Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
A.G. de L'A.N.V.V.E.N à Brest.
L'Association Nationale des Vétérans Victimes des Essais Nucléaires (ANVVEN) a tenu son assemblée générale samedi dernier 18 novembre au centre de Keraudren à Brest. C'est devant une salle bien garnie que le président P Marhic a souhaité la bienvenue aux invités : Mme Patricia Adam députée de Brest Centre
Jacques Dezetter pour association nationale vétérans victimes essais nucléaires.ANVVEN le 14/12/06 17:50

L'Association Nationale des Vétérans Victimes des Essais Nucléaires (ANVVEN) a tenu son assemblée générale samedi dernier 18 novembre au centre de Keraudren à Brest. C'est devant une salle bien garnie que le président P Marhic a souhaité la bienvenue aux invités : Mme Patricia Adam députée de Brest Centre et membre de la commission Défense à l'Assemblée nationale, M Yvan Kerros président de l'association des Officiers mariniers du Finistère (7000 adhérents) et Mme Hélène Debeir sympathisante très impliquée.

L'examen du rapport moral pour l'année 2006 a mis en lumière plusieurs éléments nouveaux dont la proposition de loi n° 3025 déposée depuis le 12 avril 2006 sur le bureau de l'Assemblée nationale. Mme Adam a commenté les aspects très positifs de ce texte pour les vétérans, y compris militaires, et leurs ayants droit, en soulignant que l'actuel système parlementaire ne permettait pas, aux seuls signataires du texte, de l'inscrire à l'ordre du jour. Dans les conditions actuelles de division/blocage de l'AN, incompréhensibles et inacceptables pour les victimes, cet espoir restera lettre morte et le texte n'a aucune chance d'être voté et promulgué avant mars 2007, fin de la session parlementaire.

Les vétérans ont donc décidé de solliciter les députés, insensibles au drame qu'ils ont pourtant contribué à générer, en dotant la France de la dissuasion nucléaire garante de la paix ( Mr P Lellouche chargé de la Défense auprès de N Sarkozy sera à Brest mardi 21, un entretien est demandé via le conseiller municipal F Pellicano).

Les vétérans éprouvent un sentiment d'injustice et d'impuissance parce que le statut de mars 2005 ne reconnaît ni les maladies radio induites ni les organisations professionnelles structurées. Le volume de l'enveloppe financière à dégager ne doit pas figer indéfiniment le processus de recensement et d'indemnisation des victimes; d'autres corporations mieux organisées apportent la preuve qu'on arrive aisément à trouver les moyens à condition d'afficher une réelle volonté politique. Rappeler seulement, que les malades disposent d'un bon système de sécurité sociale pour s'exonérer de toute action spécifique de reconnaissance et réparation est à la limite du mépris. Mme Adam a indiqué que ce texte 3025 ne sombrera pas dans l'oubli des échéances électorales de 2007 et que l'appui de scientifiques doit être recherché pour renforcer le dossier. Par ailleurs, les vétérans seront auditionnés par la future commission d'enquête au Sénat, contrairement à la pratique adoptée par l'Observatoire de la Santé des Vétérans (OSV) qui fonctionne incognito à Paris.

Mme Debeir a souligné 3 points : le fond peu novateur du statut de mars 2005, le rôle seulement consultatif du Conseil supérieur de la fonction militaire et l'infaillibilité de la hiérarchie malgré les réserves courageusement formulées à l'époque par l'amiral Sanguinetti. M Kerros, entièrement solidaire de la cause des vétérans et ayants droit, appuiera le texte de loi à son niveau et le fera diffuser dans des publications spécialisées ( ex journal L'Officier marinier). Une fois de plus, de nombreux témoignages ( à rédiger et conserver) sont venus illustrer de façon certaine et émouvante le sort injuste réservé depuis 20 ans et plus, aux plus fidèles serviteurs d'une Nation ingrate et à la mémoire bien courte.

Les vétérans et ayants droit sont invités à adresser un dossier de demande de pension d'invalidité au service centralisateur de La Rochelle. L'AG s'est terminée par l'examen du rapport financier présenté par la trésorière Denise Cadalanu et un exposé juridique (cabinet Bergot/Vallantin) par lesecrétaire Jacques Dezetter. Un vin d'honneur a été servi sur place.

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons