A la rencontre de « Reder Bro »

-- Territoire --

Communiqué de presse de Bretagne Prospective
Porte-parole: Michel Bouvier

Publié le 21/02/19 15:16 -- mis à jour le 21/02/19 15:16

Depuis la semaine dernière, Bretagne Prospective vous propose d’embarquer pour une formidable aventure à la rencontre de certains de ceux qui choisissent de s’identifier à cette région qui bouge.

Deuxième escale de « Construire une réalité utile » : à la rencontre de Jean-Christophe Chorlay, fondateur d’Efflamm motors et de Reder Bro.

L’aventure d’une innovation bretonne : Efflamm motors

Si vous allez à Plestin-les-Grèves, dans le Trégor, vous croiserez sans doute la route de scooter surprenant. A mi-chemin entre le scooter classique et le segway, le « streetnaer » permet une expérience renouvelée des routes bretonnes. A propulsion électrique, il s’inscrit dans l’avenir des mobilités en alliant le plaisir au durable.

L’objectif de Jean-Christophe Chorlay est de développer une marque emblématique de véhicules électriques et bretons. Un projet soutenu par la technopole Anticipa de Lannion-Trégor. Conçu et assemblé dans les ateliers de Kergavarec à Plestin, toutes les pièces qu’il est possible de produire en Bretagne le sont. Comme HARLEY illustre l’esprit américain ou MORGAN le Made in UK, EFFLAMM souhaite réaliser Breton et de qualité. C’est pourquoi ‘’Graet e Breizh’’ (‘’fabriqué en Bretagne’’ en français) apparaît avec fierté sur le logo de l’entreprise.

Ce premier véhicule, le STREETNAER revisite la philosophie originelle des premiers scooters du siècle dernier, sa présence sur les routes aujourd’hui est le fruit d’une longue aventure. En effet, il a fallu concevoir une machine sûre mais esthétique, assurant le plaisir de conduire tout en respectant les réglementations européennes. Un défi relevé, puisqu’en août dernier, le Streetnaer a obtenu par le CNRV (Centre National de Réception des Véhicules) son homologation routière.

RederBro : Courir la Bretagne d’une autre manière

Silencieux et accessible, le STREETNAER permet de « s’immerger » dans le paysage et de « visiter la Bretagne à vitesse humaine ». Par sa conception, le voyageur peut être assis ou debout, ce qui lui permet de profiter des paysages sans le moindre effort. De plus, à sa vitesse de randonnée de 25km/h sa batterie offre une autonomie de 140 km. De quoi voir du pays !

En fondant « Reder Bro » (le ‘’coureur de pays’’ en français), l’objectif est d’organiser des randonnées pour découvrir la Bretagne d’une autre manière, au contact des gens et du paysage mais aussi en évoquant le patrimoine, la culture et l’économie des lieux traversés. La presqu’île de Crozon, la côte de granit rose et le pays de Brasparts sont les premières destinations proposées par l’entreprise trégorroise.

Des lieux et des histoires à découvrir et à redécouvrir d’une manière aussi atypique qu’immersive en toute liberté.

Loïck Roulaud

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Bretagne Prospective mène une activité de production d'idées nouvelles (Think Tank), d'études et d'élaboration de projets innovants pour la Bretagne. Dans une société fonctionnant de façon étanche, Bretagne Prospective met en relation les acteurs du monde politique, économique, de la société civile et de la recherche universitaire des 5 départements bretons afin de tisser des liens et de créer des plus-values de ce décloisonnement. Par ses réflexions et actions, Bretagne Prospective entend contribuer à faire de la Bretagne un lieu singulier où l'on peut développer des manières d'agir, des projets et des produits adaptés à la réalité et à l'originalité des territoires.

Vos commentaires :

Lucien Le Mahre
Jeudi 21 février 2019

Bien vu, j'espère que cela va marcher... Je parle de la vente bien sûr !

Avec une vitesse maximum de 25km/h il ne semble pas qu'un permis soit nécessaire pour conduire ce sympathique engin qui vient d'ailleurs de recevoir son homologation routière.

Au moins pour la location en zone touristique, son avenir semble assuré, si la qualité suit et si les prix sont au rendez-vous.

Katell
Vendredi 22 février 2019

J en ai déjà vu vers Perros.

La vitesse max est de 45km/h, 25km/h c'est pour la randonnée uniquement pour voir le paysage plutôt que la route avec le maximum d'autonomie. Sur leur site ils indiquent 140km.

Oui il faut le permis comme tout véhicule ou scooter.

Je n'ai pas encore essayé mais j'aimerai bien faire le tour de côte de granit rose cet été avec mon mari.

Lucien Le Mahre
Vendredi 22 février 2019

@Katell

C'est donc un véritable véhicule, une sorte de tri-scooter élémentaire, dépouillé et silencieux grâce à sa propulsion électrique.

Je préfère.

Et si la vitesse autorisée est limitée à 45 km/h, un peu comme une voiturette sans permis, il vaudrait mieuxrester discret sur les capacités motrices potentielles de 140 km/h, cela va faire peur aux gens !

Katell
Vendredi 22 février 2019

140km d'autonomie de quoi bien se ballader en Bretagne. D ailleurs les randonnées proposées sur leur site sont en moyenne de 70km. En fait pour c'est bcp pour un scooter électrique nombre de voitures comme la smart électrique que j'ai déjà essayé font à peine ça.

Les scooters n'ont pas le droit d'aller plus vite que 45km/h sauf ceux que les jeunes bidouillent ou ceux qui sont classés comme moto.

Oui c'est dépouillé mais c'est trés qualitatif et je trouve trés joli. Quand on les a vu ils étaient tout un groupe, on a posé un tas de questions. Vivement l'été pour essayer nous aussi.

Lucien Le Mahre
Samedi 23 février 2019

En tout cas : bravo pour le concept, l'initiative et la fidélité à la Bretagne !

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 2 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.