Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Nouveaux bâtiments de la faculté de droit du Campus de Tohhannic à Vannes
Nouveaux bâtiments de la faculté de droit du Campus de Tohhannic à Vannes
- Communiqué de presse -
Université de Bretagne Sud (UBS) : Lettre ouverte d’Ai'ta! au Président
Nous avons écrit le 19 juin une lettre ouverte au Président de l’Université de Bretagne Sud afin de réclamer une signalétique en breton sur les nouveaux bâtiments de l’Université du
Collectif pour Ai'ta ! Bro Gwened le 23/06/13 0:34

Nous avons écrit le 19 juin une lettre ouverte au Président de l'Université de Bretagne Sud afin de réclamer une signalétique en breton sur les nouveaux bâtiments de l'Université du Campus de Tohannic à Vannes et réclamer une politique volontariste en matière de prise en compte de la langue dans le fonctionnement de l'Université de Bretagne Sud.

Monsieur le Président,

Comme vous le savez sans doute déjà, Ai'ta ! (allez ! en breton) est un collectif qui milite de façon pacifique et non-violente pour la défense et la promotion du breton dans la vie publique.

Nous avons appris que vous venez de prendre possession des locaux de la nouvelle faculté de droit de l'Université de Bretagne Sud à Vannes et que la signalétique n'y est pas encore installée.Il nous semblerait tout à fait judicieux que vous songiez à intégrer pleinement la langue bretonne, et cela de façon paritaire dans le projet de future signalétique.

En effet, vous n'êtes pas sans savoir que l'enseignement da la langue bretonne progresse, ainsi une part des étudiants de l'UBS sont issues de filières bilingues. L'agglomération du pays de Vannes est aujourd'hui un des territoires de Bretagne où le taux de jeunes inscrits en filière bilingue est parmi les plus élevés de Bretagne. D'autre part, la signalétique bilingue dans le domaine public progresse jusqu'aux portes mêmes du campus vannetais de l'université de Bretagne Sud.

C'est pourquoi une signalétique bilingue paritaire y prendrait tout son sens.De plus, les collectivités locales de Vannes et des environs ont pris des engagements en faveur de la langue bretonne. Afin de développer un territoire cohérent, le site universitaire de Vannes pourrait donc s'inscrire dans cette même dynamique.

Par ailleurs, l'université de Rennes 2 a signé, il y a de cela plusieurs années, la charte « Oui au breton » proposée par l'Office Public de la Langue Bretonne. Elle s'est engagée à mettre en place un certain nombre d'actions pour valoriser la langue bretonne dans le fonctionnement de l'université. De même l'Université de Bretagne Occidentale (UBO) à Brest a également commencé la mise en place d'une signalétique bilingue dans ses locaux. Nous vous invitons donc à considérer cette possibilité et à tout mettre en ½uvre pour que ce qui est possible à Rennes ou à Brest puisse se réaliser à Vannes et demain à Lorient ou Pontivy.

Nous souhaiterions ajouter, que l'objectif de notre collectif est que chaque jeune dispose de la possibilité d'apprendre le breton de manière non contraignante. Ainsi, nous souhaiterions connaître les modalités d'accès à des cours de breton au sein de l'UBS : option, UE libre, Langue vivante…

Nous souhaiterions ainsi vous rencontrer prochainement afin d'aborder librement ces différents sujets.

Dans l'attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en nos sentiments bretons les plus dévoués.

Le collectif Ai'ta ! Bro Gwened

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1068 lectures.
Ai'ta ! est un collectif distinct de tout groupe politique qui lutte pour l'avancée de la langue bretonne dans la vie publique, et ce par des actions décalées et non-violentes.
Voir tous les articles de Ai'ta ! Bro Gwened
Vos 2 commentaires
Jérémy Cléro Le Mardi 25 juin 2013 11:34
Bonne initiative, parce qu\'actuellement, les cours de breton ne se font que le vendredi matin, soit en même temps que nos autres cours... Pas facile pour débuter. J\'ai rencontré plusieurs personnes qui étaient intéressées en fac de sciences mais que les horaires ont dissuadés, comme moi. Mine de rien il y a un potentiel de nouveaux locuteurs perdu chaque année.
(0) 

Léo Pourlet Le Mardi 25 juin 2013 12:52
Étant donné le déficit monstre dans lequel se trouve l'UBS actuellement, je doute que J. Peeters s'intéresse à une telle requête, bien que celle-ci soit on ne peut plus logique et légitime.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons