grand-Est qui va de Nogent-sur-Seine (sur les périphérique parisiens, prendre Porte dorée, et vous êtes presque arrivés) à l'Alsace ?

A quoi ressemble cette poursuite du morcellement de l'ouest en ses trois actuelles régions - les seules qui ne sont pas proposées au changement - Centre, PdL et Bretagne, alors que l'on pourrait n'en faire que deux, Une Bretagne aux cinq départements maritimes, et un riche et magnifique Val-de-Loire, avec la Loire pour arrête centrale ; ceci en rapprochant la Vendée de la région Poitou, où les racines pictaves sont les mêmes.

Bretagne-Réunie (voir le site) l'a bien compris, qui propose une carte (voir dans la photo ci-dessus) qui écoute les expressions des différents territoires. Cette carte a été réalisée par Mikael Bodlore-Penlaez un des deux auteurs, avec Divi Kervella, de l'atlas de Bretagne (voir le site) .

...Ensuite, un droit d'option en trompe l'oeil

Adopter définitivement le texte tel que voté en première lecture à l'Assemblée nationale pourrait sembler satisfaisant. Eh oui, il y a le droit d'option, me direz- vous. Qui permettrait à la Loire-Atlantique de rejoindre sa Bretagne, et la Bretagne de se retrouver. Oui. D'autres que moi ont bien vu le piège. De nombreuses interventions sur ABP le montrent. Il faut : un vote au trois cinquièmes du Conseil général et des deux Conseils régionaux concernés. J'imagine un des deux conseils qui accepterait (devinez lequel), mais j'imagine mal, très mal, l'autre accepter. Et aussi que pour le droit d'option légitime de la Vendée. Autant demander à une mouette de s'arracher une aile. Sauf que cette mouette, qui s'appelle ici PdL, elle n'existe pas. Elle est virtuelle. Elle n'a aucune légitimité. C'est du vent. C'est un non-sens. Non-sens historique, non-sens économique. Non-sens pour l'avenir.

Le vote du CG44 n'est pas acquis. Le président de ce dernier gesticule pour que son département survive (son département, ou son Conseil général, avec chauffeurs et ors de la république. Et les trois cinquièmes, pourquoi donc ? Pourquoi donne-t-on le droit à seulement 40 % d'une assemblée le droit de rester dans une logique décidée par Pétain, pour complaire aux Allemands en 1941. Où est la démocratie ?

torpeur et énergie, sagesse et gamineries

Il faut donc que le Sénat sorte de sa torpeur, et modifie le texte dans sa deuxième lecture, qui devrait intervenir après son renouvellement à la rentrée (ou juste avant en cas modification de la date de rentrée parlementaire, ce qui serait un comble). Il modifierait alors, en le démocratisant, ce droit d'option, et fusionnerait PdL et Centre. Il y aura alors du sens neuf, de l'énergie nouvelle !!! Mesdames et Messieurs les Sénateurs, usez donc de votre connaissance et de votre proximité de vos territoires (défense de rire) en modifiant ce texte !

Ensuite, reviendra le texte à l'Assemblée en deuxième lecture, sûrement en octobre, voire novembre. Là, députées et députés, dans votre grande sagesse (idem) ne vous laissez pas embarquer à avoir le dernier mot, comme des gamins. Écoutez-nous, écoutez le peuple. Écoutez la raison. Écoutez le courage qui sommeille en vous.

La date de la manifestation, le 27 septembre, a été choisie en fonction de votre calendrier. Nous serons, des dizaines de milliers, plus de 50.000 Bretons dans les rues de Nantes (ce chiffre n'engage que l'auteur de l'article, qui en imagine bien plus d'ailleurs).

Une loi qui peut rester dans l'antichambre des deux chambres

A supposer que cette étape soit passée, retour case parlement pour une nouvelle loi pour valider le droit d'option, cette fois à la majorité simple. Mais, c'est comme chez moi, il y a deux chambres. Hi-Hi, une nouvelle astuce est là. Il faudra que cette loi soit inscrite au calendrier des deux chambres. Je peux vous en citer des lois qui attendent dans l'antichambre. Si un Gouvernement ne veut pas d'une loi, hop, il ne la met pas à l'ordre du jour. Une fois inscrite, le même cinéma reprendra, et l'on peut penser que nos cocos, Euh, je voulais dire la majorité du moment, feront tout pour l'amender. A moins que Paul Molac, Marc le Fur, n'arrivent à convaincre leurs jacobins de collègues.

Attention, le loup est toujours près de la bergerie

Pire encore est à craindre. Certains veulent la fusion. Certains, ou... certain ?. Ce monsieur a pour initiale JMA, et se verrait grand chef d'une région sans âme. Sans âme, oui, mais il ne peut avoir que ça. Du côté de la Bretagne réunie, Euh, je crois bien qu'on n'a pas beaucoup envie de lui, et il pourrait attraper des boutons, ce serait ennuyeux. Et il n'a aucune légitimité (ni même le droit, n'y habitant pas), d'un grand Vizir dans le futur Val-de-Loire. D'ailleurs, je pense que du côté de Tours ou d'Orléans, ils ont mieux. Alors que faire ??? Fu-sion-ner. Enfin, pas lui (et avec qui?). C'est son cheval de bataille. Non, les deux régions administratives Bretagne et PdL. Et quand on veut être chef, et que l'on a l'oreille de nombre de députés (il fut président du groupe PS à l'Assemblée), on peut re-surgir du bois, et sortir un amendement de sa poche. Vigilance, les amis. Vigilance, le loup est toujours près de la bergerie.

Non à la débretonnisation sournoise dans la fusion avec PdL

Cet amendement, techniquement encore possible, ruinerait à jamais l'espoir d'une région Bretagne entière. Les Bretons existeront toujours, mais l'oeuvre de débretonnisation, ce rouleau compresseur sournois que l'on voit en pays Nantais, cette uniformisation, ce déni de la richesse culturelle et cette volonté de réduire la culture à du folklore frappera l'ensemble de la Bretagne. Amis de Quimper, de Brest, de l'Île de Sein de Huelgoat et d'Argol, amis de Saint-Brieuc et de Saint-Quay, de Callac et de Merdrignac, amis de Lorient et de Vannes, de Ploermel et de la Gacilly, amis de Rennes et de Saint-Malo, de Vitré et de Messac : Attention, le loup regarde vers la bergerie . Ce matin-même, sur l'antenne de notre très parisien confrère RTL, rue Bayard - 75008-Beaux-quartiers-de-Paris - , le Premier ministre a confirmé que le découpage pourrait encore être modifié durant ses lectures à l'automne. JMA aurait-il déjà frappé ?

Femmes en noir et jeunes pleins d'espoir : tous à la manif le 27 septembre à Nantes

Marins et mariniers, sonneurs et brasseurs, conteurs et balayeurs, paysans et enseignants, paludiers et charcutiers, pompistes et paysagistes, femmes en noir et jeunes pleins d'espoir, industriels et fabricants de caramel, Bagadoù et buveurs de berligou, bistrotiers et boulangers, étudiants et militants, élèves de Div Yezh, Dihun et Diwan et leurs parents, danseurs et chômeurs, retraités et producteurs de Muscadet, stylistes et syndicalistes ouvriers des chantiers navals et goémoniers. Vous êtes tous de la marée humaine qui submergera Nantes le 27 septembre. Venez tous en groupe, afin que l'on vous identifie.

Une Bretagne réunie, une Bretagne réussie

Venez, les professionnels de la justice, les druides. Venez les porteurs de kilts. Venez, les bagadoù. Venez les cercles. Venez les prêtres et les soeurs. Venez, tous les conseils municipaux et les organismes ayant voté la charte « Ya d'ar brezhoneg » (plus de 700) (voir le site) , et les autres. Ce combat, nous allons le gagner. Une chose nous unit : nous sommes tous contre les décisions arbitraires de l'État jacobin qui veut la disparition de la Bretagne. Nous, nous voulons une Bretagne réussie. Une Bretagne 5/5.

La Bretagne dans sa diversité va défiler

Nantes la bretonne se réveille. Les Bretons vont venir en masse, en autocar ou en bateau. Le Conseil régional de la région (administrative) Bretagne et la SNCF pourraient-ils mettre à disposition plusieurs trains en provenance de Quimper via Redon, et Brest via Rennes ? Les tracteurs et les routiers sont les bienvenus. Les bicyclettes et les mouettes aussi. Les binioù bras côtoieront les binioù kozh et les veuzes. Les groupes de rocks défileront près des chanteurs a cappella (kan ha diskan ou autres). Les danseurs danseront, danseront. Les marchands de chichis bretons avec ceux de galettes-saucisses et de marchands de produits à base d'algues proposeront de quoi se sustenter. Les producteurs de vin breton, de cidre, de bière, de soda breizhek, venez donc pour nous rafraîchir (à boire avec modération).

Bretagne Réunie et Kevre breizh (voir le site) vous appellent tous à cette manifestation de force (voir le tract quadrilingue (français, breton, gallo et anglais) distribué cet été en fichier PDF ci-dessous). Le grondement devra être audible jusque Paris. La Bretagne dans sa diversité, la Bretagne ouverte, la Bretagne joyeuse, la Bretagne pleine d'avenir, la Bretagne forte, la Bretagne chantant, la Bretagne dansant sera dans les rues de Nantes. Du bruit, il faudra faire du bruit. Et dans la dignité.

Le Val de Loire, une région pleine d'espoir

J'en appelle aussi à tous ceux qui veulent un ouest de la France cohérent. Amis de Val-de-Loire, faites donc savoir que vous souhaitez une région belle, forte aussi, qui va jusqu'au-delà d'Angers ; cette région s'appelle le Val-de-Loire. Envoyez donc des représentants du Conseil régional de l'actuelle région Centre, et venez dire avec nous votre volonté d'un ouest fort, qui contribuera a faire une France forte et joyeuse. Venez dire que vous, et vous seul, voulez fusionner avec PdL, sauf les départements 44 et 85.

Amis vendéens, et amis poitevins, venez dire combien il serait bon pour tous que vous mariiez.

Pour la réunification de... l'intelligence et du bon sens

Oui, cette manifestation va réussir. Oui cette manifestation va attirer plus de 50.000 personnes. Oui cette manifestation va faire du bruit, jusque Landerneau, certes, mais surtout jusque Paris, jusqu'au Palais Bourbon, jusqu'au palais du Luxembourg, jusque place Beauvau, jusque Matignon, jusque l'Élysée. Les manifestants seront dignes, mais déterminés.

Amis(1) du pouvoir exécutif, vous avez eu l'immense courage politique de réunifier la Normandie, amis(1) du pouvoir législatif vous avez su rattacher le Limousin et le Poitou à l'Aquitaine, et non à PdL. Ces marques d'intelligence dans le premier cas, et de bon sens dans le second, sachez donc les regrouper dans un troisième cas, faire de l'ouest de la France un ouest fort, avec une Bretagne à 5 départements, une Vendée rejoignant le Poitou (et donc l'Aquitaine), et un Val de Loire sublime et cohérent.

Notes :

- A connaître ce site, construirelabretagne.org qui regroupe les différentes contributions de tous, pour une Bretagne à cinq départements.

(voir le site)

- Durant l'été, à l'initiative et avec la logistique de Kevre Breizh, les groupes se produisant dans les différents festivals disent et diront combien ils sont contre cette réforme.

(1) Profitez-en, c'est rare que je vous élève à ce rang. Ça ne durera que si...

Document PDF banderole_logos_noir_et_blanc.pdf banderole Loire-Atlantique Oui, pour des régions citoyennes, que l'on verra sur les différents sites de manifestations culturelles cet été en Bretagne. Source : Kevre Breizh
Voir aussi :
©agence bretagne presse

Cet article a fait l'objet de 6963 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

Jack Le Guen
Jeudi 24 juillet 2014

Il faut faire la manif à Paris, devant l'Assemblée nationale, avec les Alsaciens et tous ceux qui sont contre le non respect des identités régionales.

Louis Le Bars
Jeudi 24 juillet 2014

Il faut arrêter avec ces histoires de droit d'option. Cela ne fonctionnera jamais, dans n'importe quelle configuration. C'est du flan !!

La fusion Centre-Pays-de-la-Loire a un avantage pour moi (loin d'être négligeable), c'est qu'il clos définitivement la perspective d'un Grand-Ouest.

Le gouvernement cherche une région en moins pour pouvoir maintenir le Nord-Pas-de-Calais et peut-être l'Alsace.

La solution c'est de supprimer le Centre et les Pays-de-la-Loire pour créer une région Val-de-Loire d'un côté et la Bretagne réunifiée de l'autre.

Nous n'accepterons jamais le grand-Ouest.

Gardons quand même tous dans un coin de la tête les déclarations du président du CG 44 "La Bretagne a 5 départements est une revendication passéiste" "elle est morte et enterrée" (commémorations Anne de Bretagne cette année !).

Alwenn
Jeudi 24 juillet 2014

Il faut interdire la présence de socialistes à cette manifestation !

MANIFESTATION INTERDITE AUX SOCIALISTES BRETONS, et à tous ceux qui n'ont pas voté contre la carte, genre De Rugy et ses EELV, qui se sont abstenus.

Toutes nos manifestations doivent être interdites aux élus socialistes.

Alwenn
Jeudi 24 juillet 2014

"Addition de mariages forcés et de célibats imposés, selon l'expression d'un député, le passage de vingt-deux à treize régions n'est peut-être pas définitif. Manuel Valls le dit. Il évoque même une évolution possible du droit, aujourd'hui cadenassé, d'un département à changer de région.

Autrement dit, entre un Centre orphelin qui lorgne vers les Pays-de-Loire, une Loire-Atlantique voire une Mayenne qui regardent vers la Bretagne, et réciproquement, le débat peut rebondir en octobre, lors de la seconde lecture, au Sénat et à l'Assemblée. Mais ce ne serait pas le solde de tout compte."

(voir le site)

Les députés français ont adopté, mercredi 23 juillet, le premier volet de la réforme territoriale et la nouvelle carte de France qui réduit le nombre des régions à treize. 261 élus ont voté pour, 205 contre et 85 se sont abstenus. Un résultat révélateur du débat qui a traversé l'Assemblée nationale sur une réforme controversée.

261 ont voté pour, sur 577, je crois

205 + 85 = 290 n'ont pas voté pour.

Cette carte n'a pas recueilli la majorité

"Abstentions socialistes

Et c'est vrai, malgré plusieurs modifications, la nouvelle carte des régions n'a pas réussi à faire l'unanimité, même chez les socialistes. Jean-Marc Germain, un proche de Martine Aubry, elle-même farouchement opposée au rapprochement de la Picardie et de sa région Nord-Pas-de-Calais, explique son abstention : « Pour le Nord, pour le Centre, pour la Bretagne, ces décisions ne sont pas bonnes. Il faut les corriger mais il ne faut pas le faire dans le dos des élus. Il faut le faire avec une grande concertation. »

S'il existe des socialistes qui pensent à la Bretagne et au Centre, tout n'est pas perdu !

Les Pays de Loire, eux, sont heureux puisque c'est ce qu'ils voulaient, le statu quo.

Mais si la région Centre arrive à interésser les socialistes, il faudra bien qu'ils se rendent à l'évidence.

Sauf que ce doit ête une Bretagne à 5, pas avec la Mayenne, comme certains le disent ici.

Une carte de Bretagne avec la Mayenne accolée est laide à mourir.

Paul Kerguelen
Jeudi 24 juillet 2014

juste une question:

savez vous si quelqu'un à contacter les médias européens et internationaux???

si non, je me charge de le faire!!!

Alwenn
Jeudi 24 juillet 2014

"savez vous si quelqu'un à contacter les médias européens et internationaux???"

Je n'en ai pas entendu parlé. Mais déjà envoyé un dossier aux media français, qui semblent toujours hostiles, et leur demandé le pourquoi de cette hostilité (elle est peut-être génétique).

I. Gattei
Jeudi 24 juillet 2014

Les corrections apportées à cette carte ne prennent en compte que les doléances bretonnes pour elle et ses voisins. La Gascogne est une des grandes nations de France et pourtant, ni son nom ni son territoire ne sont restitués. L'Auvergne est historiquement, culturellement voire économiquement tournée vers le centre-ouest et non pas vers les pays rhodaniens. D'ailleurs, le centre-ouest porte un nom historique multi-séculaire : la Guyenne.

A propos de la Mayenne en Bretagne, c'est parfaitement absurde puisque ce département appartient à la région historique du Maine depuis toujours.

Si cette mission était confiée à des géographes et historiens, ce qui me semble être du bon sens, cette carte serait belle, efficace et difficilement attaquable !

Louis Le Bars
Jeudi 24 juillet 2014

@ Alwenn, cette question du droit d'option est bien sûr à suivre de prés mais en l'état, il est complétement inapplicable et ce n'est pas fondammentalement la question des 3/5èmes qui le rend inapplicable (cette disposition pourrait se justifier SI les fusions actuelles étaient toutes issues de "consentements mutuels").

Ce qui le rend inapplicable c'est le droit de véto de la région qui perdrait le département.

Il ne faut tirer aucun plan sur la comète concernant le droit d'option mais bien sûr soutenir les démarches qui favorisent son assouplissement (ne serait-ce que d'un point de vue démocratique et au vu du laps de temps court durant lequel il sera ouvert).

Quoiqu'il en soit, une grande région de la Vallée de la Loire se justifie. Les villes et départements de la Région Centre ont un bon potentiel, et les laisser seul avec un nom aussi peu porteur c'est du gâchis.

Je ne comprends d'ailleurs pas trop l'ostracisme de la Région Pays-de-la-Loire vis à vis des départements de cette région !?? Est-ce tactique, je me le demande. Est-ce que les PdlL n'ambitionneraient pas de d'abord fusionner avec nous avant de s'ouvrir vers l'Est et le Sud ??

La Région Centre n'a pas d'endettement (de ce point de vue elle n'a intérêt à fusionner avec personne !), elle est touristique, une énorme plus-value en terme d'image pour les Pays-de-la-Loire et certains départements comme le Loiret sont riches...par ailleurs le Maine ou le saumurois se sentiraient surement moins isolé et je vois pas trop la concurrence pour Nantes (si pas de droit d'option).

Pour nous ce serait l'éloignement du Grand-Ouest funeste, toujours ça de pris. Merci pour le lien.

On a tendance quand même fortement à oublier que rien ne dit que le CG 44 utiliserait un droit d'option, même assoupli. Y compris avec une grande région Pays-de-la-Loire !

C'est l'une des raisons piliers (avec la politique culturelle, le nom de la région, les perspectives atténuées de décentralisation et les risques de surmarginalisation de l'ouest breton) qui font que je ne vois vraiment pas la moindre once de commencement de points positifs d'une fusion en bloc B4-PdlL.

yanneutch
Jeudi 24 juillet 2014

Tout ça pour ça, un mois pour finalement décider que la manifestation aura lieu ... à Nantes !

A la rigueur, si ça avait été pour Redon (ville limitrophe, avec le pont pour aller à Saint-Nicolas-de-Redon), ou Saint-Nazaire, l'autre grande ville de LA, ou Pontivy (au centre de la Bretagne), je ne dis pas, on a moins l'habitude d'y organiser des manifestations, mais là...

On a l'air malin avec nos jolis tracts imprimés en couleur avec la date... mais pas le lieu !

Il est plus que temps de préparer le coup d'après, mar plij...

Josianne Rastapopoulos
Vendredi 25 juillet 2014

Si les bretons se sortent les doigts du c.., on peut en effet dépasser ce chiffre de 50 000 pèlerins. Faudra t-il indéfiniment "rester digne" face à cette injustice, face à la bêtise de nos politiques? La démocratie n'existe pas dans cette lamentable affaire, il n'y a que de petits hommes gonflés d'orgueil et d'importance qui nous imposent leur bon vouloir. A vomir. Seule la France est encore capable en Europe d'user de telles pratiques (quid des référendums, de la proportionnelle, de la simple écoute de la plèbe?) et de nier les peuples qui la compose. Un rêve, que le 27 à Nantes, tous les mécontents de cette réforme se retrouvent(d'Alsace et d'ailleurs), à commencer par les politiques de bonne volonté - s'il en reste - ceux de la région Centre qui doivent venir réclamer la part qui leur revient, ceux de Bretagne administrative (cuistres socialos repentis et autres UMP opportunistes, tout est bon à prendre!), les bons petits soldats sans fierté du conseil général de Loire-Atlantique suçant la roue d'un Grosvalet s'octroyant le droit d'user de l'utilisation de la voie référendaire selon ses humeurs, ceux de Vendée et du Poitou. Ayrault se prend pour Dieu le père, de quel droit ce type va décider à lui tout seul de l'avenir de millions d'individus? Tout cela n'a que trop duré, il faut un front commun uni pour démanteler cette inacceptable région des pays de la Loire.

bernard guyader
Vendredi 25 juillet 2014

Bon dia , Tout le monde semble ignorer la revendication d'une Catalogne Nord comme région en dehors du grand sud ( LR+MP). Ce qui confirme peut être que son avenir est au sud dans l'union des Pays Catalans seul lieu de convergence des différences subtiles de ce peuples en cours d'émancipation . Venim del nord Venim del sud .B.Guyader

PIERRE CAMARET
Vendredi 25 juillet 2014

Josiane . Vous avez un language dur et vrai , qui me plait .

Avez vous servi dans la Marine ???

Vous depeignez tres bien la situation et les personnages acteurs de cette situation .. des JeanFoutres

Ker itron al lann
Vendredi 25 juillet 2014

Oui à une grand région Bretagne-Loire, avec un parlement breton garant de l'identité et de l'autonomie culturelle bretonne.

Oui à une grande région, belle fraternelle et compétitive dans une Europe fédérale.

Oui au développement du pan-celtisme dans le cadre de l'Arc Atlantique.

Alwenn
Vendredi 25 juillet 2014

@ I. Gattei

On est d'accord, en particulier sur la Mayenne.

Pour la Gascogne, c'est peut-être pas aux Bretons de s'en occuper, mais aux Gascons.

Vendéo Breton
Vendredi 25 juillet 2014

Merci de ne pas confondre "Pictaves" et"Ambilatres". (voir le site)

Alwenn
Vendredi 25 juillet 2014

Il faut que les défenseurs de la Bretagne prépare soigneusement une campagne de presse pour dénoncer la situation actuelle et montrer son absurdité, alors que le Centre et la Bretagne sont lésés de leur droits et handicapé dans leur avenir à cause de Ayrault et Auxiette, qui veulent tous deux nuire à la Bretagne.

En montrant une belle carte avec la Bretagne et le val de Loire.

Il ne sert à rien de parler aux députés, il faut parler à l'opinion publique, à travers les medias.

Il faut que tous les défenseurs de la Bretagne accordent leurs violons et ne partent pas en ordre dispersé.

La conférence de presse à l'assemblée nationale n'a servi à rien, c'est le grand public qu'il faut toucher.

Nous avons les sondages pour nous eet la cohérence d'une carte Bretagne Val de Loire.

Poser inlassablement la question : les députés français cherchent-ils à nuire à la Bretagne, à l'affaiblir ????

José Aguila
Vendredi 25 juillet 2014

En tant que citoyens de Loire Atlantique je ne suis pas d'accord le Pays de la Loire doit rester le Pays de la Loire, je ne veux pas que ça soit rattaché ni à la Bretagne, ni au Centre, ni au Poitou Charentes et beaucoup de Nantais sont d'accord. la Loire Atlantique n'est pas breton ni rien d'autres, nous sommes Nantais.

Jonathan
Vendredi 25 juillet 2014

Selon moi, le fait de laisser la Bretagne, les Pays de la Loire et le Centre inchange est volontaire. Aucune region de detruite dans un premier temps, juste des fusions sans quoi, il n'arriveront jamais a faire quelque chose de concret. Ca laisse le temps de reflechir. Ensuite, il ne restera plus qu'a exploser les Pays de la Loire en trois: parfait. La Loire Atlantique rejoint la Bretagne, la Vendee rejoint la nouvelle region Aquitaine et le reste rejoint le centre. C'est beaucoup plus realisable avec cette configuration qu'avec la precedente.

Louis Le Bars
Vendredi 25 juillet 2014

@ Jonathan : votre raisonnement ne tient absolument pas la route...les changements de régions c'est maintenant, pas plus tard.

Par ailleurs dans votre raisonnement de repousser la réunification aux calendes grecques, pourquoi ne pas d'emblée fusionner le Centre (nom ridicule) avec les Pays-de-la-Loire ??

SPERED DIEUB
Vendredi 25 juillet 2014

José l'épée de Damoclès grand ouest est au dessus de nos têtes ,elle attend en fait le moment opportun La situation à moyen terme ne restera certainement pas en l'état, de choix vous n'en aurez pas ,alors que préférez vous la réunification ou la fusion ???

Par contre du coté de Brest ils y en a qui étaient opposés à la réunification avec un argument qui dans une certaine conception de la Bretagne peut s'avérer pertinent ,à savoir la fracture territoriale Depuis que le projet de fusion est à l'ordre du jour , ce problème de fracture a miraculeusement disparu ,vous ne trouvez pas çà un peu bizarre !!! même un peu incohérent ??? J'attends votre réponse

I. Gattei
Vendredi 25 juillet 2014

@ Alwenn

"Pour la Gascogne, c'est peut-être pas aux Bretons de s'en occuper, mais aux Gascons."

¼uvrer chacun dans son coin va minimiser la pression sur le gouvernement et l'impact sur les médias. Les Bretons sont bien placés pour savoir que la division est une plaie.

Une coalition des "nations de France" serait sans doute plus efficace, me semble t-il.

Yann LeBleiz
Vendredi 25 juillet 2014

@ Tugdual Radiguet

Il serait bon que les bretons pour une fois joue la carte de l'Europe et communique vers elle (le Britto-Français, n'est pas suffisant!). Il est important que la Bretagne soit perçue par les européens pour ce quelle est et non pour ce que Paris voudrait qu'elle soit!

Nos amis du réseau de la presse de minorité européenne, le réseau MIDAS (rien à voir avec le pneu) qui est très influent sur les institutions européennes, il nous aidera de bon c½ur sans aucun doute!

Ci dessous le lien vers eux!

(voir le site)

Sinon, "très bonne idée d'appeler nos amis du Val de Loire à nous aider". Ce sont nos amis, nous voulons travailler avec eux, mais pour cela nul besoin d'un mariage forcé ne respectant aucunement l'identité et le projet d'avenir de chacun.

Alwenn
Vendredi 25 juillet 2014

"la Loire Atlantique n'est pas breton ni rien d'autres, nous sommes Nantais."

Et les Brestois sont Brestois, les Rennais Rennais.

Que fait le château des Ducs de Bretagne à Nantes, Monsieur Aguila ? Une erreur de l'histoire ?

Et où se trouve le coeur d'Anne de Bretagne ??

Ne dites pas n'importe quoi.

@ I. Gattei

"Une coalition des «nations de France» serait sans doute plus efficace, me semble t-il."

Je veux bien ,mais concrètement je ne vois pas comment. Nous, Bretons, nous manifestons depuis des années. Il faut à la base une volonté de la nation qui se manifeste. Il faut que les Gascons face entendre leurs revendications. Si on peut aider, on le fera. Mais comment ?

Caroline Le Douarin
Vendredi 25 juillet 2014

En réponse à Ker Itron l'inévitable..., ci-dessus... (et qui a pu vous échapper, perdu en 13e commentaire, du 25 juillet, car mis en ligne plus tard, après concertation-réflexion de l'auteur avec des amis-conseillers...)

Voici son texte :

Oui à une grand région Bretagne-Loire, avec un parlement breton garant de l'identité et de l'autonomie culturelle bretonne.

Oui à une grande région, belle fraternelle et compétitive dans une Europe fédérale.

Oui au développement du pan-celtisme dans le cadre de l'Arc Atlantique.

Voici ma réponse :

Il y aura toujours des illuminés... qui croient détenir la vérité...

Et nous noient de leur prose inutile...

Le pauvre...

A-t-il regardé la carte au moins ? La carte dans l'article, le seul découpage de la France respectueux de l'Histoire, des identités, des économies...

Mais honni des décideurs...

Avec peut-être un Poitou-Charentes hors Aquitaine...

En réponse aussi à José d'Aguila, ce pauvre Ligérien dans l'âme, on s'en doute (17e commentaire) qui n'a pas honte de nous étaler la dimension de son inculture... À la mesure d'ailleurs de celle des auteurs du découpage sur un coin de table, comme n'a pas manqué de le faire remarquer Franck Louvrier, ravi de taper sur la gauche...

Que ceci ne donne pas matière à une spirale de commentaires hors-sujet. Merci

SPERED DIEUB
Vendredi 25 juillet 2014

Sur le fond je partage l'idée européenne ,d'autant qu'en ces heures tragiques que nous vivons une fois de plus au niveau mondial l'union militaire du continent est d'une nécessité absolue .Compte tenu des diverses tensions incontrôlables ,il n'est pas impossible que nous sommes au bord de la troisième guerre mondiale ,voir peut être déjà dedans

Cependant ce n'est pas rendre service à l'idée européenne que de l'exonérer de toute critique ,sa technocratie jacobine considère qu'il n'y a que huit régions dans l'hexagone ,alors ceux là ,la Bretagne ils en ont que foutre ... voir le lien ci-dessous

Sans être opposés à l'idée européenne ,

les autres minorités qui revendiquent l'émancipation, ont un regard bien plus critique que les bretons sur les institutions communautaires ,tout comme chez nous le mouvement des bonnets rouges contrairement au mouvement breton qui est souvent aveuglément trop aligné

(voir le site)

Iffig Cochevelou
Vendredi 25 juillet 2014

Ce n'est vraiment pas la peine de tirer des plans sur la comête!

Aujourd'hui il faut une mobilisation de tous : actions locales , tractages , information, cela a commencé aux Vieilles Charrues , cela se poursuit au Festival de Cornouailles, suivra Lorient et tous les évènements dans les 5 départements.

a NANTES il faut réveiller les troupes , , seule une présence nombreuse a cette manifestation sera capable de leur faire accepter la réunification , et le REFUS de la fusion pronée par beaucoup trop d'élus, il faut qu'ils se rendent compte que nous ne lacherons pas le morceau !

eugène le tollec
Vendredi 25 juillet 2014

IFFIG

Nous aurons un changement que lorsque toute cette racaille politicienne de droite où de gauche aura été balayée par le vote...et là j'espère que les bretons vont se réveiller...je n'attends que ça

LeVendeen
Vendredi 25 juillet 2014

Je n'aime pas beaucoup votre façon de faire votre découpage. Votre carte montre clairement que la Vendée n'a rien à faire dans le Poitou.

Je suis comme vous je n'aime pas voir mon destin décidé par d'autres.

Je trouve l'idée que vous refusiez la fusion et votre pseudo image d'ouverture sur le monde assez incompatible.

Moi je veux bien me marier, mais il faut être deux. Si la Bretagne n'est pas d'accord ca sera le statu quo. Point.

A Nantes il n'y aura que des bretons de B4 et ça mettre le flou sur les vraies intention des nantais et des habitants de Loire Atlantique. Ce qui vous arrange. Sinon une autre ville en B4 aurait été choisie. Soyez honnête.

Bref, encore une fois, faites ce que je dis pas ce que je fais. Restez avec vos esprits moyen-ageux qui ne savez évoluer.

Paul Kerguelen
Vendredi 25 juillet 2014

@ LeVendeen

Que vous n'aimiez pas cette proposition de carte, cela peux se comprendre...

Que vous fassiez du trolling en est une autre...

Juste au cas ou vous l'auriez oublié, pourquoi contestons nous la carte proposé par le président de la république française???

En 1941, une création fut faite: celle des Pays de la Loire... au passage, rappelons que de cette période, tout fut détruit, hormis cette création...

Rappelons aussi que le château des ducs de Bretagne est par décisions française hors de Bretagne... (que diraient les français si par décision de Bruxelles le château de Versailles est mis dans un pays crée pour l'occasion??)

Oui cette carte ne vous plaît pas, et encore une fois cela peux se comprendre... mais proposez nous la votre!!!

N'oubliez pas cependant que vous êtes sur un site appeler Agence Bretagne Presse et que non seulement les bretons, mais aussi les habitant de la Loire Atlantique (bro Naoned) veulent la réunification de ce qui étaient la Bretagne historique, qui, par décision française n'est plus.....

Faites donc votre proposition en prenant en compte cette revendication qui est plus que légitime!

LeVendeen
Vendredi 25 juillet 2014

@Tugdual Radiguet :

Très honnêtement, je ne sais pas. La Bretagne B4 est contre la fusion. Parti de là il n'y a pas de possibilité de mettre tout le monde d'accord. Cependant, je pense que la fusion mettrait plus de monde d'accord dans les 2 régions existantes que le scénario B5. Ne pas considérer les autres départements, qu'importe leur choix est un manque de respect. Les autres départements n'y sont pour rien de la situation qui est la nôtre aujourd'hui. Mais comme nos destins à tous est lié, il serait tout de même impensable de faire tout dans votre coin.

Quand à la légitimité de votre revendication, je pense que si la revendication était aussi tenace, il aurait fallu casser dans l'½uf le projet. Mais peut-être qu'à l'époque, il n'y avait pas autant de ligériens en mal d'identité qu'aujourd'hui et la situation économique n'était peut être pas la même. (CA, c'est un troll).

Sinon, changez d'argument, le château, si encore il y avait des Ducs de Bretagne qui y vivaient encore, je ne dis pas. Mais là il s'agit un élément de l'Histoire parmi d'autre. Élément très important, certes, mais élément parmi d'autres. Quand à Pétain, Vichy, etc. vous pouvez toujours ressortir votre manuel d'Histoire que vous aimez à faire ressortir et vous comprendrez que cette séparation a été réalisée bien plus tôt et qu'il n'y a pas eu une telle levée de bouclier que l'on voudrais bien faire admettre aujourd'hui.

Louis Le Bars
Vendredi 25 juillet 2014

"Votre carte montre clairement que la Vendée n'a rien à faire dans le Poitou."

?? Au contraire, que ce soit la carte de la Région Poitou-Charentes ou de la grande Aquitaine telle que prévue actuellement, on voit tout de suite cette entaille bizaroide que constitue l'absence de la Vendée.

Après vous avez le droit d'être contre un rattachement à l'Aquitaine. Ce qui ne doit pas en aucun cas empêcher un vrai droit d'option de la Loire-Atlantique.

Paul Kerguelen
Vendredi 25 juillet 2014

@ LeVendeen

La Bretagne B4 est contre la fusion???

permettez moi de m'étonner... d'où tenez vous cette information???

De la fusion, certes... mais de la fusion avec les Pays de la Loire et non avec la Loire Atlantique... ne confondons pas!!!!

Autre question... depuis combien de temps, les bretons et la Loire Atlantique demandent elles d'être à nouveau réunis??? Comme si le problème et les manifestations pour sont choses nouvelles!!!!

Je vous laisse donc faire vos propres recherches... elles auront plus d'impacts que si je vous les servaient sur un plateau.... évidement, venant de moi, il y a risque qu'elles soient tronquées....

Le problème de la Loire Atlantique ne concerne non seulement la Bretagne, mais aussi les régions limitrophes.... aussi bien la Vendée que la région Centre... mais tant que cette question ne sera pas résolue, que la région Pays de la Loire subsiste, le problème sera....

Et je veux bien admettre que la Région Pays de la Loire fut décider avant la période pétainiste... pas de problème pour..mais là aussi, donnez moi vos sources...

d
Vendredi 25 juillet 2014

bonjour

Le vendéen. L'histoire est tout , elle conditionne et explique . Nous sommes ce que nous sommes parce que l'histoire nous a construit.

Et puisque plus de Roi ou Duc n'habite le château de Versailles et la necropole royale francaise , je demande que ces parties inutiles d'un royaume de France mort soient rattachées a la région européenne de la Sarre donnant une taille enfin idéale, du passé faisons table rase.

Oui Nantes est en Bretagne et doit retrouver sa vrai place pour former une région puissante dotée de pouvoir et de libertés pour tirer en avant cet ouest européen en panne du fait des stupides Pays de loire.

Cela permettra a la Vendée de retrouver sa place dans le Poitou pour respecter l'histoire léguer par nos ancêtres.

J'habite le sud-Vendée dans l'ancienne capitale du bas Poitou et a part quelques hommes politiques, thuriféraires d'un pouvoir qui les nourris la majorité des personnes sont pour le retour en Poitou .

Aliénor d'Aquitaine née dans le Poitou dans l'actuelle Vendée cela se respect .

D'ètre excessif vous rend pathétique

La France est comme toutes choses sur terre elle est régie par la loi commune a tous : s'adapter ou disparaitre, il n'y a pas de nations éternelles et les socialistes jacobins sont nocifs pour l'avenir de ce pays.

Si le destin de la Bretagne est de reformer une belle nation Européenne personne ne pourra arreter cette marche en avant,il serai meme plus intelligent de l'accompagner . Mais l'intelligence est elle présente dans le cerveau de personnes formatées aux idées archaïques de l'ENA,

Cette réforme est morte avant d'avoir exister, mais le positif dans cette affaire est que le parti socialiste ne se remettra pas d'un tel étalage d'incompétence .

J'irai manifester le 27 plus pour le retour de la Vendée dans le Poitou que du retour légitime de Nantes en Bretagne

Ker itron al lann
Vendredi 25 juillet 2014

@Caroline LD: Votre peu de considération illustre bien le problème actuel.

Je suis avant tout partisan d'une Bretagne à 5 départements, ce en quoi votre carte comble tous mes souhaits.

Ce que je ne saisis pas, c'est votre hostilité à une fusion Bzh + Pdl, par défaut, et votre préférence du statut quo, à l'instar de Le Drian et de son écurie.

J'espère que tout ce ramdam se finira bien, mais il aura remué beaucoup trop de haine et de maladresses pour que les esprits en restent indemnes, en particulier en Loire-Atlantique.

Le malaise a commencé chez nous le 22 février.

Beaucoup ici, veulent aller de l'avant, ce repli en b4 est un non sens, et toute cette haine envers Ayrault nous parait très douteuse.

Cet état d'esprit étriqué, buté et haineux sème le doute et de nombreux citoyens du 44, donc bretons évidemment, se demandent sincèrement si leur intérêt serait de s'associer exclusivement avec des Le Drian ou d'autres Cadoudal d'opérette…

On se souvient quand même qu'il a fallu 40 ans pour achevé la 4 voies Nantes Rennes?!!

Quand aux plus haineux qui exigent la réunification aujourd'hui, ne serait ce pas les mêmes qui jadis dédaignaient Nantes et ses habitants… (Nantes, c'est pas la Bretagne, ben dam!!!!)

Est ce les respecter, les bretons du Pays Nantais, que de saccager le centre historique de leur capitale si chère, est ce les respecter que de chahuter, voire menacer, à son domicile un élu nantais, populaire, et qui a fait plus pour la culture Bretonne que bien des donneurs de leçons ici présents?

Bien sûr, quelle belle défense que de mépriser des opinions différentes, de traiter de "troll", d'"idiot utile", et j'en passe, un breton qui ose exprimer son attachement à son pays et à la République, son amour de la Bretagne, de Nantes et de la Loire.

Nous travaillons ici tous les jours avec des vendéens, des angevins et nous nous en félicitons. Cet un honneur d'associer nos efforts, nos ambitions et nos projets. Nous n'avons pas de place pour la haine et l'exclusion, le mépris et la querelle.

Ce que je dis est sincère, et si je prends la peine de l'exprimer, c'est qu'à l'inverse de beaucoup ici, je crois encore et surtout aux vertus du dialogue et ne me satisfait pas de simples certitudes partisanes.

Aujourd'hui à Gijon, Les Asturies ouvrent leur festival intitulé de "l'Arc Atlantique", qui regroupent de nombreux intérêts des Highlands jusqu'à l'Andalousie.

L'heure est là-bas au développement et à l'avenir, dans le respect de toutes les identités. L'heure est festive!

Que je suis las ici, des injures et accusations, de "l'état français" cloué au pilori, des anathèmes, des félons jacobins démasqués et autres convulsions paranoïaques.

Bretagne, réveille toi. Qu'est devenu ta fraternité?

Bretons républicains, ne laissons pas notre avenir prise en otage! Mobilisation générale.

LeVendeen
Vendredi 25 juillet 2014

@D : permettez moi de vous dire que vous devez être le seul à le souhaiter... Personne, je n'ai jamais vu personne dire "retournons dans le Poitou!". Je ne savais pas qu'à Fontenay, on pouvait penser cela !

Non mais c'est quand même être hypocrite du bon sens ! Avouez qu'économiquement parlant, c'est la fusion qui est le mieux ! Au niveau historique, peut-être pas mais dans ce cas là on appelle ça l'Armorique et on n'en parle plus.

Mais le peuple élu breton s'imagine au dessus de tout cela, la dilution tout ça. Personne ne remet en cause qu'un vendéen, c'est un vendéen. Chaque département à sa propre histoire, et qui est particulièrement riche en Vendée. Pourtant, son histoire est très récente en tant que telle.

Parce qu'avant que les bretons n'arrivent, c'était l'Armorique. Et la, le curseur historique, on le met où ? Non parce qu'on peut remonter encore loin comme cela.

Je terminerai en disant que ne voyez pas dans mes propos une attaque personnelle, juste des piques. Histoire d'aller à contre courant de tout ce que je peux lire ici. Apporter un peu d'avis opposé au débat. Ca ne fait jamais de mal. Hein.

PS: pour le coup de pétin, vichy, ma source : (voir le site)

Alwenn
Samedi 26 juillet 2014

@ Ker itron al lann et à LeVendeen

Ce que vous ne semblez pas comprendre, c'est que la Bretagne est une nation, un ancien pays indépendant qui doit le redevenir.

La situation actuelle est celle d'un pays colonisé, qui est privé :

- de finances propres : l'impot va à paris

- d'une diplomatie : les élus bretons sont les petits soldats des français

- de la possibilité de faire ses propres lois.

- de la possibilité de faire son propre déveoppement économique

- etc.

La Bretagne subit un génocide (culturel) : oppression du breton et du gallo, non enseignement de l'histoire.

Quand à ayrault :

- comme premier ministre, il n'a pas signé la Charte sur les langues minoritaires : pourquoi ?

-jusqu'à il y a 6 mois il était totalement opposé à la fusion Bretagne + PDL : alors, ...

Nous sommes Bretons et nous n'avons pas à justifier nos choix vis à vis des français, nos colonisateurs, manquerait plus que ça !

La france accepterait-elle de disparaître ?

La france était contre la réunification allemande, elle est contre la réunifiction bretonne. Il n'y a ps de mystère : la politique française est de divisé pour régner.

Nous sommes Bretons, nous voulons être LIBRES, et nous le deviendrons

"Cet état d'esprit étriqué, buté et haineux sème le doute et de nombreux citoyens du 44, donc bretons évidemment, se demandent sincèrement si leur intérêt serait de s'associer exclusivement avec des Le Drian ou d'autres Cadoudal d'opérette…"

Les gens qui savent ce que pensent la majorité des gens sont nombreux, et en général la majorité des gens pensent comme eux, comme par hasard.

Le dernier sondage montre que 70% des habitants de Loire-Atlantique est pour la réunification, en contradiction avec ce que vous dites. Mais peut-être que les sondeurs n'ont pas interrogé les bonnes personnes !

SPERED DIEUB
Samedi 26 juillet 2014

Vous posez à juste titre le problème de l'Armorique ,oui en effet c'est un problème Je ne suis pas un spécialiste ,seulement cette notion d'Armorique a été à géographie variable suivant les appréciations et les époques .La carte de cette entité d'avant l'invasion romaine était à peu près celle de la Bretagne et du Cotentin jusqu'à la Loire et encore le sud aurait été namnète ??? peuple apparenté aux vénètes, les synergies maritimes et économiques étaient plus que jamais une réalité dans l'antiquité entre le nantais et le vannetais .Maintenant au fait l'Armorique a t-elle eu une existence politique ???? je ne puis répondre D'autres comme l'historien Jean Claude Even considère que l'Armorique comprenait le nord de la Bretagne et une partie de l'actuelle Normandie ,le vannetais et le nantais n'en faisaient pas parti

Comme je l'ai déjà écrit auparavant,si cette scélérate fusion se réalise cette entité artificielle va aussitôt éclater entre une région comprenant les six départements à l'est ,tandis que le 22 29 et 56 vont se trouver marginaliser , La France en refusant par les moyens les plus contradictoires et ubuesques ,va créer à l'ouest de la péninsule une nouvelle Corse ,dans ce cas je parie que la fronde des bonnets rouges va se réveiller et s'amplifier

LeVendeen
Samedi 26 juillet 2014

@SPERED DIEUB : je faisait référence à l'Armorique en tant que massif qui correspond très exactement à Bretagne + Normandie + Pays de la Loire. Ce massif n'existe plus aujourd'hui mais les sols de ces 3 régions est le même. Niveau politique, cela remonte beaucoup trop loin pour qu'il y ai une quelconque revendication de ce territoire en tant qu'Armorique. Cela dit, ce mot me paraît quand même beaucoup mieux que "Grand Ouest" on ne peut plus technocratique !!

@Alwenn : effectivement, historiquement, la Bretagne est indépendante. Mais comme pour beaucoup de territoires en France. Il n'y a qu'à voir l'évolution du territoire que l'on nomme aujourd'hui la France au cours du dernier millénaire ! Par contre il est vrai que très peu peuvent se targuer d'avoir une culture propre et une langue (enfin 3).

Cela dit, je comprends tout à fait cette poussée d'indépendantisme, par contre, il faut bien savoir que l'UE n'a aucun intérêt à accepter ce genre de mouvement. Il faut taper plus haut. Et encore. Quand on voit l'état dans lequel notre monde est, Iraël, Ukraine, toussa, et bien peut-être que le cas Breton sera encore une fois renvoyé aux calendes grecques.

Pour la carte, j'ai une idée : BZH+44+85 :D (J'ose tout !) La Vendée ne peut pas se détacher de Nantes comme cela, rien qu'à voir les axes routier, autoroutiers, ferroviaires, les universités, le commerce, l'économie. En plus le bassin d'emploi et de vie de Nantes contient le nord Vendée (où se trouve d'ailleurs le marais breton!). Il n'y a quasi aucune relation avec le Poitou, sauf pour le sud Vendée. Mais imaginez être dirigés par une ville à perpette (Bordeaux) alors que Nantes est juste à côté et influence nos vies de tout les jours?

La Vendée n'a pas envie de disparaître. En Bretagne il y a un fort sentiment d'appartenance à sa région, en Vendée, c'est avec son département.

Louis Le Bars
Samedi 26 juillet 2014

L'Armorique celtique (confédération armoricaine) s'étendait de la région de Dieppe actuelle à la région de Pornic actuelle. La Sarthe (Cenomans) actuelle, le Maine-et-Loire (Andécaves)actuel et la Vendée actuelle (Pictave) n'en faisaient pas partie.

Par ailleurs au plan géologique, le territoire non-breton qui a les plus fortes similiarités avec la Bretagne est le Cotentin-Avranchin et l'Ouest de la Mayenne.

LHERITIER Jakez
Samedi 26 juillet 2014

Pour le 27 septembre ,puisque c'est à Nantes;que fait on le matin aux entrées de la Bretagne 35 et 44?Fait on des opérations Escargots? Y a t il d'autres actions de terrains de prévues?

Comment faire bouger les habitants de la Bretagne,en plus de ceux qui manifestent depuis des dizaines d'années plus ou moins gentillement?

Comment faire passer les messages dans les tours "HLM",les quartiers "défavorisés" qui ne lisent presque plus,mais qui regardent les émissions soupes,?

Des tours avec 50% de sans travail?.

Qui pourraient coordonner les déplacements de ces habitants:Autocar participatif,covoiturage au départ de ces quartiers défavorisés,Train gratuit(voir manif syndicale vers Paris)etc...

Inviter les "élus" et ceux des régions limitrophes à assister à cette manifestation.Demandons aux peuples en lutte de l'hexagone à venir ou à déclencher des manifestations similaires.

Ker itron al lann
Samedi 26 juillet 2014

@Alwenn: Vivez vous en région nantaise, travaillez vous ici, que connaissez vous de notre économie et des gens qui vivent en 44? Quant à vos convictions indépendantistes, ils nous est encore possible de ne pas les partager, et c'est heureux. On peut être sincèrement, farouchement breton, sans évoquer un génocide culturel.

Sachez qu'à Nantes, tout personne qui veut apprendre le breton peut le faire: Formations intensives, cours du soir, école Diwan et publiques. Il y a même un collège Diwan (bientôt un lycée?), ce qui n'est pas le cas à Rennes. Dastum y a une antenne très efficace, l'agence culturelle bretonne y rayonne, ne parlons pas de la musique et de la danse. Le tissus associatif est vivant et riche de tous les engagements de ces gens merveilleux, qui oeuvrent pour la culture bretonne, avec le sourire et sans mépris.

Votre rêve est d'imposer le breton peut être à tout le monde, moi je respecte et préfère la liberté de chacun.

Oui, les vendéens sont attachés également à notre sol. Le sang de leurs ancêtres a rougi les plaines de Savenay, les pentes de Varades…

Jamais n'a été reconnu suffisamment le génocide des guerres de Vendée. Le très modeste musée des guerres de Vendée à Saint Florent fait honte à la République.

JM Ayrault a suscité la création du très beau et du très émouvant mémorial de l'esclavage et de l'abolitionnisme à Nantes, sur les quais. Il manque encore en 44, un mémorial des Guerre de Vendées, et de la Fraternité entre les peuples, du respect des Cultures.

Oui, la Loire Atlantique est un carrefour, un territoire métissé, et cela fait notre force et notre joie.

Il en est de même de la Bretagne, ne vous en déplaise!!!

Hep Naoned, Breizh ebet… Et vive la République!

eugène le tollec
Samedi 26 juillet 2014

Je redis...

B5...et à partir des " pays majeurs limitrophes si affinités (culturelles...économiques...historiques )

Rattachement de ces espaces à l'entité "B5".....Idem,ailleurs en France...au niveau pays majeurs où départements...

Voilà où est l'equilibrage.

Les gens d'un espace donne doivent pouvoir retrouver une sphère de vie..de passé ,de présent ..et de futur.

Louis Le Bars
Samedi 26 juillet 2014

@ Ker-Auxiette-Al-Lann : un simple Musée de l'Histoire de la Bretagne au château des Ducs, c'est pour quand ??

Alwenn
Samedi 26 juillet 2014

@ Ker itron al lann

L'intérêt de Nantes c'est de devenir la capitale d'un pays indépendant, la Bretagne.

C'est une évidence.

Que la majorité des Nantais y soit pour le moment opposé ne présage pas de ce que sera leur avis dans l'avenir, nous travaillons sur le long terme.

Les Nantais ignorent totalement leur histoire qui n'est pas enseigné dans les écoles (génocide culturel !), ils sont soumis à la propagande des PDL qui essaie (vainement) d'imposer une identité artificielle "ligérienne" : ce sont là des méthodes staliniennes. On efface une mémoire et on impose une autre mémoire.

Sur le génocide (culturel), j'y travaille, et j'entends amener l'Etat français devant un tribunal international pour ce crime. A défaut, il y a le tribunal de l'histoire, et là aussi j'y travaille.

Nous sommes au début d'une entreprise de décolonisation de la Bretagne qui la cnduira à son indépendance.

La fusion est exclu du fait même que les Bretons sont contre : 94% contre en B4 dans le dernier sondage LH2

55% pour la réunification

35% pour le statut quo

4% sans avis

6% pour la fusion.

Imposer la fusion est antidémocratique. Point.

Louis Le Bars
Samedi 26 juillet 2014

Je trouve fortement étonnant qu'à chaque manifestation prévue des "Ker-Iron-al-Lann", "Le vendéen", "ex-site" et j'en oublie reviennent nous vendre leur fusion entre la Bretagne avec les confins du Bassin aquitain et parisien.

Deux remarques pour ma part :

- Cette énième manifestation à Nantes, est-elle utile, stratégiquement pertinente ? N'est-ce pas une banalisation répétitive ?

- Stratégiquement, il faudrait sensibiliser l'ensemble des députés français, en particulier ceux des régions concernés à la question du droit d'option des départements et du véto des conseils régionaux et du département de départ. En particulier pour les députés de zones les plus concernées. La question des 3/5ème n'est pas un gros enjeu, l'enjeu c'est le droit de véto.

Un argument : même si tous les départements d'une région demandaient à en partir pour se rattacher à un voisin (soit une région en moins, c'est l'objectif de la réforme), ils seraient bloqués par le Conseil Régional par un vote contre pour bloquer tout le processus. C'est absolument anormal !

Compte tenu du laps de temps limité du droit d'option (2016-2019) et de cette réforme de fusions, il est bien évident qu'une droit d'option souple est parfaitement légitime.

- Dans le quart Nord-Ouest, il y a une région de trop (et il en manque une à l'Est, tandis que la fusion du Nord avec Picardie laisse à désirer).

La région la plus pénalisée actuellement est le Centre qui demande sa fusion et de retrouver son identité ligérienne. Le gouvernement a à mon sens deux choix : la fusion en bloc PdlL-Centre ou la scission des PdlL entre la partie littorale et la partie intérieure rattachée au Val-de-Loire.

Alwenn
Samedi 26 juillet 2014

@ LeVendeen

La Vendée n'a pas envie de disparaître.

Et voudrait faire disparaître la Bretagne ?

Le projet de la Bretagne est de faire disparaître les départements pour instaurer une Assemblée de Bretagne qui s'appuira sur les "pays".

Nous voulons effacer totalement cette division artificielle des départements. C'est le projet du député JJ Urvoas. Il a écrit un livre là-dessus. Et la région Bretagne a mis l'Assemblée de Bretagne au coeur de son projet .

Or les départemetns voisins n'ont eux aucun intérêt à la disparition de leur département qui serait la disparition de leur identité. La Vendée ne veut pas disparaître ? La Mayenne non plus !

Par contre la Loire-Atlantique, qui s'appelait avant la Loire-inférieure, n'a pas d'identité propre, comme la Vendée ou la Mayenne. Parce qu'elle est une partie de la Bretagne.

La Stratégie implacable d'Urvoas est de créer l'Assemblée de Bretagne, qui fait disparaître les départements, d'abord dans B4. Puis la Loire-Atlantique viendrait s'y adjoindre.

Ce qui exclut les départements voisins (Mayenne, Vendée, ...) quin'ont pas leur place dans un tel projet.

Le projet de l'Assemblée de Bretagne exclu toute fusion avec une autre région ou un autre département.

D'aileurs les partisants de la fusion sont hostile au projet d'Assemblée de Bretagne.

Jonathan
Samedi 26 juillet 2014

@ Louis Le Bars : Il ne veulent pas éclater de régions, du moins dans un premier temps. Ca se voit étant donné qu'aucune ne l'a été! Il y a bien une raison à ca... que je ne connais pas. Mais si ils commencent à en éclater une, c'est une porte ouverte pour redessiner toute la carte de France. Concernant votre deuxième question, c'est assez simple : si ils fusionnent pays de la Loire et Centre, après il sera beaucoup plus délicat de casser cette nouvelle région qui ne voudra certainement pas perdre Nantes.

Après, je suis pour rattacher les Pays de la Loire à la Bretagne, j'essaie juste de comprendre ce qu'ils font et surtout pourquoi ils ne le font pas. Mais si vous avez une réponse, je suis preneur!

Jonathan
Samedi 26 juillet 2014

errata : Loire Atlantique et non Pays de la Loire dans ma derniere phrase

Paul Kerguelen
Samedi 26 juillet 2014

@ Ker itron al lann

Pour commencer, je vous laisse regarder la définition du mot troll et pourquoi je l'ai employé pour LeVendéen..

En ce qui concerne Ayrault, On peux parfaitement avoir été un très bon maire et un premier ministre plus que passable(l'inverse est vrai aussi).

Mais nous ne pouvons parler d'un grand démocrate. Les exemples de l'aéroport de Nantes, Sa volonté de maintenir à tout prix les PDL contre celle des bretons de B4 comme de LA, empêchant par la même la réunification, nous montre sa face.

Et vous voudriez que nous l'acclamions??? Mais bon..je n'ai pas habiter Nantes, mais Orvault... peut-être ne puis-je pas donner mon avis sur ce grand démocrate...

@ LHERITIER Jakez

Bonne question... Y a t il d'autre choses d'organisés et non seulement une énième manifestation????

Pour ce qui est de la construction de la 4 voies Rennes/Nantes d'où venait le blocage? d'Ile et Vilaine ou des PDL? et pourquoi (c'est une question...Je ne connais pas le dossier...)

Mais pourquoi donc, dés que les bretons défendent leur intérêts,c'est un repli sur soit??? quand la france le fait ce n'en est pas un??? ah non! c'est une "exception culturelle"! mais quelle est la culture la plus en danger? la francilienne imposée à tous via la télévision? ou la bretonne??? (A quand une télévision régionale comme en Euskadie ou en Corse??? Vrai que diffuser les programmes que nous avons à nettement plus d'intérêt!!!

Ensuite, pourquoi voudriez vous que la Bretagne réunie arrêtes de commercer avec ses voisines?

En tant que française, le problème doit aussi vous interpellez autrement: où est la démocratie, quand des élus votent à l'encontre des électeurs pour suivre la liste de leur parti politique??? dans d'autre pays (pas très avancé démocratiquement, me direz vous -c'est de l'ironie- comme la Suède, la Suisse ou autre) on appelle ça une dictature...

Et être fraternel ne veux pas dire accepter d'être écraser, maîtriser de l'autre... c'est donnant, donnant... et non que dans un sens....

@ LeVendeen

Oui donner un avis contradictoire peut s'avérer utile...

quant au curseur historique, pourquoi ne pas simplement s'arrêter sur celui ou des traités ont été signé entre 2 pays, la France et la Bretagne et dont l'un, stipulé que le territoire breton serait inchangé??? Nous demandons tout simplement la réintégration d'une absurdité...

Et source contre source: saint Wikipédia infirme la votre...Pour ma part, je n'ai pas vécu à cette époque, mais je me base sur les livres de géographie et de ce que me disent mes parents qui ont vécu cette période...

@ d

Je soutiens cette création d'une grande Sarre avec Versailles comme capitale... après tout! ce n'est que du passé tout ça.. les rois, et tout le toutim! Allons de l'avant!!! Il va falloir travailler nos députés Européens pour qu'il le propose.... histoire de voire comment réagiront les français...

Paul Kerguelen
Samedi 26 juillet 2014

correction d'erreur

la partie suivante est la suite de: @ Ker itron al lann et ne s'adresse pas @ LHERITIER Jakez .

Pour ce qui est de la construction de la 4 voies Rennes/Nantes d'où venait le blocage? d'Ile et Vilaine ou des PDL? et pourquoi (c'est une question...Je ne connais pas le dossier...)

Mais pourquoi donc, dés que les bretons défendent leur intérêts,c'est un repli sur soit??? quand la france le fait ce n'en est pas un??? ah non! c'est une «exception culturelle»! mais quelle est la culture la plus en danger? la francilienne imposée à tous via la télévision? ou la bretonne??? (A quand une télévision régionale comme en Euskadie ou en Corse??? Vrai que diffuser les programmes que nous avons à nettement plus d'intérêt!!!

Ensuite, pourquoi voudriez vous que la Bretagne réunie arrêtes de commercer avec ses voisines?

En tant que française, le problème doit aussi vous interpellez autrement: où est la démocratie, quand des élus votent à l'encontre des électeurs pour suivre la liste de leur parti politique??? dans d'autre pays (pas très avancé démocratiquement, me direz vous -c'est de l'ironie- comme la Suède, la Suisse ou autre) on appelle ça une dictature...

Et être fraternel ne veux pas dire accepter d'être écraser, maîtriser de l'autre... c'est donnant, donnant... et non que dans un sens....

@ LHERITIER Jakez seulement la partie suivante...

Bonne question... Y a t il d'autre choses d'organisés et non seulement une énième manifestation????

druide Ron Kornôg
Samedi 26 juillet 2014

Vos réflexions résument parfaitement la réalité, les analyses sont pertinentes et solides. Autant d'expressions qui sont soigneusement observées à Paris.

Et j'ajoute simplement ceci: Le maintient de B4 est volontaire, calculé, organisé. Une stratégie qui passe par l'impuissance territoriale, économique en empêchant la force industrielle et pétrochimique de garantir une quasi indépendance énergétique et financière, les intimidations des élus qui pourraient à leur tour très vite se trouver exclus de toute responsabilité politique sitôt remplacés par des barons plus serviles encore, et qui consiste à affaiblir davantage tout particulièrement l'unité bretonne. L'état français craint l'emsav et son influence auprès de la population, et tente de désamorcer l'émancipation de la Bretagne. Rien de plus. Il est conscient de cet avenir qu'il sent proche et va employer tous les moyens possible pour stériliser les édiles pro-réunification, voire autonomistes.

Nous ne sommes pas au bout de nos peines. Une nouvelle levée de 300 000 hommes? L'histoire se répéterait!

Ker Citron al Lann, votre république est justement la pourvoyeuse de tant de calamité! Elle fabrique précisément tous ces jacobins vendus à sa cause et ces masses populaires désintéressées-abstentionnistes. A moins d'une Constitution entièrement nouvelle... On peut rêver! Ne vous trompez pas de drapeau, mon ami.

Alwenn
Samedi 26 juillet 2014

Moi j'ai un programme, c'est d'imposer une commission internationale pour étudier le génocide (culturel) en Bretagne.

Cela s'accompagnera de la reconnaissance de la Bretagne comme nation et du recouvrement de ses droits.

Quand on a des ennemis, la première chose à faire est de les identifier et de faire un dossier sur eux !

Alwenn
Samedi 26 juillet 2014

(voir le site)

A quand Nantes.bzh ?

Alwenn
Samedi 26 juillet 2014

Dans un communiqué, Mona Bras cite François Bonneau :

Loin du «complot ethnique» dont les ennemis de la diversité accusent Bretons, Corses, Alsaciens, Savoyards, Occitans, Basques, Catalans, etc, le président du centre François Bonneau affirme : «Il faut que cette carte évolue ! Il est de plus en plus clair qu'il n'y a pas d'issue satisfaisante autre que de faire des trois régions actuelles -Bretagne, Pays de la Loire et Centre-, deux régions : Bretagne à cinq départements et Val de Loire. Mais cela suppose d'accepter de réfléchir autrement qu'en reportant, peut-être jusqu'aux calendes grecques, toute possibilité de modification des frontières régionales actuelles qui, d'ailleurs, n'ont été approuvées par aucune assemblée parlementaire.»

Il faut faire la jonction avec les élus de la région Centre, et en particulier François Bonneau , le président de la région, qui milite de fait pour la réunification de la Bretagne.

Il faut une stratégie de communication commune qui montre l'intérêt des deux régions et le blocage occasionné par les PDL artificiels.

Colette Trublet
Samedi 26 juillet 2014

Monsieur Lefebvre, merci pour cet article/Acte de foi. Nous avons tant besoin de nous sentir solidaires, de nous réunir, d'innover, de construire. Il me semble que nous voilà remis en marche. Il y a eu un petit moment de désespoir après la dernière décision de l'assemblée. Mais tout le monde réagit.

Partout des personnalités écrivent, réfléchissent, font part de leurs sentiments et de leur détermination. Nous voulons réparation pour cette Bretagne-croupion que nous a léguée Pétain en collaboration avec les nazis. Nous voulons réparer le corps et l'âme de la Bretagne par cette réunification et éponger les miasmes, les médisances, les accusations et les chasses aux sorcières organisées pour mieux nous contraindre, nous punir, nous faire taire et mieux nous abêtir. Un petit livre blanc de toutes les contributions serait utile et bienvenu? Bevet B5. A galon

Ker itron al lann
Samedi 26 juillet 2014

@Druiz Ron Kermesse:

Le Kroaz Du flotte au dessus de mon jardin du pays nantais, je ne pense pas me tromper de drapeau…

… n'en déplaise aux partisans de la sombre b4, comme les "Le Bars", qui s'en octroient le monopole et qui nous assomment de leurs obscures analyses et de leurs commentaires fielleux.

La Loire Atlantique n'a rien à faire avec ces personnes, assurément. Ce sont des repoussoirs à la réunification!

Pour ma part, je leur offrirais bien volontiers un passeport Irlandais en mémoire du Bezen Perrot, de sombre mémoire.

Quant à l'Emsav, sortez de vos landes de Lanvaux grand maître, c'est le cadet des soucis d'une très grande majorité de nantais, qui ne savent aucunement par ailleurs la signification d'un tel sigle et qui s'en fiche totalement.

La Bretagne, c'est avant tout le Peuple!

Mes amitiés au Morbihan et mes regrets aux Côtes d'Armor.

PS: Vous vous en prenez à la République, pour après lui demander de changer de constitution. Vous nagez en pleine confusion.

Avez vous déjà lu notre constitution?

Voilà une lecture à conseiller à nos jeunes (avec le Barzaz Breizh bien sûr).

Vive la Bretagne, fraternelle et Républicaine!

Et que l'esprit de Cambrone veille sur notre cité. M…. !

Louis Le Bars
Samedi 26 juillet 2014

@ Jonathan : "si ils fusionnent pays de la Loire et Centre, après il sera beaucoup plus délicat de casser cette nouvelle région qui ne voudra certainement pas perdre Nantes."

Je me demande ce qui vous permet de dire cela ? Vraiment ?

Si tel est votre opinion, c'est que cette grande région des Pays-de-la-Loire d'Orléans à Nantes serait très pertinente, car en général on renforce les forces centrifuges quand on agrandit un territoire. Or là, vous pensez l'inverse.

Moi je pense que si les PdlL sont maintenus, c'est dans le but justement d'empêcher la réunification avec la menace d'un Grand-Ouest faisant disparaitre la Bretagne. La Région Centre et la Région Pays-de-la-Loire n'existent que pour ça (avec une victime au niveau des villes : Tours). Le PS a des élus dans l'Ouest (contrairement en Alsace) donc ils ont rien fait, mais ils espèrent peut-être que l'UMP y travaillera au prochain coup ?

Quoiqu'il en soit, droit de véto des PdlL (et avec ce format là refus garantie à 300 % de laisser partir le 44) = pas de réunification.

Mais ne nous arrêtons pas non plus à tous ces dispositifs pseudo-légaux ...

Alwenn
Samedi 26 juillet 2014

@ Ker itron al lann

Il est bien commode de rappeler les pages "sombres" de la Bretagne tout en ignorant les pages infiniment plus sombres et en nombre infiniment plus nombreux de la "république" française. Vous faites du françoise Morvan. Merci, on connait, on a l'habitude, on est vacciné.

La "république française" et les français sont bien les derniers à avoir des leçons à nous donner.

Paul Kerguelen
Samedi 26 juillet 2014

@ Ker itron al lann

S'il vous plaît! vous n'allez pas tomber dans ce genre de référence!! la bezen perrot!!!

Car si vous voulez vraiment entrer dans ce genre de référence, je peux y répondre...

Je ne ferai donc pas l'affront aux lecteur qui sont ici de rentrer dans ce genre de référence....

Maintenant, si vous le voulez vraiment, croyez moi, je vous répondrai... sur plusieurs page!!! en passant des mythes constructeurs de la république française tel que la prise de la bastille, mais pour période dont vous faîtes référence, des grands nom français comme:Marguerite Duras, jean Genet, Louis jouvet, François Mauriac, les chiffres da résistance (ou et où elle fut la nombreuse (avec citation du Général De Gaulle...rendant hommage à la résistance bretonne... car qui fut les premier à le rejoindre??? le nom d'une certaine île vous dira peut être quelque chose: l'île de Sein)

Si vraiment, vous voulez entrer dans ce jeu, allons y!!! mais allons au fond des choses!!! du début à la fin... ce qui nous prendra des pages, et des pages... et croyez moi! j'ai de quoi répondre!!!!

maintenant, comme je vous le disais dans un post ultérieur:

1) comment appelez vous une "démocratie" dont les élus se battent non pas pour leur électeurs, mais pour le parti auxquels ils appartiennent?? l'Allemagne de l'est aussi se nommait "démocratique" tout comme nombre de dictature... bon! d 'accord, nous avons au moins la liberté de parole! mais comme disait Coluche, la différence entre la démocratie et la dictature est....

2) reconnaissez vous que les élus socialistes (qu'ils soient de B4 ou du 44 n'écoutent pas leurs électeurs?)

3) qu'ils préfèrent s'affilier à leurs barons (dont Ayrault) plutôt que d'écouter leur électeurs?

4) voir 1) 2) 3)....

Maintenant, je suis d'accord avec vous... nous avons à nous rassembler au lieu de nous diviser... diviser pour mieux régner est une vieille tactique... donc, ce n'est pas en critiquant "la masse" que nous la gagneront à notre cause... mais il faut reconnaître que la "masse" préfère regarder les émissions de "télé réalité" que de s'impliquer... la "masse" est comme un mouton, comme nous le démontre aussi la période dont vous faîtes référence.... combien de lettre sous couvert de timidité maladive qui empêchait de mettre leur noms en bas des pages???

Et parmi ceux qui s'impliquent, certains ont au moins le courage de mettre leur prénoms plutôt que de prendre un pseudo.... quitte à en subir les conséquences...

Alors, s'il vous plaît, évitez ce genre de référence... autrement, je rentre dans le débat...mais ... je vous démonte tous vos mythes... en passant par les "grands hommes" français, en commençant par Gambetta dont le nom orne tant de ville française et bretonne mais qui fut le précurseur des camps de concentration... non??? renseignez vous alors sur l'armée de Bretagne et le camp de Conlie.... si vous ne trouvez rien dessus...demandez moi!!!!

Paul Kerguelen
Samedi 26 juillet 2014

Je vous demanderai juste de ne pas prendre en compte les fautes d'orthographes.. mais je ne peux permettre certaines références qui me mettent hors de moi...

j'ai donc écrit rapidement, sans y penser... c'est à la relecture de mon post quelles me sautent aux yeux.. je vous prierai donc de passer outre pour ne vous concentrer que sur le fond...

Merci de votre compréhension.... et tant pis pour ceux qui considèrent que l'orthographe est la science des ânes...

Louis Le Bars
Dimanche 27 juillet 2014

Une annonce ce week-end et qui est loin d'être anodine dans le contexte de réforme territoriale : Ségolène enterre l'A831 (autoroute directe Vendée, La Rochelle, Bordeaux...sans un gors détour par le nord de Niort)

(voir le site)

Muichka
Lundi 28 juillet 2014

Perso, j'aurais proposé la Moselle avec l'Alsace. Il ont une culture commune et le... concordat.

Pour la Bretagne, j'y serai le 27/09 !!!

PIERRE CAMARET
Lundi 28 juillet 2014

MUICHKA.C' est une des revendications actuelles :

ALSACE + MOSELLE ( vous donnez les bonnes raisons ) + Territoire de Belfort .. (Anciennement Alsacien) la LA de l' Alsace .

Je travaille pour une Societe Allemande de MUNICH , beaucoup d' Alsaciens et de Mosellans .Comme les Bretons ,pas heureux du decoupage propose.ALSACE + LORRAINE + CHAMPAGNE.

Il y a eu toujours un antagoniste entre Lorrains et Alsaciens .... quand a la CHAMPAGNE????? pourquoi pas la CORSE , me disent ils ????? .

L' esprit ENA superieur et arrogant doit disparaitre en FRance , avant de parler de democratie.

pierre-yves jan
Jeudi 31 juillet 2014

Et si on citait un peu d economie? Juste avec le 44 a combien le pib seraient? Equivalent au portugal, c est ca?

Paul Kerguelen
Jeudi 31 juillet 2014

@ pierre-yves jan

Une Bretagne indépendante aurait un PIB de 115 milliards d'euros soit un PIB par habitant d'environ 25500 euros (26ème mondial) équivalent à celui de l'Italie (25ème) et supérieure à celui de l'Espagne(28ème) ou du Portugal (35ème). Pour les sceptiques on notera que la France se classe 20ème, mais combien de Bretons en profitent-ils ? La Bretagne avec 4.5 millions d'habitants est plus peuplée que 7 États de l'Union Européenne et que des dizaines de pays indépendants dans le monde.

63 milliards vont vers la france et la france "réinjecte" en Bretagne 30 milliards en Bretagne... donc garde pour elle 33 milliards...

(source Parti Breton)

Rom1
Dimanche 3 août 2014

Cette réforme territoriale est simplement l'application d'une directive européenne qui s'inscrit dans la politique d'Europe des régions ! Nos élus n'ont donc rien inventé d'eux mêmes, ils ne font qu'appliquer... C'est pour cela qu'il font ca "à l'arrache".

PIERRE CAMARET
Dimanche 3 août 2014

Sur le principe d'accord ( et je suis d'accord ),mais sur la realisation ( limites ) NON.

Yann-Bêr
Lundi 4 août 2014

Peut-être un peu décalé mais il y avait quand même une bonne place à prendre : où est la B5 dans la grande parade de Lorient ? Rien lu ce soir, quelqu'un à des infos ?

PIERRE CAMARET
Lundi 4 août 2014

..... il y avait egalement une lettre a remettre a l'Ambassadeur d'Irlande, sur B5 , expliquant la situation et cela aurait ete mieux , si cette lettre lui avait remise en la presence du Camarade LEDRIAN,d'origine bretonne ,membre du Parti Socialiste Francais ,Ministre au Service de la France Une et Indivisible.

Mais peut etre cela a t -il ete fait .

Yohann
Vendredi 12 septembre 2014

La Bretagne ne veut pas de la Loire Atlantique dans ses rangs !

les Nantais (en particuliers) crachent copieusement sur les bretons, ils veulent faire de Nantes capitale bretonne, en gros annexer la région toute entière derrière leur ville... Rennes capitale de la Bretagne, PAS NANTES, que les nantais aillent se trouver une histoire ailleurs !

An Floc'h
Dimanche 14 septembre 2014

Est-ce que Troadec sera présent ?

La veille des sénatoriales ?

@Yohann

Va donc réviser ton histoire et ranger ta chambre.

Et surtout ne t'occupe pas de la Bretagne, des idiots utiles, on en a plein, c'est bon, merci.

La Bretagne existe parce qu'un comte nantais a aidé Nominoë.

La Bretagne a survécu aux attaques vikings parce qu'un chef breton a basé sa reconquête sur Nantes.

La mise à mort de la Bretagne par les Jacobins est basée sur la séparation de Nantes et sa débretonnisation.

La Bretagne est née par Nantes, elle survivra par Nantes.

Rennes est la capitale française de la Bretagne.

Si on devait choisir UNE capitale, ce qui est en aucun cas une obligation, la ville la plus légitime serait Vannes.

De toute façon, bonhomme, ce n'est pas que Nantes qui doit être réunifiée à la Bretagne.

Un Nantais qui souhaite la réunification vaut 10 fois plus pour la cause qu'un Breton, pedigree KLT ou sang celte, qui ne la souhaite pas.

An Floc'h
Vendredi 19 septembre 2014

Il s'agit de gagner définitivement la majorité silencieuse des Nantais à l'importance de l'enjeu.

La réunification avait perdue de son intérêt ces 10 dernières années. Cela faisait tellement longtemps et puis, Nantes croissait, tout allait bien. Nantes serait mieux en Bretagne ? Peut-être mais elle se développe déjà dans les PdL, alors quel intérêt ? Bien sûr, la sympathie était toujours là, un gentil folklore mais finalement, l'indifférence gagnait.

La population ? Tellement de nouveaux résidents. L'ignorance, surtout.

Provinciaux, immigrés qui ne se sentent pas concernés. Une majorité de Parisiens. Idem, pas forcément hostile mais dédaigneux sur le sérieux du débat.

Devançant en nombre de peu de t^tes les PdLiens gênés, réticents. Sans amour pour les PdL, assez amoureux de Nantes pour ne pas être jaloux de la Bretagne. Les Nantais sont volages et ne dédaigne pas un weekend à Saumur. Mais leurs regards reviennent toujours vers l'Ouest.

Les nouvelles générations de Nantais, biberonné dans les instituions. Mais heureusement aussi par les familles, les amis, les livres, les musiques. Epaulés par d'autres néo-Nantais de Vannes, de Brest, de Rennes, de Cardiff, de Galway, de Bastia, de Bilbao.

Les manifestations.

Le maintien dans l'opinion pour la réunification depuis des décennies, surtout après la dernière, est un bug du système jacobin.

Les Nantais se reconnaissent toujours dans la cohérence de Nominoë, du traité d'Angers... des Vénètes (???).

Nantes profite de son poids en Bretagne pour avoir les coudées franches, ce que Paris lui interdit. En échange, elle se doit de reconnaître la solidarité bretonne avant tout. A un devoir, tout comme Rennes, de s'assurer de la prospérité de l'ouest breton.

Nantes est un carrefour: des Celtes, des Gallos, des Poitevins dans un rayon de 50kms. Elle est réticente à se laisser enfermer. La création de la Bretagne la libérée. C'est encore valable aujourd'hui.

Si les élites nantaises ont beaucoup trahi, le peuple est toujours là pour tenir la contrat Haute / Basse-Bretagne.

En avril, pour la 1ère fois, il y avait de la méfiance. La caricature sur la violence des Bonnets Rouges parlaient à des Nantais lassés par les débordements anti-aéroport.

Mais les Nantais retrouvaient leurs sympathiques identitaires-démocrates. Toujours bruyants, vindicatifs, du rouge en plus du blanc et noir mais surtout dignes.

Comme avant, mais la gravité en plus.

A Paris, on en parlait, c'était donc devenu du sérieux !

Et puis la gravité de l'époque. La fin des illusions d'une Nantes prospère dans la mondialisation.

La plus grande friche urbaine, centrale, d'Europe de l'ouest ne suffit plus à soutenir la croissance. Le tramway n'est plus une figure nantaise. Quant à sa figure politique, son passage à Matignon prouvait que Nantes l'avait plus fait briller que l'inverse.

Ne parlons pas du FCN...

Et revlà les Bretons deux mois après ! D'habitude, c'est pas deux ans ? trois ans ?

En deux mois, Paris avait eu le temps de montrer son incapacité sur la question. Les Bretons, leur motivation et conviction. Toujours par leurs pieds et non leurs poings.

Une 3e manifestation de cette ampleur en 6 mois est un tour de force. Dans ce contexte, ça va payer.

En une année, la Bretagne aura repris sans doute plus que ce qu'elle avait perdu en 30 ans de propagande étatique.

fred guillerme
Lundi 22 septembre 2014

tous a nantes le 27 septembre y en a marre des menteurs comme lebras,auxiette ,ayrault et compagnie qui veulent détruire l'identité bretonne !

BREIZH ATAO

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 2 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.