Kerviel : La Société Générale savait....
Communiqué de presse de Comité de soutien à Jérôme Kerviel

Publié le 1/06/12 21:02 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Communiqué du comité de soutien de Jérôme Kerviel 31 mai 2012


Ce communiqué a été rédigé après concertation avec plusieurs membres du Comité.

Je rappelle que ce qui m'a amené à créer ce comité, ce sont les paroles mensongères et outrageantes qui nous parvenaient du tribunal parisien où Jérôme Kerviel était dépeint comme un monstre froid, cynique, roublard : on a tout entendu : terroriste, escroc etc. Tout naturellement j'ai voulu savoir la vérité et la vérité on la connait par sa vie ici en Pays Bigouden et non dans un milieu bancaire où chacun se méfie de l'autre.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Résultat de l'enquête : un gars correct, bien élevé, gentil, prévenant qui était d'après son prof de judo, un exemple de sérieux et de droiture dans un milieu où on ne peut pas tricher, il enseignait aux jeunes. Bref je suis là aussi en tant que témoin de moralité.

Salir ainsi son image permet par la suite de pouvoir l'accabler de tous les maux CQFD, ceci correspond à l'idée qu'on se fait de ce premier procès où d'emblée il était présumé seul coupable. Le seul tort de Kerviel est d'avoir choisi ce métier où tous les coups les plus tordus sont courants, il était trop correct, trop naïf, trop travailleur pour faire plaisir à ses patrons filous.

En droit français, le prévenu est pourtant présumé innocent. On a l'impression que dès le début les dés étaient pipés. Van Ruymbeke décide d'entrée d'écarter toute responsabilité de la Société Générale, refusant d'enquêter sur les pistes données par Jérôme Kerviel.

Pourquoi un bouc émissaire ?

Si une responsabilité de la Banque était retenue, ce serait un cataclysme, les actionnaires demandant des comptes ; aux États-Unis les class-actions avec des milliards en jeu, n'ont pas abouti du fait de la seule responsabilité de Kerviel. Il était donc plus simple de nier toute implication de la Société Générale, quitte à passer pour des incompétents car enfin comment des juges peuvent avaler ce qu'un simple citoyen ne croit pas : voici les faits.

– Une hiérarchie qui ne contrôle pas et dit ne pas lire les courriels ;

– Des alarmes qui ne se déclenchent pas ;

– Les limites d'engagement désactivées sur le poste de Kerviel ;

– Des positions réelles (pas fictives) qui restent plusieurs semaines en attente dans la base tampon sans aucun contrôle contrairement à la loi anti-blanchiment ;

– L'absence de dénouement de certaines opérations qui n'entraine aucune réaction des services de contrôle back Office ;

– 947 opérations sans réalité économique visible en base tampon toujours sans réaction ;

– Des intervenants extérieurs (EUREX) qui préviennent la banque d'une activité anormale mais on laisse faire ;

– Anormalité de l'évolution des objectifs annuels fixés, disproportionnés par rapport à l'activité de Jérôme Kerviel, les responsables ne voient toujours rien ;

– Les appels de marge (plusieurs milliards) payés chaque jour par la Société Générale, démesurés par rapport à l'activité de Jérôme Kerviel ;

– Anormalité des frais de courtage etc. ;

– En tout ni plus ni moins que 6 services qui soi-disant n'ont rien vu, rien entendu (les managers du front office, le département risque et contrepartie, le département comptabilité, le middle office, le back office, la Fimat) sans compter tous les experts (voir le nombre d'articles sur le site www.soutien-officiel-kerviel.com que nous avons relayés), experts qui ne croient pas du tout à la soi-disant incompétence de la Banque.

Il était impossible de ne rien voir sauf à le faire exprès. On note que tous ces responsables ont été virés avec une bonne enveloppe.

Nous espérons fermement que cette fois les juges ne restent pas insensibles aux arguments de Jérôme Kerviel et de son avocat, qu'ils n'auront pas peur des conséquences mais qu'ils seront animés par le seul sentiment de justice.

Nous voulons un procès mettant en cause les 2 parties, un procès équilibré et équitable où enfin les puissants soient amenés aussi à rendre des comptes.

Note : tout récemment le nouvel avocat de Jérôme Kerviel vient de faire sortir des placards des pièces compromettantes pour la Société Générale qui avaient été négligées par Van Ruymbeke et le procureur Pauthe, lequel avait d'emblée accusé Jérôme Kerviel de faussaire, bafouant la présomption d'innocence. Maître Koubbi a saisi le conseil supérieur de la Magistrature. Mais la partie n'est pas gagnée d'avance car il faut compter sur l'acharnement et la Puissance de la Société Générale qui met la pression sur des témoins favorables à Jérôme Kerviel, auront-ils peur pour leur emploi ?

(voir le site) du comité de soutien et (voir le site) de la pétition.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Responsable culturel (culture et langue bretonnes). Initiateur du comité de soutien à Jérôme Kerviel.
Vos 4 commentaires
  Decrauze Loïc
  le Lundi 4 juin 2012 14:36
Quand les établissements financiers vireront les traders qui leur gagnent de l’argent tout en se torchant avec le règlement interne, alors on pourra prendre au sérieux leur déontologie proclamée. Pourquoi avoir attendu les pertes pour accuser Kerviel de ne pas suivre la ligne de conduite mise au fronton en tout petits caractères ? N’est-ce pas cela l’opportunisme de l’économie stérilement financière ? Pour un retour au vitriol sur cette affaire, cf. le thème « Kerviel » sur « Le Lyonnais pamphlétaire ».
(0) 
  Michel Prigent
  le Mardi 5 juin 2012 06:53
A combien sont condamnés ceux qui ont endetté la France de 1800Md€ depuis 1974 ?
(0) 
  Pierre CAMARET
  le Mardi 5 juin 2012 11:14
@Michel Prigent .
Excellent .
(0) 
  Caroline Le Douarin
  le Mardi 5 juin 2012 15:47
@ Premier commentaire
Voici le lien vers la page Kerviel de votre blog M. Loïc Decrauze, que vous n\'avez pas donné. S\'y reconnaisse qui pourra...
(voir le site)
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.