Yermat, le dernier CD de Pascal Lamour
Musique de Philippe Argouarch

Publié le 3/02/06 17:36 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Des gwerziou et des rythmes qui semblent sortir de la nuit des temps barbare ..ou berbères. Une musique celtique et aussi pre-celtique interpolée.Comme dans Shaman of Brittany Yer'mat reconnecte avec nos ancêtres qui construisirent Stonehenge, Callendish et Carnac. Pascal Lamour a une vision qui interpole et interpelle les gaps du passé et des traditions perdues. Par-delà, deux millénaires où la création musicale bretonne fut aseptisée, encadrée, dirigée, souvent limitée au pentatonisme et à la repetition verbale. Par delà les sentiers battus et les avenues de choeurs convenables et conventionnelles, il retrouve les incantations druidiques qui terrassaient les armées romaines ou servaient d'exorcisme aux démons qui rodaient dans l'immense forêt qu'était alors l'Armorique ou plutôt l'Argoatique. Les textes sont en breton avec de douces sonorités vannetaises. La pochette est magnifiquement illustrée des peintures du groupe de peintres-paysans Hangart

Yer'Mat est produit par Loz Production et distribué par Coop-Breizh

Pascal Lamour jouera à Bercy pour la Saint-Patrick le 18 mars , et au Festival de Lorient 2006.

ABP/PFA

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2143 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.