Yann-Fañch Kemener, le chant vannetais en habits du dimanche

-- Cultures --

Chronique
Par Fanny Chauffin

Publié le 5/07/16 22:39 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Prenez une chapelle à l'acoustique impeccable, une petite équipe d'organisateurs, un violoncelle, un artiste qui veut honorer un chanteur de tradition et...

Le miracle opère. Dans une chapelle restaurée, la dernière encore debout de la commune (trois autres ont disparu), les 120 personnes respectent un silence quasi religieux, écoutent. Et quand le rythme s'accélère, ils répondent, en breton, tout naturellement. Il est de ces instants magiques que les chanteurs de tradition savent ménager : l'écoute de Maria Calvar, décédée en 1991, de Loeiz Herrieu en 1917, deux poèmes de Xavier Grall et de Naig Rozmor, et des chants que le violoncelle sert discrètement, et qui s'efface parfois pour laisser place aux chanteurs.

Le chant vannetais recèle des richesses immenses. Et ce soir, dans la petite chapelle d'Arzano, les auditeurs restent longtemps sous les étoiles commenter ce qu'ils viennent de vivre.

Et au dessus d'eux, comme l'âme de Maria qui plane, une chauve-souris vole du clocher aux champs voisins...

Voir aussi :
mailbox imprimer
Docteure en Breton-Celtique à l'Université de Rennes 2 et au groupe Ermine-CRBC, enseignante au lycée Diwan. Autres sites : Tv bro Kemperle et Tvlise Diwan Karaez. Contributrice à l'ABP depuis 2005 : des centaines d'articles, des centaines de vidéos en français, comme en breton.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 9 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner