Une trentaine d'emplois peut-être supprimés au Crédit Immobilier de France, agences de Quimper

-- Economie --

Petition
Par Gwenaelle Pelliet

Publié le 28/12/12 16:27 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Par décision du 31 août 2012, le Trésor Public a décidé de supprimer les aides au Crédit Immobilier de France. Cet organisme accorde des crédits à l'accession à la propriété à des taux intéressants depuis fort longtemps et a donc permis à des millions de personnes modestes d'acquérir un logement.

Les deux agences sont toutefois toujours ouvertes, mais le personnel termine les dossiers antérieurs au 1er septembre, les autres sont bloqués ; l'activité du personnel est réduite ; les employés attendent l'examen par le gouvernement les prochains jours. Ce serait une trentaine d'emplois supprimés sur Quimper (125 environ en Bretagne - 2500 en France). Certains ont une longue carrière derrière eux et ne s'attendaient pas à des futurs plans sociaux.

Avec cela, comme l'indique la "lettre ouverte des salariés du Crédit Immobilier de France" ce serait pour 100 000 foyers qui resteront dans le parc HLM, faute de solution d'accession à la propriété, et au détriment des plus nécessiteux, ce seront 200 000 emplois de moins dans la construction. Ce seront des ménages qui possèdent de l'apport personnel qui pourront accéder à la propriété, alors que l'objectif du Crédit Immobilier était de favoriser tous les ménages sans apport.

Dans ces conditions, par voie de conséquence, il est possible que les conditions de précarité vont s'étendre pour des emplois qui au demeurant pouvant se dire "être stables".

Le Crédit Immobilier de France de Quimper invite donc les citoyens français à les rejoindre dans leur mouvement en signant la pétition dans leur bureau : boulevard Kerguélen à Quimper.

(voir le site) du site du Crédit Immobilier de France pour connaître l'état des négociations.

Document PDF cifaction.pdf Lettre ouverte des salariés du Crédit Immobilier. Source : cifaction.com
Cet article a fait l'objet de 1377 lectures.
mailbox imprimer
Quimpéroise, ancienne fonctionnaire, bénévole pour le site www.agencebretagnepresse.com, responsable de l'agenda culturel.
Vos 3 commentaires
Bernez Andres
Samedi 29 décembre 2012

O.K.mais souvent il y a confusion ;c\'est un organisme privé libéral et non institutionnel comme donnerait a penser le nom de la société.Il se trouve qu\'il a été le premier a entrer sur le marché des milieux \"pop\" grâce a la com. j\'connais pour avoir eu un compte chez eux ...

Abdel m
Dimanche 30 décembre 2012

Honte à ce gouvernement qui se prétend de gauche. Laisser tomber une société à but non lucratif qui a pour vocation le prêt aux familles modeste. Cela est inadmissible !
Monsieur Hollande, il est temps d'agir et d empecher la disparition de cet établissement qui a plus de 100 ans d' expérience et de sauver plusieurs milliers d' emplois et l accession sociale.

EN COLERE
Mardi 22 janvier 2013

Crédit Immobilier de France refuse toute renégociation de Pret depuis quelques mois!! A la signature de notre pret à taux fixe, notre conseiller nous avait bien précisé que au delà de 1 ans de remboursement, et si nous en faisions la demande celà était tout à fait possible...
Après les avoir sollicités à plusieurs reprises, on observent un refus alors que notre gain serait de passer de 4,60% à 3,15% actuellement !!!!!
CE SONT DES VOLEURS....Crédit Immobilier de France, plus jamais!!!!!!!!!!!!!!!!!

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.