Votation citoyenne de Saint-Viaud

-- La réunification --

Communiqué de presse de Bretagne Réunie
Porte-parole: Jean-François Le Bihan

Publié le 2/12/14 2:11 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Bretagne Réunie salue l'initiative de Dibab pour l'organisation de la votation citoyenne le dimanche 30 novembre à Saint-Viaud (commune du Pays de Retz).

Le résultat de cette votation de 75% des votants en faveur de la Réunification de la Bretagne est une confirmation de la volonté des Bretons de Loire-Atlantique. Les Parlementaires et toute la classe politique doivent le prendre en compte.

Alors que l'Assemblée nationale doit voter ces prochains jours en dernière lecture la carte des régions de France et les modalités du droit d'option pour permettre à un département de rejoindre une autre région, Bretagne Réunie demande solennellement aux Députés de ne pas insulter l'avenir démocratique en interdisant la Réunification de la Bretagne et en ne respectant pas les citoyens.

Bretagne Réunie saura soutenir toute initiative d'organisation de nouvelles votations citoyennes, et s'impliquera activement dans la campagne des élections départementales de mars 2015.

Jean-François LE BIHAN

Président de BRETAGNE REUNIE

Document PDF communique_votation_citoyenne_de_saint_viaud.pdf . Source :
Voir aussi :

mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

PIERRE CAMARET
Mardi 2 décembre 2014

C'est evident et moi Premier Ministre ( helas Non ) j'en tiendrai compte dans mon jugement global .

Mais les fanatiques, n'ont pas cette perception .Ils ont raison contre Tous et l'ideologie prevaut . Ils sont encenses par une bande de "BRown Noses"ce qui les reconforte .

Pôtr ar skluj
Mardi 2 décembre 2014

Ils sont mignons ces Bas-Poitevins à se mêler des affaires de Bretons. C'est quoi la prochaine étape ? Inventer un nom breton à leur village aux toits de tuile ? "Votadenn e Sant-Gwiaod" !

Pôtr ar skluj
Mardi 2 décembre 2014

Je signale d'ailleurs que "dibab" signifie "trier" et non "choisir" comme l'on supposé les fondeur de cette association. Mais ça, ce ne sont pas les Bas-Poitevins qui aurait pu vous l'apprendre.

AUDEON Pascal
Mercredi 3 décembre 2014

Le pays de Retz est breton depuis le IX Siècle (943-973) un peu d'histoire ne nuit pas.

Le pays de Retz devient breton au IXe siècle, le comte de Bretagne, Nominoë, progresse vers l'est et le sud. De 843 à 851, batailles et traités entre rois de Francie ou empereurs germaniques et rois de Bretagne consacrent les victoires des Bretons de Nominoë puis de son fils Erispoë. En 843, Lambert bat Rainald, comte d'Herbauges, envoyé par le roi de France Charles II le Chauve. Le commandement d'Herbauges est confié à Begon qui est également tué ; une troisième défaite vient parachever la victoire bretonne sur les Francs en 844, quand Lambert défait et tue Hervé et Bernard sur les bords de la Maine, affluent de la Sèvre nantaise qui sert de limite est au pays de Retz. Le traité de 846 entre Charles II le Chauve et Nominoë, confirmé par le traité d'Angers en 851 entre Charles II le Chauve et Erispoë, cède au souverain breton le comté de Rennes, le comté de Nantes et le Ratense : le pays de Retz devient ainsi breton au IXe siècle, après un accord établi entre descendants des Vikings francisés et Bretons. Les Bretons sont alors autorisés à occuper les deux rives de la Loire afin de mieux contrôler les attaques extérieures.

Ravagées par les Vikings, les terres du Sud-Loire (nord de l'actuelle Vendée, Pays de Retz, Mauges) connaissent une âpre lutte entre Bretons, Angevins et Poitevins. En ce qui concerne le Pays de Retz, il est rattaché à la Bretagne dont la frontière avec le Poitou est entérinée par deux conventions signées en 943 et 973. Le comte d'Anjou Foulques III Nerra sort principal bénéficiaire de l'affrontement entre comtes de Poitiers et d'Anjou : conquête des Mauges, sud de Saumur et Loudun. Le comté de Poitiers récupère une grande partie des pays d'Herbauges et Tiffauges, mais perd la totalité des Mauges au profit de l'Anjou. À l'extrémité sud du Pays de Retz et au nord-ouest du Bas-Poitou, la Bretagne et le Poitou s'accordent pour former des Marches Communes avec les paroisses situées entre les défenses (et châteaux) de la Bretagne (Machecoul et Clisson) et celles du Poitou (Palluau et Montaigu) ; il en est de même entre Bretagne et Anjou dans la région des Mauges. (Sources Wikipédia)

Mais au fait, qui est Pôtr ar skluj pour dire de telles inepties. ST VIAUD commune du Pays de Retz.BRETAGNE.

Pôtr ar skluj
Mercredi 3 décembre 2014

"Mais au fait, qui est Pôtr ar skluj pour dire de telles inepties."

Quelqu'un pour qui la Bretagne n'est pas un pays abstrait, une tâche de couleur sur une carte entre des frontière plus ou moins arbitraire, comme peu l'être la France. La Bretagne est une patrie concrète, charnelle. Elle se reconnaît à coup sûr par les noms de ses villages, les noms et les accents de ses habitants, par leurs parlers vernaculaires et par leurs mentalités, par l'architecture des maisons et par les paysages. Votre histoire-bataille n'est intéressante que si elle a modifié le fond anthropologique des pays conquis. Rien ne montre que c'est la cas en Pays de Retz, où les gens ne portent pas de noms bretons et où la toponymie n'est pas bretonne. Le patois parlé localement est un dialecte poitevin et l'architecture traditionnelle est poitevine.

jocharruau
Jeudi 4 décembre 2014

Ce qui faut retenir pour la votation citoyenne de St Viaud : il y a eu 75 % des votants ayant fait l'effort de se déplacer qui ont dit oui à la réunification administrative de la Bretagne à cinq départements. Les absents ont toujours tord.

Chez nous, Pays de Retz, Grand Lieu et Pays du Vignoble c'est le Midi Breton.

Mes voisins de Vendée ne se disent même pas bas-Poitevins, ils tiennent à être Vendéens autour de leur emblème qui les fait connaître et qui fait vendre leurs produits.

Venez à Pornic ( près de st Viaud ) par exemple, vous verrez les emblèmes herminés. L'Hermine, connue à l'international, est un atout commercial de grande importance.

Quant aux parlers locaux, la langue d'oil dans le sud 44, c'est le gallo mâtiné de paydret ou de maraîchin. Nous nous comprenons, c'est une affaire de prononciation. Personnellement j'ai plus de mal à comprendre mes amis du bocage vendéen.

C'est Charlemagne en instituant cette grande Marche de Bretagne comprenant aujourd'hui grosso modo les départements de l'Ile et Vilaine et de la loire-Atantique qui a commencé la débretonnisation d'où la Bretagne Gallèse.

De là, à envisager une Bretagne à 3 départements, je ne suis pas d'accord avec le précédent commentateur qui ne donne pas son nom.

Pôtr ar skluj
Jeudi 4 décembre 2014

"Ce qui faut retenir pour la votation citoyenne de St Viaud : il y a eu 75 % des votants ayant fait l'effort de se déplacer qui ont dit oui à la réunification administrative de la Bretagne à cinq départements. Les absents ont toujours tord."

Ce chiffre ne veut rien dire si on ne nous dit pas quelle part des électeurs s'est déplacé.

"c'est le Midi Breton."

Quelle appellation artificielle et ridicule. Brest c'est le Midi Léonard ?

"Mes voisins de Vendée ne se disent même pas bas-Poitevins, ils tiennent à être Vendéens"

Évidemment, le Poitou et la Saintonge ont une forte originalité ethnique mais (à l'exception des écrivains patoisants qui sympathisaient avec le Félibriges) il y a eu bien peu de monde pour la revendiquer. Aussi, l'identité très artificielle qu'est le département prime : c'est comme si certains, au lieu de se dire Bretons, se disaient Finistériens.

"Venez à Pornic"

Jamais de la vie ! J'aurais les tympans vrillés par l'accent du pays et je crèverais d'insolation.

"L'Hermine, connue à l'international, est un atout commercial de grande importance."

Et oui, les gens du Pays de Retz ne sont pas bretons par leur identité ni leur culture, mais jouent à l'être pour faire du fric.

"le gallo mâtiné de paydret ou de maraîchin."

"Nous nous comprenons, c'est une affaire de prononciation. Personnellement j'ai plus de mal à comprendre mes amis du bocage vendéen."

Évidemment, l'influence de Nantes a atrocement francisé les parlers d'oïl environnants. Vous comprenez vos voisins du nord de la Loire parce que tout ce qui leur reste, comme à vous, c'est un français régional teinté de quelques formes communes au gallo et au poitevin (palatalisations, mots archaïque...). Cette francisation explique que vous ayez du mal à comprendre la langue plus authentique de la Vendée. Mais les traits les mieux conservés du dialectes du Pays de Retz sont clairement poitevins (conjugaisons, articles, démonstratifs...).

"C'est Charlemagne en instituant cette grande Marche de Bretagne comprenant aujourd'hui grosso modo les départements de l'Ile et Vilaine et de la loire-Atantique qui a commencé la débretonnisation"

On ne peut débretonniser que ce qui a été breton, et il n'y a pas de preuve que le Pays de Retz l'ai jamais été.

"De là, à envisager une Bretagne à 3 départements,"

Qui l'envisage ? Certainement pas moi.

"le précédent commentateur qui ne donne pas son nom."

Rien ne m'y oblige, vous ne donnez pas davantage le vôtre.

jo charruau
Vendredi 5 décembre 2014

A vous écouter, garçon, il y aurait deux sortes de Bretons : les supérieurs et les inférieurs, les pur-beurre et les sots qui se situent naturellement dans les pays rennais et nantais.

Je connais un franc-maçon qui s'exprime comme vous.

Saint Viaud - Vitalis (lat.)- Vital - Vial - Guitaul ( vx.bret.)- Guidul - Guidel.

Je suis favorable à la réunification bretonne de Brest à Clisson et de Quimper à Fougéres.

Et vous paotr, vous désirez quels contours pour la Bretagne ?

Pôtr ar skluj
Vendredi 5 décembre 2014

"il y aurait deux sortes de Bretons : les supérieurs et les inférieurs,"

Je n'établis pas de hiérarchie entre les hommes, ce n'est pas une tare de ne pas être breton.

"Je connais un franc-maçon qui s'exprime comme vous."

Serrez-lui la main de ma part !

"Saint Viaud - Vitalis (lat.)- Vital - Vial - Guitaul ( vx.bret.)- Guidul - Guidel."

Tout ce que cela prouve, c'est qu'un moine irlandais est venu évangéliser le pays. Il y a un Saint-Colomban est Savoie, ses habitants sont-ils bretons ?

"Et vous paotr,"

"Pôtr", je n'admets pas que l'on défigure mon noble dialecte.

"vous désirez quels contours pour la Bretagne ?"

La Ligne Loth me semble une frontière cohérente.

jo charruau
Samedi 6 décembre 2014

Salud pôtr, la ligne Loth commence à dater, ne parle-t-on de la ligne Le Moing à présent ?

Si je vous comprends bien, Nantes et Rennes n'ont rien à faire en Bretagne. Je ne peux vous suivre, je suis pour B5, je pourrais développer.

Personnellement, je ne crains pas les votations à venir. Quand il y en aura une, chez vous, en Penn-Ar-Bed, je compte sur vous pour me communiquer les résultats.

Ceci dit, nous avons le même sang dans les veines : de l'Islande au Portugal en passant par la Grande Bretagne, l'Irlande, la Bretagne, l'Aquitaine,la Galice, les Asturies etc...nous sommes environ 80 % dans le même groupe sanguin - l'halogroupe dénommé brittano-celtique .

Il y a donc , d'après les recherches ADN récentes 2O % d'apports extérieurs.

Il y a des taches de couleur en Bretagne : par exemple dans le Golfe du Morbihan, il y a autour de 10 % de résidents avec du sang correspondant aux Germains.

Autre exemple qui concerne l'estuaire de la Loire, il y aurait 8 % avec du sang correspondant au groupe Grec.

D'où l'influence chez nous, des relations maritimes,

Un auteur grec a signalé l'existence d'un port sur la loire : Corbilo(n), les historiens ne sont pas d'accord pour le situer exactement. j.ch.

PIERRE CAMARET
Lundi 8 décembre 2014

Jo Charruau.

10% de sang germanique dans le Golfe du Morbihan ....... une origine possible : Les Vikings/Normans

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.