Victoire des Kurdes à Kobani au Kurdistan
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 26/01/15 18:11 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Les Kurdes sont une population de 40 millions de personnes, un peuple dispersé à travers de nombreux états du Moyen-Orient suite à un découpage de frontières absurde, le Traité de Lausanne (1923), fait par la France et la Grande-Bretagne. La France continue cette tradition de plus belle avec, en 2014, un redécoupage de ses régions irrespectueux des identités. A vrai dire, il y a une constance, elle a fait en Afrique et au Moyen-Orient ce qu'elle avait fait en métropole avec la création des départements en 1790 et des régions en 1956, 1981 et 2014.

Les Kurdes irakiens préparent un référendum sur l'indépendance et les Kurdes syriens ont déclaré leur autonomie et sont de facto en dehors du contrôle de Damas et en guerre contre l'État islamique.

Encerclés et assaillis par les forces de l'État Islamique depuis de nombreux mois, les Kurdes de la petite ville de Kobani au Nord de la Syrie et accolée à la frontière avec la Turquie, viennent de gagner la bataille. Le PYD, le parti Kurde de Syrie, a pu gagner grâce à une aide des Peshmergas, les Kurdes irakiens, de l'armée Libre de Syrie, du PKK, le parti des travailleurs kurdes qui défend les intérêts kurdes en Turquie et de l'intervention de l'aviation américaine contre l'État islamique. Ironiquement, le PKK est toujours sur la liste des organisations terroristes des Etats-Unis et de la Turquie.

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 2 commentaires
SPERED DIEUB
2015-01-26 19:46:16
Le PYD, le parti Kurde de Syrie a pu gagner grâce à une aide de l'armée Libre de Syrie, des Peshmergas, les Kurdes irakiens, et aussi du PKK, le parti des travailleurs kurdes qui défend les intérêts kurdes en Turquie
Et rendons cette fois à Cesar ce qui est à Cesar ! cette bataille a pu être gagnée grâce aussi aux frappes américaines et au soutien logistique de l'armée US
Cependant je me demande si cette victoire est le début d'un reflux global de l'EL ?
(0) 
M.Prigent
2015-01-27 04:12:02
Bravo aux kurdes, ce peuple valeureux, toujours trahis par les occidentaux, opprimé par la turquie.
Apparemment, c'est le seul peuple au Moyen Orient dont les principes sont proches des "valeurs de la République" (donc forcément françaises !) sans pour autant recevoir la moindre aide politique ou militaire du "Pays des Droits de l'Homme", notamment en Syrie, pourtant que je saches placé sous "protectorat" français en 1923.
Il est vrai que jacobinisme français et turque c'est bonnet blanc et inversement.
En attendant, ce sont les seuls qui se battent efficacement, avec un armement insuffisant, contre DAESH.
Malgré des mois de combats en Irak-Syrie, l'EI n'a perdu que 700 km2 de terrain sur les 35 000 (La Bretagne B5) qu'elle controle.
Il est vrai que les résultats de l'armée irakienne sont très limités dans ce pays où la corruption règne à tous les étages, au point que je me demande si lors de sa déroute à Mossoul, l'Armée irakienne n'aurait pas vendu ses armes aux islamistes !
Merci aux américains qui, une fois encore interviennent pour "faire le sale boulot" comme en "1914 et 40" et essuyer les plâtres des "printemps arabes" imprudemment déclenchés par la France.
US go on !
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.