Aujourd'hui le clivage gauche droite est un artifice donnant l'illusion qu'il existe un débat démocratique. Il faut donc s'en affranchir. Il faut aussi récuser le mode de gouvernance où seul le pouvoir central décrète les impulsions normatives.

41766_1.jpg100% Bretagne

La Bretagne, du fait de son histoire, de son positionnement géographique, de son potentiel humain, doit retrouver son intégrité géographique et sa cohérence territoriale.

Les Bretons doivent resserrer les rangs et se projeter dans un mode de gouvernance avant-gardiste.

Tout ce qui précède doit déboucher sur le rejet des dogmes conventionnels, l'ouverture à de nouveaux courants de pensée, un élargissement de l'offre électorale, une pratique politique plus pragmatique et innovante sans crainte d'en finir avec quelques tabous.

L'alliance nouvelle que nous initions sous l'appellation «100 % Bretagne» est à ce jour constituée de l'Alliance Fédéraliste Bretonne/ Emglev Kevredel Breizh (AFB-EKB), du Parti Fédéraliste Européen (PFE-BZH), du Parti Breton/Strollad Breizh(PB)et d'En Avant Bretagne/ En Awen Breizh (EAB)

Nos objectifs :

1 - Rassembler les Bretons et tous ceux qui ont la Bretagne au coeur autour d'un projet collectif ;

2 - Afficher de nouvelles options politiques qui interpelleront les électeurs et feront bouger les lignes ;

3 - Faire évoluer un paysage politique archaïque, sans idéologie ni tabous ;

4 - Offrir une démarche modérée mais déterminée qui puisse être validée par la majorité de la population bretonne dans une convergence des professions, des statuts sociaux et des lieux de vie ;

5 - Assumer et affirmer notre «conviction bretonne» : la Bretagne, ça a du sens pour nous ! ;

6 - Bâtir une démocratie exemplaire ;

7 - Faire émerger une nouvelle Europe qui défende ses citoyens, ses identités, ses peuples et ses langues dans le respect du principe fédéraliste de subsidiarité.

Éléments programmatiques

1 - Réunification de la Bretagne dans le cadre d'une nouvelle réforme territoriale basée sur des régions fortes et cohérentes ayant des pouvoirs de décision dans les domaines économiques, de l'emploi, de l'éducation, de la culture... ;

2 - Régionalisation innovante(et progressive) du système éducatif avec développement des filières bilingues et immersive. L'histoire ne peut pas être enseignée en Bretagne comme en Corse ! ;

3 - Remodélisation de l'agriculture bretonne et de la filière agroalimentaire qui concilie, compétitivité et valorisation des milieux ;

4 - Une politique de la mer, mettant en synergie, recherche, exploitation raisonnée de la ressource, nouveaux flux commerciaux et innovations logistiques ;

5 - La gestion directe par les Bretons des fonds européens, et évolution vers une maîtrise des ressources fiscales, parafiscales et des prélèvements obligatoires ;

6 - Un développement durable : Gestion directe de l'eau, du littoral et des espaces protégés. Engagement dans la prospective énergétique ;

7 - Une politique linguistique décomplexée : TV hertzienne en breton et mise en oeuvre de la charte européenne des langues minoritaires ;

8 - Une solidarité territoriale entre les trois métropoles bretonnes de taille européenne et les territoires intermédiaires ;

9 - La mise en œuvre d'une démocratie exemplaire pour la Bretagne, reposant notamment sur une réelle séparation des pouvoirs exécutif, législatif, judiciaire et médiatique ;

10 - La capacité par voie législative et réglementaire d'adapter les directives européennes à la réalité bretonne et de favoriser une fiscalité et des prélèvements obligatoires convenant aux besoins bretons.

mailbox imprimer