Alliance : pour moi c’est oui, si Loïg Chesnais-Girard s’engage solennellement sur la mise en œuvre du plan Marshall

-- Politique --

Chronique
Par Yvon Ollivier

Publié le 22/06/21 19:19 -- mis à jour le 22/06/21 20:24

Cela fait plusieurs mois que je me suis engagé avec Bretagne ma vie pour construire un projet politique ambitieux et réalisable pour la Bretagne. J’y ai rencontré des gens remarquables, soucieux de dépasser les blocages politiques et de remettre la Bretagne en mouvement. Avec eux, j’ai donné forme à ce plan Marshall pour sauver nos langues, ce plan que nous évoquions depuis quelques années déjà, notamment avec le réseau Bretagne majeure

. Ce plan Marshall est très ambitieux et réalisable pour qui possède la volonté politique.

Comme beaucoup, j’ai été surpris par la proposition d’alliance de Chesnais-Girard, et son empressement à accepter plusieurs projets portés par Bretagne ma vie.

Bretagne ma vie a accepté cette alliance et la fusion des listes, malgré les promesses antérieures. Si cette décision a pu choquer, je peux la comprendre par la logique de projet qui sous-tend la démarche politique portée par Bretagne ma vie et Daniel Cueff.

L’important pour moi est de faire progresser la Bretagne, et surtout de mettre en place une véritable politique linguistique capable de sauver nos langues.

A cette heure, des discussions sont en cours sur le projet commun PS-Bretagne ma vie.

Le plan Marshall a été évoqué dans le cadre de ces discussions. Mais qu’en sera-t-il réellement et quelles garanties aurons-nous qu’il sera adopté et surtout mis en œuvre par la Région Bretagne en cas de victoire de la liste conduite par Chesnais-Girard ?

Je conditionne mon soutien à cette alliance à l’engagement solennel de Loïg Chesnais-Girard, pris devant les Bretons, de mettre en œuvre ce plan Marshall pour nos langues, dans toutes ses dispositions : notamment la généralisation de l’enseignement de nos langues, le développement des filières bilingues, le plan massif de formation des enseignants, la mise en œuvre du parcours plurilingue, la télévision publique bretonne sur le mode de Via stella, la création de l’institut de la civilisation bretonne, le recensement de la toponymie bretonne, et surtout la mise en œuvre du processus conduisant au statut particulier pour la Bretagne.

Nous connaissons trop les déclarations de principe qui n’engagent à pas grand-chose, ou la demi-mesure.

Si les garanties ne sont pas suffisantes, je me retirerai.

Nous n’avons plus le temps d’attendre, aujourd’hui. Et pour autant, nous devons laisser une chance à ce sursaut collectif qu’il nous faut accomplir si nous voulons sauver nos langues.

Je le dis d’autant plus librement que je ne suis aucunement concerné par un poste d’élu dans le cadre de cette fusion de liste.

Yvon Ollivier

auteur

Cet article a fait l'objet de 1054 lectures.
mailbox imprimer
logo
Yvon OLLIVIER est juriste, auteur de l'ouvrage "la désunion française essai sur l'altérité au sein de la République" ed l'harmattan 2012 et membre de la coordination des juristes de Bretagne blog associé desunion-francaise.over-blog.com
Vos 31 commentaires
penn kaled
Mardi 22 juin 2021

Malgré que depuis un moment , vous ne cessiez pas de charger excessivement Chesnais -Girard , vous êtes sans doute sincères dans votre démarche ,cependant cette fusion fait l'effet d'une bombe , déstabilisant votre électorat et vos militants qui ont le sentiment d'avoir été trahis .Plusieurs de vos colistiers (ères ) quittent le navire .C'est rare devoir une telle situation qui risque d'avoir des effets dévastateurs pour la liste fusionnée dimanche prochain . .J'espère au moins que Cueff n'aura pas fait rentrer rentrer l'apôtre de la fusion Bretagne PDL , comme le loup dans la bergerie .

Yves Le Guen
Mardi 22 juin 2021

Le plan Marshall? Mais sur quelle base? La seule action efficace est l’enseignement généralisé en immersion soit avec Diwan soit dans le public. Or il est anticonstitutionnel et pour longtemps, l’article deux de la constitution ne sera jamais changé sauf alignement extraordinaire des planètes….
Donc il reste quoi? Les politiques du PS? Il faut être sacrément naïf pour y croire! C’est le tir aux pigeons…. J’ai donné ma voix à Cueff, ce qu’il a fait est une véritable trahison! Maintenant il peut s’assoir dessus. Ma voix ira aux verts/UDB!

Jean-Paul Kergozien
Mardi 22 juin 2021

Qui mieux que vous pour mettre en œuvre le plan Marschall que vous avez concocté ?
Vous devez négocier une place d'élu pour que ce projet reste crédible !
Sinon quelle serait votre implication et comment ?

Kristen
Mardi 22 juin 2021

Quels que soient les critiques légitimes que l'on peut adresser aux choix de D. Cueff,
personne ne mettra en doute votre honnêteté personnelle, ainsi que votre dévouement au bien commun. Votre travail et votre regard sont précieux pour la Bretagne. Restez vigilant.

Jean-pol.kerjean@wanadoo.fr
Mardi 22 juin 2021

Mollac n a pas lu le plan Marshall....ne l à pas fait évaluer par la nombreuse équipe de campagne ... don c méfiance sur ces promesses

Yann Menez Are
Mardi 22 juin 2021

Monsieur OLLIVIER je m’inquiétais de ne pas voir de réaction de votre part, c'est maintenant chose faite.
J’ai quand même l’impression que vous avez été berné par un Cueff qui savait ou il allait en vieux routier de la politique qu’il est....
C’est décevant surtout si l’on aditionne les scores des verts/Udb, Cueff et Parti Breton, le courant écolo/régionaliste était premier ! Et la on pouvait négocier une fusion en position de force...
Quel gachis! A mediter!

Paotr Plouie
Mardi 22 juin 2021

@Yann Menez Are mais Bretagne Ma Vie ne pouvait pas se rassembler avec les Verts/UDB parce que ces derniers allaient s'allier avec le PS contrairement à Bretagne Ma Vie. :)

Naon-e-dad
Mercredi 23 juin 2021

Le Télégramme 17 juin 2021, interview Erwan Balanant, député MoDem du Finistère (extrait)
citation
.Q. Que proposez-vous pour avancer sur le sujet ?
Nous proposons avec Sylvain Waserman, député Modem du Bas-Rhin, une solution qui nous paraît à la fois simple et efficace. Notre idée est de compléter l’article 75-1 de la Constitution (« Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France »),
.
en y ajoutant la phrase suivante : « La loi détermine les conditions dans lesquelles les langues régionales peuvent être utilisées comme langues principales d’enseignement et de communication dans les établissements qui assurent le service public ou sont associés à celui-ci ».
.
On retourne ainsi les arguments du Conseil Constitutionnel, ce qui permettra de sécuriser totalement la démarche immersive. Et même de la rendre possible à terme dans l’enseignement public.
Fin de citation
L’auteur assure par ailleurs s’être entouré de « constitutionnalistes de haut niveau, qui connaissent parfaitement ces sujets ».
J’espère que le quotidien régional Le Télégramme ne m’en voudra pas de cette longue citation. Le sujet étant ultra-sensible et traité de façon plutôt marginale dans les grands médias généralistes à diffusion hexagonale.
La totalité de l’interview est à retrouver dans le Télégramme du 17 juin 2021, page 4, en rubrique Forum
D’autres idées ont été évoquées, par exemple en Alsace. Il serait étonnant qu’au Pays Basque ou en Corse l’on ne planche pas concrètement sur le sujet.
Setu. Efedus eo al Lezenn, dre vras, gwir eo. Mes savet hag adsavet eo al Lezenn gant an dilennidi dre nerzh an dud. Cheñch-dicheñch eo al Lezenn, e bep amzer. Gant ma fell d’an dud kaout un diskoulm a-benn ar fin. Un afer a sevenadur eo. Daoust ha sevenaet eo bro-Frañs ?
Tout ceci est une affaire de civilisation, essentiellement. Mais la France est-elle encore un pays civilisé ? A-t-elle un avenir civilisationnel ? La liberté d’enseigner le breton et en breton (idem pour les autres grandes langues régionales) sera indubitablement un marqueur fort.
Au fait, le g de Loïg se prononce comme un « k » (g dur en finale).

penn kaled
Mercredi 23 juin 2021

Malgré tout une bonne nouvelle , le loup ne rentrera pas dans la bergerie , un point positif .

Yann Menez Are
Mercredi 23 juin 2021

@paotr plouie
Sauf que quand on promet haut et fort à ses électeurs qu’il N’Y AURA AUCUNE Fusion, et qu’on la fait tout de suite, sans la moindre concertation avec ses colistiers, on peut dire qu’il y a tromperie !
On peut même se demander si ce n’est pas prémédité de la part de Cueff :c'est un vieux routier de la politique.
A voir la réaction de ses colistiers ils sont déçu
Pour ne pas dire plus...

JJ Laridée
Mercredi 23 juin 2021

" Monsieur OLLIVIER je m’inquiétais de ne pas voir de réaction de votre part, c'est maintenant chose faite.
J’ai quand même l’impression que vous avez été berné par un Cueff qui savait ou il allait en vieux routier de la politique qu’il est...."

Autant je crois en une naiveté collective supérieure à la moyenne dans notre péninsule, autant je ne crois pas du tout à la naiveté de M. Ollivier.

Pcosquer
Mercredi 23 juin 2021

Voici pourquoi je vous soutiens Mr OLLIVIER: commentaire déjà écrit sur un autre article. " J'ai voter CUEFF... J'avais écrit ici sur APB, il y a à peu près 2 ans que Loïc Girard CHESNAIS souhaitait probablement être "Calif à la place du Calif"... et rompre avec LE DRIAN au vu de son comportement ( exemple, organiser une rencontre au FIL avec les représentants des Pays Celtiques ... même si il avait fait un gaffe en comparant inconsciemment l'Irlande à une Région Celtique ce qui lui avait valu d'être gentiment remis à sa place par le premier intéressé...). J'imagine très mal LE DRIAN vouloir organiser une telle rencontre... Puis, son implication dans la réunification de la Bretagne, mesurée c'est vrai mais certainement plus convaincante que Le DRIAN qui a chassé, il me semble, un Gwenn ha Du de Loire Atlantique... Enfin sa présence à Quimper il y a peu où je crois qu'il a peut-être pris conscience de la dimension Bretonne. Je pense que LE DRIAN, lui, ne serait jamais venu. LCG est jeune, il est sûrement ambitieux et perçoit peut-être un changement politique important en France dans laquelle les statuts particuliers ont un avenir. C'est peut-être la prise de responsabilité qui à changé le "Bonhomme" et la Bretagne n'est pas "une Région" comme une autre justement. C'est LE DRIAN qui représente les partis JACOBINS. Evidemment il y a un risque qu'il soit absorbé par Paris. Seulement en s'alliant avec D CUEFF il prend lui-même le risque le plus élevé pour son élection. Il lui été facile de s'allier avec LREM ou EELV UDB. Mais en s'alliant avec D CUEFF il s'affranchit de PARIS ce qui n'est pas le cas de l'UDB parce que EELV est lié à PARIS, malheureusement. D'un certain côté, je suis déçu par le panache qu'il n'a pas soutenu jusqu'au bout en revanche et pour avoir sollicité moi même cette liste en fusion avec le parti Breton je témoigne qu'effectivement il ne voulait pas être étiqueté. Je crois véritablement qu'il veut fonder une démocratie sur l'interaction avec les gens (c'est aussi mon espoir) ce qui n'est le cas d'aucun autre candidat. Je pense que LGC à compris cette idée et compris aussi qu'il y a aujourd'hui une opportunité à concevoir l'avenir de la Bretagne autrement; j'ajoute qu'un échange de mail avec P. MOLAC, par rapport à des proposition sur l'avenir de l'enseignement du breton, m'a amener à lui faire remarquer qu'il aurait peut-être du se trouver sur la liste de D CUEFF compte tenu de la proposition d'Y OLLIVIER et du fameux plan pour les langues de Bretagne. Finalement tout cela me semble assez cohérent... Imaginez les personnes qui actuellement peuvent se retrouver à la Région. C'est assez inespéré il me semble.
Je donne raison à D CUEFF tout compte fait. D'une part, ses propositions, qu'elles soient écologiques d' a-propos ( des agriculteurs se suicident donc molo sur la vitesse de transition il me semble ), sur les langues dont la langue bretonne (plan marshall) et sur le mode de gouvernance qui est d'une actualité évidente et un devoir absolu aujourd'hui en matière d'évolution de la démocratie, il est bien plus utile à la Région que dehors au détour d'un chemin. D'autre part, on n'a plus le temps par rapport à l'identité de la Bretagne, n'oubliez pas que la langue se meure et que certains veulent encore sa mort. Je suis intimement convaincu que les générations de Bretons de demain se rendront compte de l'incroyable protection que donne une langue à un peuple ( même en terme de langue d'association ) pour résister à l'uniformisation et à l'aliénation que cela risque de procurer à terme en matière d'identité ( il n'y a qu'à lire certains commentaires des opposants aux langues régionales pour comprendre que le sentiment d'insécurité linguistique pointe son nez chez les "
tenants du tout français"... Pour terminer, j'écris à nouveau que les gens fonctionnent sur la base d'une caution morale qui leur est donnée par les responsables d'une société, dont les politiques; je pense que cette équipe peut y arriver et effacer une bonne part de la dite caution morale française qui a fait tant de dégâts un peu partout.."
Je crois que vous devez faire parti de l'équipe... Je crois aussi que votre capacité à démissionner si ce plan n'est pas respecté peut-être une arme efficace le cas échéant.

michel le tallec
Mercredi 23 juin 2021

Bonjour Yvon,
Comme tu le sais, j'apprécie tes écrits et tes prises de position. Mais là, dans le petit texte que tu nous livres aujourd'hui, je reste perplexe et hésite entre deux hypothèses : ou tu prends les Bretonnes et les Bretons pour des cons, ou tu es d'une naïveté à fendre les murs. Je pencherai, en mémoire de notre parcours commun, pour la seconde hypothèse. Je reprends ton titre : "pour moi, c'est oui, si Loîg Chesnais-Girard s'engage solennellement sur la mise en oeuvre du plan Marshall des langues." S'engager? Les promesses n'engagent que ceux qui y croient, comme le disait Charles Pasqua à une époque. Et LCG ferait maintenant ce qu'il n'a pas fait en 6 ans? Pour quelles raisons? Les socialistes bretons sont inféodés à leur instances parisiennes, tu l'as assez dit et écrit dans ces colonnes. Désolé, Yvon, par moi, c'est non, non et non, quelque soient les déclarations de LCG (s'il passe, ce qui reste à voir). Marre de ces socialistes, marre de ces politiciens aux vestes interchangeables, marre de voir ma langue, celle de mes parents et grands-parents, mourir à petit feu. Hors de question aussi de continuer à apporter mon soutien à Daniel et à Bretagne Ma Vie, il a trahi ma, notre, confiance, et je me suis désengagé, sitôt appris la nouvelle Sauver nos langues, dis tu? Il y a urgence, insistes tu? Avec cette minable fusion et ces arrangements dignes d'une "république" bananière, nos langues ont vraiment beaucoup de souci à se faire. Dimanche, le vote utile, c'est de ne pas aller voter. Je serai un abstentionniste de plus. Mais quand on voit ce pitoyable spectacle de combinazione à l'italienne, je crois que c'est la seule attitude viable, défendable... et surtout honorable.
A galon,
Michel

Yvon ollivier
Mercredi 23 juin 2021

Michel je ne suis pas dupe. Je sais bien que chesnais a peu de volonté en la matière. Avec cueffnous sommes partis sur une logique de projet. Je reste sur cette logique et si le projet ne me convient pas je le dirai avant dimanche. Je trouve que c est plus efficace pour montrer l urgence d une vraie politique linguistique..

Anne Merrien
Mercredi 23 juin 2021

Ayant refusé de réunifier la Bretagne B5, les socialistes ont besoin de redorer leur blason... Le thème des langues régionales semble porteur. LCG peut remercier Blanquer.

Jiler
Mercredi 23 juin 2021

La politique n'est pas un monde de bisounours, ceux qui écrivent ici le savent mieux que moi. Le travail fait par Yvon Ollivier et Daniel Cueff est remarquable, il a donné de l'espoir à des milliers de Bretons. Il faut continuer ! Il faut relativiser: dans 100 ans qui se souviendra de ce petit épisode dont la politique a le secret ? Par contre dans 100 ans , si la démarche de "Bretagne ma vie " réussit, on en parlera encore ! Daniel Cueff sait ce qu'il fait, il est sincère, faisons lui confiance. Si les socialistes ne tiennent pas leurs promesses, il s'alliera plus tard avec l'UDB et Troadec. Monsieur Olivier, continuez, quoi qu'il arrive, Bretagne ma vie est le plus grand espoir pour l'avenir de la Bretagne !

JJ Laridée
Mercredi 23 juin 2021

"Ayant refusé de réunifier la Bretagne B5, les socialistes ont besoin de redorer leur blason... Le thème des langues régionales semble porteur. LCG peut remercier Blanquer."
Tout à fait, sachant qu'objectivement la principale action que peut (éventuellement, je ne sais pas si le CC ne pourrait pas s'en mêler) effectuer le CR est de généraliser le bilinguisme dans toute sa communication.
C'est très, très loin d'être le cas. C'est vraiment le premier truc qui devrait être fait avant de parler de tout le reste, et le budget du CR, il n'est pas bien élevé.

michel le tallec
Mercredi 23 juin 2021

à Yvon Ollivier
ENGAGEMENTS POUR LE BRETON, SINON... DÉMISSION!
Une attitude pourrait être envisagée, pour "blanchir", voire redorer le comportement de Daniel et des colistiers qui ont accepté de le suivre dans la fusion avec LCG. C'est de mettre leurs démissions dans la balance : si, dans un délai à établir, des mesures fortes, directement inspirées du plan Marshall que tu as concocté, ne sont pas décidées, actées et surtout budgetées par le nouveau CR, les membres de BMV élus posent leurs démissions. C'est un rapport de force comme un autre, et dans le cas où le tandem PS/BMV passe, il y en aura fort besoin. Qu'en penses tu?

Damien Darras
Mercredi 23 juin 2021

On a appris que lors des négociations avec "Bretagne d'avenr" Monsieur Loig a refusé le doublement du budget consacré à nos langues. Comment pouvez-vous croire qu'il s'engagera sur votre "plan Marshall" ?

yvon ollivier
Mercredi 23 juin 2021

Michel, ce que tu me proposes me paraît tout à fait adapté à la situation, car il faut toujours mettre la pression et ne jamais être dupe, seule la pression paie au final, et il faut toujours laisser une chance, une porte ouverte à;... le plan marshall serait accepté par chesnais girard qui doit communiqué ce soir, mais attendons de savoir ce qu'il y a dedans...
a galon

Fañch ar Vilin
Mercredi 23 juin 2021

à Yvon Ollivier
Et même si le PS s’engageait sur le Plan Marshall, on ne peut pas croire un instant qu’il le mettra en place vu son passif.
Ils ont tout promis aux Bretons pour gagner ou garder leur place mais n’ont strictement rien fait sinon de pondre des lois contre la langue bretonne ou de bloquer la réunification. Je ne parle même pas d’une quelconque autonomie de la région.
Je n’ai aucune confiance en eux. Comment cette bande pourrait encore prétendre nous faire croire après des décennies de duperie et de manipulation que l’avenir de la Bretagne serait entre leurs mains. C’est leur avenir et leur job qui les préoccupent avant tout.
Yvon Ollivier, vous avez joué une carte en toute sincérité qui n’était pas la bonne. C’est une erreur, mais vous êtes suffisamment intelligent, honnête et investi pour notre pays pour tirer les leçons de cet échec et rebondir. J’en connais d’autres qui nous ont vendu le PS pendant plus de 30 ans sans vergogne, sans jamais se remettre en cause et qui se permettent encore de donner aujourd'hui des leçons de morale et de politique. Je ne vous compare pas à ces pitoyables valets.
L’avenir est effectivement dans une vraie coalition bretonne indépendante des partis parisiens rassemblant sur une base ouverte ceux qui font passer les intérêts de la Bretagne avant leur (pseudo) idéologie et surtout leur petit business. C’est tout à fait possible, parce qu’aujourd’hui les 2/3 de nos compatriotes rejettent ce système dans lequel ils ne se reconnaissent pas et ses représentants dans lesquels ils n’ont plus aucune confiance.
Votre idée de base est la bonne, c'est juste que vous n'avez pas choisi le bon cheval.
Vous en prenez plein la tête en ce moment et ce n’est sans doute pas fini pour quelques temps. Ce sera une période difficile à traverser pour vous d'autant plus que vous y croyiez fermement, mais que cet échec ne vous décourage pas car la Bretagne a besoin de gens de valeur comme vous.

Dominig YVON
Jeudi 24 juin 2021

Pourquoi être déçu....A quoi s'attendre quand au dernier moment , on nous sort du chapeau un vieil élu socialiste ou de gauche, qui va sauver la Bretagne....C'est quand même un peu du déjà vu et revu , voir rererevu.....Et étonnant, au moment crucial , il nous trahit pour un strapontin......Pas de raison non plus d'être surpris.....
Ce qui m'inquiète plutôt, c'est d'avoir rencontré des militants Bretons qui n'ont pas été voté.....Il est vrai qu'en agissant de la sorte , nous ne sommes pas plus crédible que les partis frañcais, pour lesquelles plus grand monde ne vote....Quant à faire voter plus large pour nous, il va nous falloir un peu plus de temps et de maturité politique....
Bien joué par Cueff, si le but était de diviser le vote Breton, son mandat en sous main, c'est réussi...Il mérite une place au chaud en remerciement de ses bons et loyaux services....
Pour moi c'est Parti Breton au premier tour et apéro au deuxième....

Brocélbreizh
Jeudi 24 juin 2021

Si M. Cueff avait proposé une union avec les mouvements autonomistes/fédéralistes, je me demande qu'elle aurait été la position de l'UDB.
Dans le cadre d'une alliance plus large, à partir de 10%, la situation aurait peut être été plus difficile à gérer. Je ne doute pas de votre sincérité, idem concernant Mollac ou Le Fur, par exemple.
Votre liste s'est également présentée en dehors des partis nationaux au premier tour. C'est une attitude courageuse, un geste d'autonomie concret et vos électeurs/électrices vont probablement vous faire confiance pour la suite des évènements.

Pcosquer
Jeudi 24 juin 2021

@ Fañch ar Vilin ... Il reste des gens, dont je fais parti, qui raisonnent autrement... personnellement, je pense ceci: Tout d'abord le premier tour était PERDU D'AVANCE compte tenu de l'incapacité des partis bretons à mettre au-dessus d'eux l'idéal Breton sans couleur politique ; c'est à dire la Bretagne et rien que la Bretagne en tenant compte de la société bretonne = échec patent que l'on retrouve dans la plupart des discours ici et qui préparent encore et toujours les échecs de demain...
Ce n'est pas l'échec de D CUEFF ou de Y OLLIVIER mais bel et bien l'échec des différents courants bretons. Déjà écrit sur APB: la force des partis français est de placer au-dessus d'eux l'idéal jacobin quelque soit l'échec politique de telle ou telle couleur politique; ils peuvent perdre mais l'idéal jacobin demeure...D'où la durée du système. C'est la raison pour laquelle vous n'y arrivez pas... Vos ainés en tant que militants l'avaient, eux compris, sans pouvoir le faire valoir dans une entente collective et donc dans les urnes; Ceci est une leçon qui est la règle, placer la Bretagne au-dessus des prétentions de groupe pour lutter contre le jacobinisme. Donc bien avant le premier tour, sans entente des différents prétentions bretonnes pour abolir les caprices de "qui de droite" et "qui de gauche", il n'y avait aucune chance de dégager un résultat que tout le monde ici semble rêver sans lâcher une moindre miette de ses idées politiques personnelles. La démarche de D CUEFF n'est pas nouvelle, elle est simplement normale et conforme à ce que les gens attentent...C'est revenir à la normale qui est nouveau mais plus encore, c'est cette normalité qui permet de sortir de la pensée jacobine et donc de son emprise. La démocratie française n' à jamais aboutie à une réelle écoute de la population ...sauf sous la pression et encore. Merci de revoir le film "des pierres et des fusils" et de scruter les "engeulades" de certains protagonistes accrochés à leurs idées politiques et donc incapables de dégager un projet Breton. Cette intelligente "bêtise" des partis politiques jacobins existe depuis la deuxième guerre mondiale et a donné une désolidarisation de la société bretonne...Cela ne vous rappelle pas " la vache", le simbol , le sabot" ? Cette stratégie visait la désolidarisation du groupe d'enfant et donc la destruction de la société bretonne. Le comportement des partis bretons donne le même résultat.
Il ne s'agit pas ici de donner une victoire aux socialistes mais plutôt de donner un peu d'air au projet breton tout simplement parce qu'on a pas le choix, c'est ce que le mouvement breton fait depuis la deuxième guerre mondiale, donner de l'air au projet breton, sans véritablement aboutir ; quand chez moi j'entends un enfant de 12 ans environ me demander ce qu'est la langue Bretonne!!!! je peux vous dire que vos discours me semblent complètement décalés...et totalement futiles.
Rien n'empêche que VOUS VOUS rassembliez pendant ce mandat et que VOUS mettiez en place un lobby efficace sur les points clés du projet Bretagne ma vie "
un marquage à la culotte" avec médiatisation systématique de vos constats. C'est ce qui doit être fait. Plutôt que de rejeter la faute sur D CUEFF...

penn kaled
Jeudi 24 juin 2021

Voici le lien de l'analyse de Rémy Penneg à ce sujet
(voir le site)

Killian Le Treguer
Jeudi 24 juin 2021

"Tout d'abord le premier tour était PERDU D'AVANCE compte tenu de l'incapacité des partis bretons à mettre au-dessus d'eux l'idéal Breton sans couleur politique "
Excusez-moi mais là il y avait bien une Liste autonomiste, rien que bretonne, celle du Parti Breton qui a fait 1%.
C'est bien beau de parler des écossais et des catalans, etc mais je constate que même ici le vote Parti Breton n'est pas du tout, mais pas du tout évident. Impossible de comparer des sous-produits du PS, LR, Modem etc à coloration bretonne, avec le SNP, les catalans, les corses etc...

Krys 44
Jeudi 24 juin 2021

le film "des pierres et des fusils" . Ne serait-ce plutôt "des pierres contre des fusils" , de Félix et Nicole Le Garrec ?
Nous étions dans notre vingtaine et , le breton était parlé par tout le monde e Sizun-ar-C'hab ... Ce fut surtout un combat de femmes et de jeunes , les hommes étaient en mer , et un énorme soutien de partout en France ! Le maire parle français avec un super accent breton et un discours très "breton" . Ils ont eu de petits chars de l'armée et les paras:
"C'est pas exprès qu'était fasciste ,
Parachutiste ! "

Des passages à tabac de la part des "séminaristes" , et de la torture au "séminaire" !
Notre soixantaine , fut très "ressemblante , à Notre dame des Landes ! Et Plogoff nous a soutenu , comme aussi le GAB du Finistère !
...

Yann L
Jeudi 24 juin 2021

A mon sens, la liste CUEFF a bien fait de fusionner avec celle de LCG. Sans doute n'obtiendra-telle pas tout ce qu'elle souhaite mais elle en obtiendra toujours plus qu'en disparaissant.C'est peut-être de la politique politicienne mais c'est aux résultats qu'il faudra la juger et non sur la trahison supposée de ses promesses.
Quant à bâtir un mouvement breton à l'exemple du SNP ou du Plaid Cymru, il n'y a pas 36 solutions: il faut prendre des mairies. Quand on n'a pas les médias pour soi, la notoriété me semble s'acquérir par la base. De ce point de vue, l'alliance UDB Verts a du sens. L'action de C. TROADEC aussi.

Alter Écho & Ego machin
Vendredi 25 juin 2021

Yann L, un peu d'humour fait du bien, car ce type de résultats, nous les avons déjà en catalogue depuis 60 ans , en blanc et noir, colorisés puis en cinémascope et technicolor! The End est toujours la même, les "bons" qui gagnent, toujours!(^0^)

Yann L
Vendredi 25 juin 2021

Pourtant, je ne plaisantais pas. J'ai moi-même été assez déçu par les élections pour essayer d'en comprendre les échecs. Le fait "TROADEC" me semble prouver que le rejet de l'idée régionaliste n'est pas inéluctable. A mon avis, en matière électorale, le succès ne tient pas tant à la justesse des idées ou à la qualité du programme qu'à la notoriété. Souvent, le maire acquiert la confiance de ses électeurs et reste en place quelles que soit sa couleur politique. Où la liste Cueff fait-elle ses meilleurs scores? En Ille et Vilaine, là où il est connu. Disparaître après une élection, c'est détruire le travail fait pendant la campagne.

Alter Écho & Ego machin
Dimanche 27 juin 2021

OUI MAIS! Quand les applications de la politique déclarées et promises seront mises œuvre, achevées, elle crédibiliseront les hommes et femmes qui les rendent possibles, financièrement réalisables, et à la prise des décisions opératives! Le reste n'est que flâneries politiques, politiciennes et électorales!

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.