Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Reportage -
Yves Brun : Il faut voter pour les candidats avec l'option BRETAGNE
je suis convaincu qu'on a raison et qu'on est dans le sens de l'histoire", a déclaré Yves Brun
Philippe Argouarch pour ABP le 9/06/17 13:06
42399_1.jpg
Yves brun

Alors que les vieux barbus et chevelus de l'UDB, se retirent petit à petit de la vie politique -- amers d'avoir souvent parié aux seconds tours des élections sur un parti en pleine débandade, le Parti socialiste, OUI la Bretagne, sous la houlette de Christian Troadec, rassemble de plus en plus de jeunes ou moins jeunes, UDB ou pas, souvent issus de la société civile ou du mouvement des Bonnets rouges et désirant s'engager pour la Bretagne à la fois sur le plan professionnel et sur le plan politique.

Une autre image du mouvement breton semble émerger à la fois inspirée par le SNP en Écosse, située au centre gauche mais mettant l'Ecosse avant tout, et de la République en Marche en France, qui a cassé les clivages politiques traditionnels, gauche-droite. Avoir dans le même mouvement (Oui la Bretagne) par exemple une Anna Jaouenn, responsable audio-visuel et venant du monde associatif, candidate de la 2eme circonscription de Nantes, qui avait soutenu Benoit Hamon lors de la présidentielle et un Yves Brun, ancien cadre du parti breton et connu pour ses convictions libérales, est un tour de force que l'on ne peut qu'admirer. La plus grande partie des forces se battant pour la Bretagne se dirigerait donc vers une certaine maturité, celle qui manquait pour assurer des victoires électorales. Pour la liste des candidats de Oui la Bretagne (voir le site) .

Yves Brun fait partie de ce renouveau. Venant de la comptabilité, de la gestion et de la finance, il apporte au mouvement un sens des réalités économiques qui, souvent, manquait sauf peut-être pour Troadec, lui même ancien chef d'entreprise ou l'ancien président du Parti Breton, qui, lui aussi, était expert-comptable. Certes, il y a encore deux listes bretonnes pour les législatives : "OUI la Bretagne" sous la houlette de Troadec et "100% Bretagne" inspirée par le Parti Breton.

Hier soir au "Chapeau rouge" à Quimper, Yves Brun et Marité Poulain, chef d'entreprise, suppléante, ont rencontré les électeurs. Candidats aux législatives sur une liste "OUI la Bretagne" , ils ont décidé de s'engager "pour faire avancer les choses". "Je suis convaincu qu'on a raison et qu'on est dans le sens de l'histoire", a déclaré Yves Brun à ABP. Jakez Bernard, ancien président de "Produit en Bretagne" et Joxe Mari MUÑOA, un ingénieur basque militant du PNV et ancien membre du gouvernement basque, spécialiste de l'entreprise et Président de la société des Etudes Basques, ont aussi fait une intervention très remarquée.

Modifié à 16:42 le 09/06/2017

Modifié à 19/20 le 10/06/2017

Voir aussi :
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 7 commentaires
André Gilbert Le Vendredi 9 juin 2017 13:56
Demat
je vous cite "Les deux listes toutefois évitent de présenter des candidats concurrents sur les mêmes circonscriptions. Une première."
ce n'est malheureusement pas le cas en Ille et Vilaine 5 circonscriptions sur 7 en concurrence et , ce n'est sans doute pas le seul cas
(0) 

Paul Chérel Le Vendredi 9 juin 2017 14:13
Tout à fait d'accord ! Mais hélas ! Le découpage des circonscriptions d'une part, le fait qu'il s'agit d'élections LEGISLATIVEs pour élire des DEPUTES d'autre part, brouillent TOTALEMENT le message. Exemple ma circonscription : Morbihan, 2ème, 11 candidats. Pratiquement, aucune profession de foi ne parle de la BRETAGNE de son industrie, de son commerce, de ses relations extérieures, de son avenir. etc. OU se trouve le Oui la Bretagne ? Chez "En marche la France ? ? ? Il y a un "Breizh Mouv' affichant une Bretagne B5 sur fond de "Croix de Lorrraine" et se réclamant "Les gaullistes bretons". Hi ! Hi ! HI. Quant aux Finistériens (Les Cornouaillais, devrait-on plutôt dire), leur "gauchisme" latent les dirigent peut-être vers Troadec ? mais difficile de penser qu'ils vont voter pour un Léonard, fût-il "de gauche" ! ! Paul Chérel
(0) 

spered dieub Le Vendredi 9 juin 2017 14:36
Vous dites Les deux listes toutefois évitent de présenter des candidats concurrents sur les mêmes circonscriptions. Une première.
Hélas c'est complètement faux .Sur la sixième circonscription du Morbihan c'est emblématique ,le parti breton présente un candidat face à celui de oui la Bretagne ,Kristian Derrien alors que celui ci a peut être une chance d'être présent au second tour .Pire dans le Finistère il y a parfois trois tendances qui se revendiquent de l'émancipation de la Bretagne ,Oui la Bretagne ,encore le parti breton couvert par la sulfureuse alliance écologique indépendante ,et le bouquet final RPS régions et peuples solidaire .Qui dit mieux ?? .Par contre j'apprécie Yves Brun ainsi que la position responsable de Breizh Europa à l'occasion de ces échéances bien trop rapprochées de la présidentielle ,ce qui fausse la démocratie .Les dés sont pipés ,et les candidats ne partent pas sur le même pied d'égalité ,une fois de plus le mouvement breton en ai globalement victime .
Les résultats des élections britanniques montent que la poussée du libéralisme a atteint ses limites avec la montée en puissance de Corbyn .
(0) 

P. Argouarch Le Vendredi 9 juin 2017 16:09
oui c'est vrai. J'ai modifié mon article.
(0) 

Paul Chérel Le Vendredi 9 juin 2017 17:04
Je fais une deuxième commentaire (deuxième si le premier est publié). toujours concernant MA circonscription. La liste dite (100 % Bretagne) telle que prônée par "Breizh Europa" s'y intitule " Construisons une Bretagne - 100 % émancipée, entreprenante , écologique et solidaire " - Subtile distinguo ! Pas de quoi en tout cas emballer les foules. Rappelons que le Parti breton, à l'origine, voulait se démarquer de tout ce qui rappelle la France, ses administrations, ses idées obsolètes, ses gouvernements incompétents, etc. Aujourd'hui, on croirait entendre les Français anti-tout, aéroport, sables, extractions minières,etc. Est-ce vraiment du Bretagne 100% ? Bretagne bien à plaindre si c'est le cas ! Paul Chérel
(0) 

spered dieub Le Vendredi 9 juin 2017 17:30
Moi aussi j'ai modifié mon commentaire ,ne pas tenir compte du premier .
.Sur la sixième circonscription du Morbihan c'est emblématique ,le parti breton présente un candidat face à celui de oui la Bretagne ,Kristian Derrien alors que celui ci a peut être une chance d'être présent au second tour .Pire dans le Finistère il y a parfois trois tendances qui se revendiquent de l'émancipation de la Bretagne ,Oui la Bretagne ,encore le parti breton ,et le bouquet final RPS régions et peuples solidaire .Qui dit mieux ?? .Par contre j'apprécie Yves Brun, ainsi que la position responsable de Breizh Europa à l'occasion de ces échéances bien trop rapprochées de la présidentielle ,ce qui fausse la démocratie .Les dés sont pipés ,et les candidats ne partent pas sur le même pied d'égalité ,une fois de plus le mouvement breton en ai globalement victime .
Les résultats des élections britanniques montent que la poussée du libéralisme a atteint ses limites avec la montée en puissance de Corbyn .
(0) 

spered dieub Le Samedi 10 juin 2017 21:50
J'ai fait malgré moi une erreur supplémentaire ,puisque que j'ai appris seulement hier soir, qu'il y avait eu finalement un arrangement entre oui la Bretagne et RPS dans le Finistère .
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons