AME DE BRETAGNE VOL 4 - La mer en héritage

-- Musique --

Chronique de Daydream Music
Porte-parole: Tanguy AUBREE

Publié le 30/05/20 21:18 -- mis à jour le 01/06/20 08:40
50521_1.jpg
AME DE BRETAGNE VOL.4 - La mer en héritage

- AZTEC MUSIQUE PRÉSENTE -

AME DE BRETAGNE VOL.4 - La mer en héritage

Double album disponible le 26 juin

Distribution PIAS FRANCE

LA MER C’EST COMME CA

Un matin par temps calme, elle vous prend au Guilvinec et vous roule sans tanguer vers les côtes mauritiennes. Et puis une autre fois elle va baigner d’embruns un mousse de Hambourg parti de Macao pour un port du Mexique.

C’est d’ailleurs au Mexique qu’un jour le général Santa Anna vainqueur d’Alamo, mais perdant de San Jacinto inspira une ballade à son détriment, curieusement reprise par les marins américains ; Santi Anna, devenait Santiano à bord de tous les voiliers du monde.

Et puis vers 1960, les Folk singers la mettent à leur répertoire, Hugues Aufray passe par là, l’entend et la ramène. Elle est entrée dans nos mémoires.

C’est comme ça la mer.

Alors pour rassembler les meilleurs moments des chants de mer, pour réaliser un album avec un immense plaisir, il fallait montrer plusieurs facettes de ce patrimoine. D’abord la tradition, qui revient sur les voiliers grâce au travail de quelques uns et à une mode bienfaisante. Et puis des compositions récentes, qui, à force d’être chantées sur les zinc de Brest, de Lorient ou de Nantes entreront un jour dans la mémoire collective.

A bord de ces voiliers d’autrefois de pêche ou de long cours, on chantait en travaillant : chanson à hisser comme « Jean François de Nantes », à virer comme « le grand coureur », et on chantait encore quand la mer était belle et le travail terminé : chant de gaillard d’avant comme « Pauvre marin », qui décrit les conditions de vie sur les Terre Neuvas, Clippers et autres Cap Horniers…

Et depuis quelques années de Soldat louis à Djiboutjep, en passant par Long John Silver, Tri Yann ou Bâbord Amures arrive une génération qui a aussi ses océans, ses escales et ses bistrots de port. Mac Orlan avec « Fanny de Laninon » avait ouvert la voie, Michel Tonnerre suit le chemin et réinvente le chant de mer depuis 20 ans, et ses chansons interprétées par Bâbord Amures sont un pur régal.

« Alors si l’histoire du Grand Coureur a pu vous toucher le cœur, ayez donc de belles manières, du vin, du rock, de la bière et nous serons tous contents ! »

Document PDF 50521-amedelabretagnevol4lamerenheri.pdf Présentation de la compilation AME DE BRETAGNE VOL. 4. Source : Aztec Musique
Voir aussi :
mailbox imprimer
Attaché de presse indépendant

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.