Victoire pour les Fêtes Traditionnelles
Communiqué de presse de Gouelioù Breizh

Publié le 22/11/04 17:23 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Communiqué de presse.

Victoire pour les Fêtes Traditionnelles.

Comme vous le savez, depuis de nombreuses semaines, Gouelioù Breizh, Fédération des Comités de Fêtes Traditionnelles de Bretagne, forte de ses quarante comités, milite pour que la taxe sur les spectacles de variétés ne mettent pas en danger les nombreuses manifestations qui existe en Bretagne comme dans les régions de France. Nous vous rappelons que cette taxe était censée percevoir 3,5 % sur la recette des entrées payantes. Bien sur cette taxe était applicable pour les manifestations sur l'ensemble du territoire français, et sur le seul plan Bretagne que nous connaissons, c'est près de 2 000 rendez-vous qui allaient être fragilisés.

Grâce au soutien de Pierre MEHAIGNERIE (Député de la 5ème Circonscription d'Ille et Vilaine et Président de la Commission des Finances à l'Assemblée Nationale), Marc LE FUR (Député de la 3ème Circonscription des Côtes d'Armor), Christian MENARD (Député de la 6ème Circonscription du Finistère) et Christian TROADEC (Maire de CARHAIX et Conseiller Régional), élus à qui nous adressons nos plus sincères et chaleureux remerciements pour leur abnégation à ce dossier important, une issue heureuse a été trouvée à ce drame qui se profilait. En effet, suite à de nombreux échanges avec eux, un amendement fut créé afin de sauvegarder la culture traditionnelle d'une taxation illégitime. Cet amendement fut porté par Pierre MEHAIGNERIE à l'Assemblée Nationale, qui a voté favorablement pour ce document le vendredi 19 novembre 2004, dispensant ainsi les Fêtes Traditionnelles de payer cette taxe sur les spectacles de variétés.

C'est ainsi une longue mobilisation, mise en place par Gouelioù Breizh, qui s'achève par un heureux dénouement. A cet effet, nous tenons également à remercier très sincèrement le Conseil Culturel de Bretagne et son Président Patrick MALRIEU, ainsi que la Fédération Nationale des Carnavals et Festivités et son Président Jean-Yves LE LOUËT, pour leurs soutiens actifs, concrétisés par l'approbation par l'Assemblée Nationale de cet amendement bénéfique pour tous. Car, entre des conditions climatiques difficiles en 2004 (particulièrement pour les manifestations estivales), la recrudescence des vols, une surexposition de plus en plus croissante de la responsabilité de l'organisateur, il est certain que cette taxe aurait porter un coup fatal à bon nombre de Fêtes qui font pourtant la richesse de nos régions.

Nous allons pouvoir maintenant préparer plus sereinement la prochaine saison des Festivals, et continuer à faire en sorte que le public soit toujours bien accueilli dans nos Fêtes traditionnelles.

A PERROS-GUIREC, le 21 novembre 2004

Pour Gouelioù Breizh,

Hervé SANQUER,

Président.

Gouelioù Breizh, Fédération des Comités de Fêtes Traditionnelles de Bretagne 1, Rue de la Poste - 22700 PERROS-GUIREC - Tél. /Fax : 02.96.49.08.92 - www.gouelioubreizh.com - gouelioubreizh [at] wanadoo.fr

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Gouelioù Breizh, Fédération des Comités de Fêtes Traditionnelles de Bretagne, regroupe près de cinquante comités de Fêtes et Festivals traditionnels, répartis sur l'ensemble de la Bretagne (à cinq départements). Cette association est un élément moteur en vue d'écouter, de conseiller, de promouvoir, de fédérer ses adhérents, de contribuer à la promotion de leurs fêtes, notamment au travers d'un calendrier des dates des manifestations adhérentes, distribué au Grand Public, afin qu'il puisse choisir plus facilement les manifestations culturelles auxquelles il désirerait participer. Ces objectifs ont été et restent encore de nos jours les lignes directrices de la politique de la Fédération.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.