Vincent Peillon : il y aura un amendement sur les langues régionales ajouté par le sénat à la loi sur la réforme de l'école
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 14/05/13 12:44 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Hier sur BFM-TV-RMC, Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale a annoncé que le gouvernement approuverait un amendement proposé par des sénateurs lors du débat sur la réforme de l'école qui aura lieu du 21 au 24 mai prochain au sénat.

De nombreux amendements seront bientôt soumis au vote. A noter l'acharnement de sénateurs contre le transfert de la formation professionnelle à la région .

L'amendement à l'article 3bis autorise l'enseignement de l'histoire régionale : Après le troisième alinéa de l'article L. 111-1 du code de l'éducation, sont insérés deux alinéas ainsi rédigés :

« Dans le cadre du volume horaire existant, un enseignement de langues et cultures régionales peut être dispensé aux enfants des familles intéressées dans les collectivités territoriales où ces langues sont en usage. L'enseignement de la civilisation et de l'histoire régionales est intégrée dans les programmes des disciplines aux différents niveaux scolaires».

« À cet effet, les pouvoirs publics sont tenus d'organiser l'information des familles sur ces formes d'enseignement, leur intérêt et leurs enjeux. ».

Certains toutefois doutent de la sincérité de Vincent Peillon car si le ministre était vraiment pour l'enseignement des langues régionales comme il l'a déclaré hier, pourquoi alors ne pas avoir inclus un article sur le sujet dans son projet de loi ? D'autant plus que rien ne prouve que l'amendement passera et qu'il sera repris en deuxième lecture par l'assemblée nationale.

(voir le site)

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1092 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 8 commentaires
Naon-e-dad
2013-05-14 15:04:59
"Dans le cadre du volume horaire existant, un enseignement de langues...".
"Ya, ya, brav eo an amzer"....ha lârit-hu! ..direz-vous!
Autrement dit,il ne serait pas interdit d'apprendre quelques mots, voire de composer une phrase simple. Et encore pas pour tous, encore faudrait-il le vouloir.
L'amendement cité ne dit rien sur la possibilité d'organiser un cours dédié, ne serait-ce qu'avec un horaire équivalent à n'importe quelle autre langue vivante.
Et il y a des sénateurs qui se sont bagarrés avec acharnement contre ce micro-confettis potentiel octroyés aux langues dites "régionales"...? Biskoazh kement-all! Ha tudoù a skiant vat int c'hoazh ?
On est terriblement loin du compte! Emañ Yann pell-pell diouzh e gazeg!
(0) 
yann pourlet
2013-05-14 17:09:20
Ca ça existe déjà, c'est vraiment du foutage de gueule. Bon, on a l'habitude, mais y a un mioment où ça devrait devenir pénible...
(0) 
Job LE GAC
2013-05-14 20:28:45
Bla bla bla . .. ! le premier homme de l'Etat étant "impuissant" à faire respecter ses promesses, il semblerait que l'on puisse nous proposer une "petite compensation". . ....???
"Poent eo stagañ gan stourm meur ar Vro" ! ! !
Il m'a été dit la déception de certains responsable du ps concernant la signature de la Charte .. . A cela, je réponds qu'il faut en finir avec les "faciles" promessessssss .. . le sac en est plein !
(0) 
Pierre Camaret
2013-05-15 03:27:05
Une mesurette d'une mesurette .
Le President fidele a lui meme : dela synthese , des compromis , naviguer en zone grise , jamais en zone blanche et claire.
Un de "ses "amis de la rue SOLFERINO , me le disait avant les elections :ses discours , ses decisions sont tortueuses , rien n'est claire en lui . J'en arrive a regretter SARKO , c'etait clair il ne nous aimait (bretons ) pas specialement . Mais au moins , c'etait clair .. il le disait , alors que la :Difficile de naviguer sur un Pedalo ????.
(0) 
SPERED DIEUB
2013-05-15 11:06:28
A la limite comme Sarko n'aimait pas la Bretagne ,s'il était resté au pouvoir il aurait fini peut être par s'en débarrasser !!! d'autant que paradoxalement son projet du grand Paris en mettant en évidence et officialisant le favoritisme dont bénéficie l'ile de France remet en cause les principes d'égalité territoriale (bafoués et irréalisables de toute façon depuis Paris ) provoquant de fait un écroulement des fondamentaux de la république française ,si ce projet du grand Paris serait maintenu il y aurait dans ce sens une faille à exploiter
(0) 
Léo Pourlet
2013-05-15 12:42:47
Pour l'instant personne ne réagit efficacement, alors sûr qu'ils se foutent de nous ! Pourquoi se priver lorsque l'on se contente simplement de grogner ?
(0) 
Pierre Camaret
2013-05-15 13:31:43
Ca , c'est breton grogner , mais apres un petit coup de Muscadet ( origine Pays de Loire , je vous rappelle )et c'est oublie .Il est bien notre President , il nous a promis le changement .
(0) 
Eik D.
2013-05-17 09:53:59
@pierre camaret
NON ! Muscadet = Bretagne car Loire-Atlantique = Bretagne. pdl n'existent pas !!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.