Voici mon sang, de Frank Darcel : noir, c’est noir

-- Cultures --

Presentation de livre de Auteur
Porte-parole: Ronan Le Flécher

Publié le 20/05/11 12:09 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

On se laisse emporter par l'ambiance qui se dégage du polar de Frank Darcel « Voici mon sang » (les éditions de juillet). Un livre nature, roots, rock. Un livre haletant avec les Turcs aux trousses.

Frank Darcel joue de la guitare ou de la plume. Selon l'humeur du moment, mais toujours avec talent. Avec « Le dériveur » et « L'ennemi de la chance », Frank Darcel avait déjà démontré ses qualités d'écrivain. Le Rennais a dû passer quelques nuits blanches pour nous offrir son troisième roman et le meilleur du noir. « Voici mon sang » est une histoire très sexe, drogue et rock'n'roll. Milan Beck y campe le personnage principal. Avec ce Parisien à la dérive, on passe de la vodka à la cachaça, le gin to et d'autres alcools forts généreusement servis et consommés, sans oublier les lignes de cocaïne et l'ecstasy. Milan a soif. Les bars parisiens – Le Fumoir, Hôtel Meurisse, Le Lutetia, La Coupole, le Sélect, les Éditeurs – défilent pendant 242 pages.

Soif de sexe

Milan vit un été difficile. Les choses ne vont pas au mieux sur le plan professionnel. Dans la maison de disques qui l'emploie, il tente de se concentrer. L'homme a un point faible : les femmes. Séducteur maladif, mauvais père, mauvais mari, Milan a soif de sexe. Jusqu'à faire sien le tropisme néandertalien : « Toute femelle désirable qui passera à moins de trois jets de pierre de ma caverne m'appartiendra. » Il y a son épouse, Inès, douce, intelligente et belle. Il y a la prostituée Jana, Ukrainienne aux faux airs de Bardot. Il y aura aussi Laure. Milan a la faculté à vivre des vies parallèles sans qu'elles ne se télescopent, à aimer à sa manière plusieurs femmes. Jusqu'au jour où il a des Turcs aux trousses. La zizanie arrive par Mateza, son compagnon de piste au passé trouble. Comment faire pour sortir de ce merdier?

Mon sang va couler

On peut prédire un beau succès à «Voici mon sang» qui a été sélectionné pour le prix polar 2011 du festival polar de Cognac. Aujourd'hui, Frank Darcel - ancien guitariste de Marquis de Sade - jongle entre les concerts de son groupe Republik et les dédicaces. Le 12 juin, il reviendra dans le pays où il a grandi, à Saint-Brieuc, au salon du livre Art Rock. Le lendemain, il sera de la partie au festival Étonnants Voyageurs. « «Mon sang» va donc couler dans la cité corsaire », sourit Frank Darcel.

Ronan LE FLÉCHER

mailbox imprimer