ABP rencontre une candidate du Guilvinec engagée pour la Bretagne et pour la liste Nous te ferons Bretagne
Interview de Bernard Le Tellier

Publié le 18/02/10 18:27 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

.

Gwenaëlle Valérie Le Borgne, secrétaire commerciale, revendique le droit de vivre et de travailler au pays après avoir séjourné quelques années à l'étranger. Elle a donc décidé de devenir adhérente du Parti Breton et d'y militer. Après sa candidature aux Européennes l'année dernière, elle a été de nouveau sollicitée pour les Régionales sur la liste conduite par Christian Troadec : « Nous te ferons Bretagne » qui réunit plusieurs membres du Parti Breton dont Émile Granville (porte-parole du PB et tête de liste NTFB pour l'Ille-et-Vilaine).

ABP avait rencontré Gwenaëlle Ar Born à Nantes, où elle était venue de son lointain Pays Bigouden soutenir Alan Haye et Jonathan Guillaume lors de leur procès, le 1er février dernier ( voir l'article ) . ABP ayant alors discuté avec elle des prochaines élections régionales et constaté son engagement, a eu envie récemment d'en savoir plus.


ABP : Quel est le parcours qui peut conduire à se présenter aux élections européennes l'an dernier puis aux régionales cette année ?

Gwenaëlle Le Borgne J'ai travaillé bénévolement il y a quelques années en tant que présidente au sein de l'Action Féminine Bretonne puis j'ai participé il y a 15 ans aux élections municipales de Concarneau avec le concours de l'association "Agir pour le Travail en Bretagne".
Le social et l'économique sont intimement liés à la politique. Étant en accord avec les idées du Parti Breton, j'ai décidé d'adhérer à ce mouvement fin 2008.


ABP : Que peut faire le Parti Breton au niveau local ?

G LB Nous sommes partisans d'une véritable décentralisation et que les décisions soient prises au plus près des gens concernés en premier lieu.
On se doit de conserver et générer des milliers d'emplois en Pays Bigouden comme dans toute la Bretagne (défendre l'avenir de la pêche, développer les activités économiques liées à la mer ainsi que les énergies marines, préconiser un tourisme respectueux de l'environnement).
Par ailleurs, nous continuons de militer pour la réunification administrative de la Bretagne (avec la réintégration de la Loire-Atlantique) pour des raisons historiques, géographiques et économiques.
D'autre part, les locuteurs bretons se feront de plus en plus rares ici d'où l'importance de la promotion de la langue et la culture bretonnes sans oublier l'Histoire de la Bretagne.


ABP ; Merci Gwenaëlle.

Bernard Le Tellier

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1946 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.