50 000 personnes sous le soleil : "on ne lâche rien !"

-- FC --

Communiqué de presse de FC
Porte-parole: Fanny Chauffin

Publié le 27/02/16 20:47 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
:

La manifestation prévue depuis longtemps a été couronnée de succès : les routes noires de monde, les nombreux cars dont huit de Paris, et de plusieurs régions de France ont afflué aux points de rencontre.

Les utilisateurs de la voie express ont certainement trouvé difficiles les nombreux bouchons dûs au blocage de la voie express lors de la manifestation. Contrairement à la manifestation de février 2014, pas d'affrontement avec les forces de police, pas de détérioration (ou si peu...), et des prises de parole intéressantes. De nombreux groupes de musiciens, de graffeurs, des restaurations et des buvettes installées sur la voie donnaient à l'événement une allure de grande fête alternative.

La fête et la lutte, les générations confondues... : Vinci et le gouvernement ont ici un message clair. Si les travaux commencent un jour, les voies express seront bloquées à nouveau, par autant de manifestants déterminés, calmes, demandant que l'on bétonne un peu moins la planète, qu'on soit raisonnable quant au nombre d'aéroports en région Bretagne et qu'on commence enfin à inventer une société qui crée, qui innove, quitte à être décroissante, et à ne pas prendre pour objectif de grands projets inutiles destructeurs de la planète, destructeurs de vie et d'énergie fossile, destructeurs d'emploi et de santé.

Les objecteurs de croissance étaient venus dire leur solidarité, que ce soit de Turquie, de Francfort, de Belgique, de partout en France : Notre-Dame des Landes est le Plogoff des années 2016, le symbole d'une lutte non violente et citoyenne. Qu'en feront les politiques ? Continueront-ils à s'acharner à vouloir réouvrir sans arrêt un dossier qui a commencé ... en 1962 ?

Voir aussi :
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.