Une mosaïque Anne de Bretagne dans la gare de Vannes à mettre en valeur

7 photos
Cliquer sur la photo pour l'agrandir, puis flèches clavier pour naviguer (7 photos)
En novembre 2015, nous volions la photo ci-dessus de la mosaïque que nous découvrîmes dans la gare en prenant un billet.

C'est dans le fond du grand hall qu'elle avait été construite, côté ouest, bien visible aux yeux de tous... en 1959 ou 1961 selon les sources.

Mais par suite d'une décision de la Sncf de gagner de la place probablement, elle a été rendue confidentielle car une salle de bureaux d'achat des billets a été installée devant...

En 2017 nous retournons dans cette gare et exprimons nos regrets à l'agent qui nous délivra notre billet :

" Cette mosaïque est magnifique. Il est dommage qu'elle soit ainsi masquée et inphotographiable..."

Alors cet agent compréhensif et serviable, nous procura la photo - format carte postale - faite par la Sncf, que nous reproduisons ici car elle ne porte aucune mention de Reproduction interdite (chercher dans le carrousel qui ne donne pas les photos dans l'ordre...)

Nous aimerions que la fédération Emglev Bro Gwened s'intéresse à cette affaire et demande à la Sncf-Vannes de rendre cette mosaïque visible de tous en réaménageant leur espace.

Plus d'informations

Anne de Bretagne a visité Vannes en 1505 et l'artiste Lig Girard l'a représentée en médaillon central devant les remparts de la ville.

En adaptant le folio 3r (recto) du manuscrit de son livre d'heures où elle est agenouillée devant ses saintes préférées, sainte Anne, sainte Ursule et sainte Marguerite :

Les Grandes Heures d'Anne de Bretagne ou Horae ad usum Romanum, édité en 1505-1510 : (voir le site) de Gallica, folio 3r.

Patrick Boschet en fit une vidéo de 1'42 publiée en 2012 sur YouTube (mais non transférable) à regarder :

(voir le site) de YouTube. Admirer (1'07 et suivantes) les gros plans sur les insectes minuscules en marges...

Vannes possède d'autres "souvenirs" d'Anne de Bretagne :

- Un vitrail dans la salle des pas perdus de la mairie représente le mariage d'Anne de Bretagne avec Charles VIII réalisé au XIXe par Charles Champigneulle de la grande famille lorraine de peintres verriers originaires de Metz.

Louis-Charles-Marie Champigneulle (1853-1905), le fils aîné de Charles-François, dit Charles Champigneulle fils, fonde de son côté en 1881 une importante succursale à Paris.

et (voir le site) , blog de J.-P. Le Bihan.

Ce vitrail a obtenu le grand prix du concours international de Paris en 1885.

- Un hôtel Anne de Bretagne, 42 rue Olivier de Clisson, en face de la gare. Les propriétaires devant prendre leur retraite, ils nous ont assuré que le contrat de vente stipule que le nom de l'hôtel ne doit pas être changé.

Voir aussi : Anne de Bretagne de Nantes à Locronan : tisser une toile symbolique par Philippe Argouarch
Voir aussi : Anne de Bretagne première reine médiatique : conférence de Gildas Salaün à Nantes par Nantes Multimédia
Voir aussi : Du château des ducs à Locronan, un lien symbolique fort pour la réunification par Philippe Argouarch

©agence bretagne presse

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Nantes Multimédia

Nantes Multimédia couvre l'actualité bretonne à Nantes et en Loire-Atlantique.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 3 multiplié par 7 ?

Publicités et partenariat