Vers une fédération sportive de Bretagne. De tous les sports
Reportage de Didier Lefebvre

Publié le 24/10/20 18:07 -- mis à jour le 25/10/20 10:24
51131_5.jpg

Ti ar Vro à Vannes a connu, le 17 octobre, un événement majeur, mais encore discret, pour la cohésion de la Bretagne. La Fédération sportive bretonne (FSB) a tenu son assemblée générale de lancement opérationnel.

Un événement phare, en juillet 2022, se déroulera le long du canal de Nantes à Brest.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Son président, Gérard Sancéau jubile. Son pari est en route. Créer de toute pièce une fédération multisports, la FSB : voir son site . Il rappelle qu’un club peut être affilié à deux fédérations, en l’occurrence à la Fédération française de son sport, et à la FSB. Tous les clubs de tous les sports, qu’il s’agisse de karaté ou de hand-ball par exemple, peuvent donc adhérer à la FSB.

Qu’est-ce que la FSB ?

La FSB, Fédération sportive bretonne-multisports, c’est :

- cinq fédérations départementales, multisports, qui assureront le relais local, distribueront les subventions, prendront en charge les déplacements des sportifs et assurera la formation et délivrera les diplômes pour les instructeurs fédéraux validation d’acquis d’expérience (VAE).

Chaque fédération aura son passeport sportif.

- des commissions sportives : créées dès qu’un sport regroupe au minimum 5 clubs, 5 techniciens et totalisant 200 adhérents. Elles pourront organiser par exemple des rencontres internationales et délivreront des diplômes d’instructeurs fédéraux par validation des acquis d’expérience et par l’école des cadres, qui assurera la formation des formations des inspecteurs fédéraux.

La FSB organisera aussi son trophée Anne de Bretagne, à l’image du bouclier de Brennus dans chaque discipline. Des premières réflexions sur ce que pourrait être ce trophée ont été évoquées, mais le silence est requis pour l’instant.

Et la FSB, c’est un enthousiasme !

Quels sports sont concernés?

Tous, sports modernes, traditionnels bretons, ou pas.

L’organisation d’un événement phare le long du canal en 2022

Durant quatre jours, le long du canal partant de Brest et de Nantes, du 7 au 10 juillet 2022 aura lieu un événement majeur pour le sport, pour la Bretagne, pour le sport en Bretagne. Tous les jours, en suivant le canal, auront lieu des compétitions, dont les grandes finales à Mûr de Bretagne (maintenant commune de Guerlédan). Les principales étapes annoncées seront : Brest, Châteaulin, Châteauneuf-du-Faou, Nantes, Redon, Josselin. Les communes et les associations locales sont actuellement contactées.

Les entrées visiteurs seront payantes (avec la possibilité d’un pack multisports). Des récompenses distribuées à chacun des premiers, deuxièmes et troisièmes dans chaque discipline.

Un geste financier symbolique sera réalisé à partir des bénéfices générés auprès d’une association bretonne.

Bien entendu, il faudra faire une grande communication autour de ce projet, et chercher des partenariats extérieurs.

Mais que cette aventure sera belle !

Interview de Gérard Sancéau, président de la FSB

Agence Bretagne Presse : Président, bonjour. Nous avons suivi vos travaux lors de cette AG opérationnelle, nous aimerions que vous nous précisiez l’intérêt des clubs, déjà affiliés à une fédération française

Gérard Sancéau : Tout d’abord, il faut rappeler que la double affiliation est tout à fait conforme aux textes. Les fédérations bretonnes, il faudra bien leur expliquer, ont tout à gagner à s’affilier à la FSB. Elles y gagneront en visibilité, en popularité. La FSB pourra les soutenir, les aider. La FSB pourra les aider à se développer sur notre territoire, la Bretagne. Combien d’athlètes se se noient à Paris, ne peuvent se développer, progresser, car dans des grandes masses. On veut exister en tant que peuple breton !

ABP : Un mystère pour nous, c’est quoi, l’école des cadres ?

GS : Ce sont des formations dans différentes filières, organisées les week-end : filière kinési, filière juridique, déroulé pédagogique, premiers secours… sanctionnées par un examen. Pus précisément, il y aura un tronc commun et des formations spécifiques selon les commissions.

ABP : Pouvez-vous nous préciser ce que sera le trophée Anne de Bretagne ?

GS : Chaque soir, dans les communes que vous avez citées, se dérouleront éliminatoires (7 juillet), puis quarts de finale (8 juillet) , puis demi-finales (9 juillet) avant les grandes finales à Mûr de Bretagne (10 juillet). Ce sera un événement fédérateur, en remontant ou descendant le canal. Les sportifs vainqueurs de chaque étape se retrouveront le lendemain, pour l’étape suivante. Nous sommes en contact avec les communes et les associations locales.

Interview de Arnaud Toudic, président de Kalon

Parmi les présents dans la salle, nous rencontrons Arnaud Toudic, président de l’association Kalon.

Agence Bretagne Presse : Tout d’abord, pouvez-vous nous dire ce que sont les Kalon, président Toudic ?

Arnaud Toudic : Kalon, c’est l’association des supporters de_l’EAG , En Avant Guingamp. Pour vous donner une idée de son importance : Guingamp, c’est 7.000 habitants, Kalon, c’est plus de 15.000 supporters. Nous sommes actionnaires du club. Nos adhérents sont sociétaires du club. Le club appartient donc à ses (nombreux !) supporters. C’est le premier cas en France. Dans nos adhérents, il y a des particuliers, dont 3.000 hors de Bretagne, mais aussi 150 entreprises locales.

ABP : Pourquoi êtes-vous présents pour le lancement de la FSB ?

AT : Cette idée de fédération bretonne est ce qui m’intéresse. Chaque grand club travaille dans son coin. Nous sommes ici pour voir ce qui peut fédérer la Bretagne, à travers le sport. Il est des choses fédératrices, regardez le Comité Bro Gozh ce qu’il fait autour des derbies bretons en foot. Regardez, dans un autre registre les Vieilles Charrues. Nous-mêmes, l’année dernière, avons travaillé avec l'association Rêve_de_Clown et l’avons aidée à hauteur de 2.500 euros. Il faut se décloisonner, c’est pour cela que nous soutenons la création de la FSB

La question flash à Jacky Flippot, président de l’ICB-SUAV

Agence Bretagne Presse : Président Flippot bonjour. Pouvez-vous nous dire pourquoi l’Institut culturel de Bretagne – Skol Uhel ar Vro (ICB – SUAV)  est présent ?

Jacky Flippot  : Je suis ici pour apporter tout le soutien de l’ICB-SUAV à la fédération sportive bretonne. On retrouve ici le lien entre sport et culture, et bien sûr Bretagne.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1364 lectures.
logo
Didier Lefebvre est correspondant ABP pour la Loire-Atlantique.
Vos 21 commentaires
  Laurence Goupil
  le Samedi 24 octobre 2020 22:20
Est ce que les petits clubs pourrons adhérer ? Nous sommes un petit club de karaté adapté ( également sport santé).
J'adhère totalement à ce projet.
Cordialement
(0) 
  Didier Lefebvre
  le Samedi 24 octobre 2020 22:39
@Laurence
vous trouverez sans problèmes les coordonnées de la FSB à travers le lien que j'ai donné : (voir le site) . Sinon, en tapant le nom de son président sur votre outil de recherche, vous aurez des coordonnées.
Mersi bien
(0) 
  Naon-e-dad
  le Dimanche 25 octobre 2020 09:46
Que signifie au juste le sigle FSB?
. Fédération Sportive Bretonne (selon le site)?
. Fédération Sportive de Bretagne (selon l'article)?
. Fédération des Sports de Bretagne? (ce qui vient spontanément à l'esprit, et paraît le plus clair)?
Toujours est-il que le logo proposé est réussi : enfin une hermine debout ! Cà change de l’hermine mollement couchée de la Région administrative. Voilà qui réjouirait un Xavier Grall, qui avait bien senti le risque en son temps en fustigeant « le cheval couché », titre d’un livre vif et tonique, paru en 1977, et présenté comme une réponse au « Cheval d’Orgueil ») jugé trop muséographique…
Dès à présent, envisager l’avenir. Se redresser. Alors, que vive l’hermine debout !
Bravig eo tresadenn FSB. Gwelloc’h a-galz eget un Erminig en he c’hourvez eo an Erminig war he sav !
(0) 
  Didier Lefebvre
  le Dimanche 25 octobre 2020 10:15
@ Naon-e-dad
Fédération sportive bretonne
Au temps pour moi, je corrige
(0) 
  Lucien Le Mahre
  le Dimanche 25 octobre 2020 10:35
Belle avancée, pleine de promesses. Bravo !
(0) 
  Killian Le Tréguer
  le Dimanche 25 octobre 2020 11:01
Je n'ai pas trop compris l'objet de cette association ?
Peut-elle organiser des compétitions sportives hors du cadre institutionnel imposé (rattachement aux ligues administratives, aux fédérations françaises, au Ministère des Sports) ? J'en doute fort, cela aurait été fait depuis le temps.
(0) 
  André Gilbert
  le Dimanche 25 octobre 2020 11:57
tres bonne initiative à quand la signature des clubs pros
déjà pour le foot , que les supporters fassent acte de cohésion bretonne et ne soient plus à "bouffer" le voisin comme la rivalité , maintenant forte et dangereuse entre Paris et Marseille , Lyon St Etienne et dernièrement Lille et Lens
que les bretons restent à l'abri de ces conneries et créent entre eux un sentiment d'être heureux ensemble
longtemps , route de Lorient , le public ,dit froid , applaudissait les adversaires quand les actions étaient belles , ce n'était pas des mous , mais des connaisseurs
cette opposition à été mise en place par les médias , surtout la télé pour vendre un produit
pour finir , si les bandes blanches font partie de la symbolique , alors pourquoi 4 et non 5
(0) 
  Arnaud PUSSAT
  le Dimanche 25 octobre 2020 17:37
Parce que dans le drapeau breton il y a 4 bandes blanches et non 5.
(0) 
  Herbert
  le Dimanche 25 octobre 2020 23:57
Pourquoi encore donner le nom d’Anne de Bretagne à un trophée? Notre Histoire est suffisamment riche et ses personnages illustres suffisamment nombreux pour ne pas résumer la Bretagne à une seule duchesse mise à toutes les sauces.
(0) 
  André Gilbert
  le Lundi 26 octobre 2020 00:39
à Arnaud Pussat
pour les bandes blanches , je pensais aux départements et avait peur que cela ne représente que B4 car ce ne serait pas la première fois que l'on parle de la Région Bretagne ,au lieu de B5 comme le Conseil Régional coutumier du fait
(0) 
  Gérard Sancéau
  le Lundi 26 octobre 2020 08:12
(voir le site)
Bonjour voici le lien pour plus d’information et adhésion a la FSB MS
et mon tel 06 40 44 46 54 pour des renseignements.
Cordialement Gérard Sancéau
(0) 
  jakez Lheritier de St Nazer
  le Lundi 26 octobre 2020 08:51
En adhérant à la Fédération Sportive Bretonne-Kevread Sportel Breizh, chacun des intervenants apportera ses idées, propositions et participera à nos projets.
Chacun doit diffuser cette création auprès des clubs,des sportifs bretons
C'est cela qui est le plus important.
(0) 
  Alain E. VALLÉE
  le Lundi 26 octobre 2020 11:20
Manifester l'unité de la Bretagne de Brest à Nantes sur le canal est une idée déjà ancienne.
Elle trouve ici une excellente perspective de réalisation.
AV
(0) 
  Killian Le Tréguer
  le Lundi 26 octobre 2020 17:52
"Pourquoi encore donner le nom d’Anne de Bretagne à un trophée ?"
Bonne question !
C'est la version Du Guesclin sans les faits militaires. "Elle y pouvait rien la bonne damoiselle". Une figure féminine, soumise dans les faits, qui rappelle d'emblée notre rattachement à la France (faudrait pas avoir de mauvaises idées).
C'est l'Histoire d'une gentille princesse, une sorte de vieux Walt Disney avec un cucurbitacé d'Armorique qui se transforme en beau carrosse du Val-de-Loire..
(0) 
  Jacques
  le Vendredi 30 octobre 2020 21:58
L'idée est très bonne.
Il faut absolument une fédération des sports en Bretagne, de tous les sports et pas nécessairement breton.
On voit trop de sportif breton gagnant des trophées pour la France et brandissant leur Gwenn-ha-du.
Il faut que nos sportifs gagnent des trophées pour la Bretagne.
N'ayons pas peur d'être nous.
Par contre, un trophée ''Anne de Bretagne'' ça fait limité dans la réflexion.
J'ai le plus grand respect pour Anna Vreizh, mais en 16 siècle d'existance n'avons nous pas d'autres personnages historiques à mettre également en avant.
Anna Vreizh était connu pour les arts et les lettres, pas vraiment pour le sport.
Par contre et sauf erreur, Jean IV était redoutable dans les tournois... et le personnage est à mon sens, l'un des principaux de notre histoire.
On pourrait aussi penser à Jeanne de Belleville pour son aptitude à la régate contre les navires français... Certes quand elle gagnait elle coulait le perdant... mais c'est un détail.
(0) 
  Didier Lefebvre
  le Vendredi 30 octobre 2020 22:09
@Jacques
Je transfère votre idée à FSB.
ABP vous remercie de votre contribution positive.
(0) 
  Killian Le Tréguer
  le Samedi 31 octobre 2020 12:04
"Par contre et sauf erreur, Jean IV était redoutable dans les tournois... et le personnage est à mon sens, l'un des principaux de notre histoire."
Trophée Du Guesclin ?
(0) 
  Gérard Sancéau
  le Lundi 2 novembre 2020 11:13
Bonjour Killia, Le Tréguer, Oui j'aime bien ta proposition (Le Trophée Du Guesclin).
Gérard Sancéau
(0) 
  jakez Lheritier de St Nazer
  le Lundi 2 novembre 2020 19:18
Un trophée en Cyclisme Lucien Mazan -Petit Breton ,Robic, etc..par exemple
Tout un travail de recherches et de propositions à faire sur les sportives et sportifs bretons à rattacher par discipline.
Associer avec les personnages emblématiques bretons pacifistes,etc...
(0) 
  Gérard Sancéau
  le Jeudi 5 novembre 2020 10:17
Soutenir la fédération sportive bretonne par votre adhésion individuelle et clubs! nous permet de nous organiser dans les départements pour notre existence et nos projets sportifs.
sportivement
Gérard Sancéau Président de la
FSB MS KEVREAD SPORTEL BREIZH.
Gérard Sancéau
(0) 
  Emilie Le Berre
  le Lundi 3 octobre 2022 21:41
Alors ? Un an après, combien d'adhérents à la FSB parmi les lecteurs d'ABP qui trouvent l'idée géniale ?
Hmmm... mann ebet d'am soñj :-(
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.