Vitraux vendéens. La guerre de Vendée en images. Conférence-video à Nantes

-- Cultures --

Agenda
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 22/11/13 1:39 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Par François Hélie de La Harie (1), qui a effectué un inventaire dans la Vendée Militaire (2).

Conférence avec video projection d'une heure qui fera découvrir ou revoir un patrimoine exceptionnel tout près de la Loire-Atlantique.

Pour ceux qui s'intéressent au patrimoine en général, à la richesse iconographique documentaire des vitraux et à la guerre dite de Vendée (3), qui a largement gagné le sud de la Bretagne, l'Anjou et au-delà.

François Hélie de La Harie a réalisé en 2013, en auto-édition, un fascicule Vitraux vendéens, mémoire de lumière de 40 pages (4), avec plus de 120 illustrations en couleurs, qui sera disponible à l'issue de la conférence pour 12 euros. À Nantes on peut aussi se le procurer à la librairie Dobrée, 15 rue Voltaire.

Sommaire de la brochure

– Les symboles des Guerres de Vendée ;

– Introduction

– Carte des vitraux vendéens ;

– Inventaire par département ;

– Donateurs et commanditaires ;

– Les maîtres verriers ;

– Un peu de technique ;

– L'Histoire en images ;

– Le Père de Montfort ;

– La Constitution civile du Clergé ;

– Les persécutions. le culte clandestin ;

– Rends-moi mon Dieu ! ;

– Profanations et destructions ;

– Le grand soulèvement ;

– Le temps des conquêtes ;

– L'étau se resserre ;

– La Virée de Galerne ;

– Les noyades de Nantes ;

– Les Martyrs de la Foi ;

– Les Colonnes infernales ;

– Le génocide vendéen ;

– Des grands massacres. aux espoirs de paix ;

– La fin des géants ;

– Après la guerre ;

– La Vendée pardonne. la Vendée n'oublie pas ;

– Le voeu de Louis XVI.

En ligne, un commentaire de la brochure

L'épopée vendéenne a été magnifiquement illustrée et transmise tout au long des XIXe et XXe siècles par les vitraux qui éclairent 59 monuments, dont 43 églises paroissiales, et constituent un ensemble de 160 verrières représentant 220 scènes. François Hélie de La Harie nous fait découvrir, avec passion, ce très riche patrimoine spirituel et historique dans une copieuse brochure richement illustrée et agréablement présentée. C'est en fait toute l'histoire des guerres de Vendée qui se déroule sous nos yeux, toujours stupéfaits de découvrir une telle somme d'ignominies et de massacres au nom de la Liberté. Une contribution de qualité pour contrer le mémoricide que la République voudrait imposer sur ses crimes fondateurs.

Par Jean-Pierre Maugendre www.renaissancecatholique.org texte paru dans Le coin des lectures sur la revue Renaissance Catholique n° 127, mai-juillet 2013, 6 euros. (voir le site)

Pratique

Salle Sainte Cécile, 4 rue Lorette de La Refoulais, à Nantes, quartier Saint-Clément.

Samedi 23 novembre 2013 à 15 h

Participation aux frais 5 euros, étudiants 1 euro, gratuit pour les religieux.

Contact François Hélie de La Harie : f.heliedelaharie[at]sfr.fr

Et 02 52 10 06 41 ou 06 09 79 84 45

Notes

(1) (voir le site) qui présente François Hélie de La Harie

(2) La page sommaire sur wikipédia nous apprend que : La Vendée militaire est le terme utilisé pour désigner le territoire insurgé lors de la guerre de Vendée.

Répartie entre les anciennes provinces du Poitou, de l'Anjou et de la Bretagne, débordant donc largement des limites du département de la Vendée, elle comprenait également le sud de la Loire-Inférieure, le sud-ouest de Maine-et-Loire (région des Mauges) et le nord-ouest des Deux-Sèvres. Elle était en outre limitée par les places fortes républicaines : Nantes, Angers, Saumur, Thouars, Parthenay, Luçon, Fontenay-le-Comte et Les Sables-d'Olonne.

(3) Guerre de Vendée. Sur la page wikipédia de nombreuses peintures sont reproduites illustrant cette guerre.

(4) (voir le site) qui présente la brochure.

Voir aussi :
mailbox imprimer
Correspondante ABP depuis février 2007.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.