Anne de Bretagne de Nantes à Locronan : tisser une toile symbolique

-- Histoire de Bretagne --

Dépêche
Par Philippe Argouarch

Publié le 12/08/17 9:46 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Il y a des images fortes en faveur de la réunification de la Bretagne, le château des ducs bien sûr mais aussi le canal de Nantes à Brest et bientôt Anne de Bretagne.

ll y a deux villes bretonnes qui ont été au coeur de la Duchesse Anne de Bretagne, Nantes où elle est née, où elle a grandi, et où se trouve son reliquaire, et Locronan, où elle séjourna plusieurs fois. C'est la duchesse alors reine de France qui éleva le village au statut de ville lors de son séjour en 1505. Elle vint à Locronan en pèlerinage pour intercéder auprès de Saint Ronan, le saint fondateur de la ville venu d'Irlande au Ve siècle. La reine perdait tous ses enfants en bas âge. Elle s'en remit au saint. (voir notre article)

Le maire de Locronan, conscient du rôle primordial qu'a joué la duchesse dans l'histoire de sa ville, a l'intention d'acquérir le second bronze de la duchesse sculpté par Jean Fréour. Le pendant de la statue ancrée devant le château des ducs à Nantes. Il s'agit aussi d'établir un autre lien historique entre la Cornouaille et le Pays Nantais.

La statue est vendue par la femme du fameux sculpteur, aujourd'hui décédé, pour 20 000 euros et le maire de Locronan a ouvert une collecte sur Kengo, le site breton de financement participatif. On ne peut que constater que ça ne rentre pas très vite. Mais où diable sont les mécènes bretons, ceux qui financent généreusement la Vallée des Saints ? La duchesse doit-elle d'abord être canonisée avant d'avoir leurs dons ?

(voir le site) pour participer.

Voir aussi :
mailbox imprimer