Une liste Troadec pour les sénatoriales afin de pallier la faillite des grands partis
Reportage de Christian Rogel

Publié le 8/09/14 18:54 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Comme annoncé, il y plus d'un mois par l'ABP ( voir l'article ), Christian Troadec a déposé, aujourd'hui, à la Préfecture de Quimper une liste pour les élections au Sénat qui auront lieu le 28 septembre prochain. 2 096 grands électeurs du Finistère (surtout maires et adjoints aux maires) éliront 4 sénateurs. La liste « Pour l'emploi et le Finistère » n'est pas une surprise, mais en contient quelques-unes qui pourront arrêter les ronronnement des machines politiques qui se croient propriétaires des votes.

Il est déjà inhabituel qu'aucun maire n'ait voulu s'embarquer avec Christian Troadec, conseiller général et maire de Carhaix, alors que l'élection est faite par des maires et conseillers municipaux et que le Sénat se proclame l 'assemblée des collectivités territoriales. On ne prendra grand risque à être démenti en disant que ces électeurs particuliers peuvent être en accord avec Christian Troadec, voter pour lui et ne pas désirer se faire accrocher au dos la pancarte « Bonnets rouges » par leurs électeurs et leurs collègues maires.

Personne n'ignore que l'image des "Bonnets rouges" est, souvent et à tort, associée à une idée de violence, pourtant étrangère à la majorité de ceux qui ont participé aux deux manifestations de masse de novembre 2013 et aux États-Généraux de Bretagne, en mars 2014. Cependant, si Christian Troadec et Corinne Nicole, la seconde de liste, se mettent en retrait par rapport à leur porte-parolat du « Collectif Vivre, décider et travailler en Bretagne », il est difficile de ne pas soupçonner un esprit Bonnet rouge dans la démarche principale, celle qui a motivé le surgissement du mouvement, la protection de l'emploi.

Christian Troadec souligne que le Finistère a vu le nombre de chômeurs augmenter de 50% entre 2008 et 2014 et que les grandes « formations politiques parisiennes » ont été incapables de proposer des solutions. La chute des permis de construire indique que les pertes d'emploi dans le bâtiment vont encore s'accroître et l'industrie agro-alimentaire va continuer à souffrir, car les entreprises dont les difficultés avaient servi de toile de fond au mouvement des Bonnets rouges, Gad (Lampaul, fermé en janvier, Pontivy) et Tilly-Sabco (Guerlesquin) sont toujours fragiles.

Christian Troadec veut que les personnes mettent de côté les nuances politiques pour travailler pour un but commun qui est de « redonner du souffle à l'économie locale,… libérer les énergies, imaginer, innover, réunir les conditions de la richesse et de l'emploi ». Pour les solutions, la liste Troadec dit qu'il faut « nous doter des infrastructures nécessaires à notre développement, mettre en œuvre la transition énergétique, pourvoyeuse de nouveaux emplois, construire une vraie régionalisation, mais, aussi reconnaître officiellement la langue bretonne et réunifier la Bretagne avec Nantes... » .

Deux des élus de la liste Troadec sont des élus municipaux. Corinne Nicole est conseillère municipale de Scrignac depuis plus de 20 ans et est toujours membre du Parti communiste. Elle est aussi délégué CGT de son entreprise, Tilly-Sabco, manifestant un grand esprit d'indépendance vis-à-vis de ces deux affiliations.

Dominique Lambert, le plus jeune des colistiers, est membre du Conseil municipal de Quimper et délégué à l'Énergie, car, il est spécialiste des questions thermiques dans le bâtiment et aussi, spécialiste de la question de la transition énergétique. Il vient de l'Union des démocrates indépendants (UDI) et a travaillé avec Jean-Louis Borloo ( voir l'article ).

Marie Donnard, la plus discrète, est commerçante et artisane à Châteauneuf-du-Faou. André Lavanant, imprimeur à Brest, ancien président de Diwan et promoteur de l'audiovisuel en breton, est le secrétaire du Mouvement Bretagne Progrès, la petite formation politique animée par Christian Troadec. Valérie Bescond, conjointe-associée d'une entreprise de pêche de Plouescat, s'est fait connaître, comme Corinne Nicole et André Lavanant, comme une oratrice expérimentée, qui a pris la parole dans des rassemblements des Bonnets rouges pour exposer les problèmes graves rencontrés par la pêche en mer.

Ce n'est pas un hasard si tous les colistiers, sauf Dominique Lambert, ont été aussi sur la liste présentée par Christian Troadec aux élections européennes de mai dernier, liste qui a recueilli 11,54% de voix dans le Finistère ( voir l'article ). Selon Christian Troadec, cela peut être encourageant de savoir que, pour qu'elle obtienne un siège, il suffirait que 13% des grands électeurs votent pour sa liste.

L'élection de Christian Troadec n'est pas improbable, car elle a les qualités de ce qui, jusqu'ici, était considéré comme un défaut : elle est trans-parti et composée de personnes qui n'ont pas participé (en étant sénateur ou conseiller général) aux politiques désastreuses menées par les grands partis parisiens, PS, UMP, centristes, sourds et aveugles, qui ne font que transférer en Bretagne les luttes d'influence des petits cercles des bords de la Seine. Ainsi, les industries agro-alimentaires sont maltraitées, car elles dépendent de deux ministères concurrents, l'Agriculture et l'Industrie, plus préoccupés de contrer le camarade d'en-face que de chercher des solutions à long terme.

Cependant, une fois, les sénatoriales passées, la parole reviendra à tous les électeurs, lors des départementales et des régionales de 2015. C'est à ce moment-là que des changements d'acteurs sont prévisibles, car les majorités de gauche des conseils généraux des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine et de la Loire-Atlantique, auront, très probablement, sombré, sans qu'on puisse être sûr que l'UMP et l'UDI, soit les bénéficiaires complets de la nouvelle donne. Quant aux Régions Bretagne et Pays-de-la-Loire, elles pourraient devenir ingouvernables, surtout si le gouvernement poursuit ses projets ineptes de réforme territoriale à la hâche.

Christian Rogel

Christian Rogel

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1106 lectures.
Christian Rogel est spécialiste du livre, de la documentation et de la culture bretonne.
Vos 9 commentaires
Petit Patron du 29
2014-09-10 16:23:42
Voici donc la dream team censée sauver l'économie de notre département !!! c'est une plaisanterie ?
M. Troadec est un jusque-boutiste opportuniste toujours prêt à utiliser la violence ( physique et verbale )contre ceux qui ne sont pas d'accord avec lui. Il manipule l'opinion pour servir ses propres intérêts, son ambition et son égo démesuré. Il combat le dumping social mais revêt son plus beau costume et ses chaussures cirées pour accueillir les investisseurs chinois à Carhaix, investisseurs champions du dumping social ! Il dénonce la trop forte pression fiscale mais est le 1er à réclamer tjours plus d'aides de l'Etat ( cf le maintien, par la force, de la maternité à Carhaix en dépit de toute logique économique ).
Il voudrait nous faire croire que GAD a sombré à cause de Paris, de Bruxelles,des technocrates, ....Non M. Troadec, ce sont bien des bretons qui dirigeaient GAD : Mrs Roué de Prestor et Morice de la Cécab. Mais cela vous ne le dites jamais, c'est tellement plus simple et plus fédérateur de crier sur le gouvernement ! Vous manquez cruellement de courage M. Troadec et vous n'êtes jamais à une incohérence prêt pour arriver à vos fins ( et la liste est longue ).
Enfin, je précise en conclusion que la violence( cf le mouvement des bonnets rouges, qui est une vaste blague) est l'arme des faibles qui ne sont pas capables de convaincre avec des aurguments cohérents et percutants. signé un petit patron Finistérien qui se bat tous les jours pour donner du travail à ses salariés et à ses fournisseurs ( en majorité bretons et plus particulièrement finistériens ) et qui en a marre de la démagogie et du populisme de certains "responsables" irresponsables dont vous faites partie.
(0) 
Péri Loussouarn
2014-09-10 19:52:47
@ petit patron : Tout cela est très bien dit...
mais alors, au fait, pour qui votez vous ? Ps ? Ump ? ou peut-être FN ?
Personnellement, derrière le jusque-boutiste opportuniste que vous décrivez, je vois un entrepreneur qui, contrairement à la flopée d'élus jacobins, a démontré par le terrain ce qu'entreprendre veut dire.
J'écoutais tout à l'heure un spécialiste dans "c'est dans l'air " sur la cinq expliquer qu'il faudrait sérieusement donner des cours d'économie aux parlementaires (l'émission est rediffusée ce soir vers 22 heures si vous voulez l'écouter) Monsieur Troadec, en bon entrepreneur et bon breton n'en a pas besoin, il sait combien font deux et deux, que ce soit pour gagner de l'argent ou pour le dépenser, au moment de payer ses impôts par exemple, parce qu'il les paye, lui ! ( il ne semble pas encore être frappé de phobie administrative.)
Quant à moi, au moment venu, je peux vous dire que je ne serais pas victime de phobie électorale, et Christian Troadec en sera le premier bénéficiaire !
(0) 
M.Prigent
2014-09-11 03:33:48
Si C.Troadec est "irresponsable" comme le dit "Petit patron du 29", alors que dire de "nos" élites qui depuis 40 ans votent des budgets à découvert, ont sabordé l'industrie française et dont la compétence en matière de gestion se limite à celle de leur carrière.
(0) 
An Floc'h
2014-09-11 14:22:14
@Petit Patron du 29
"Voici donc la dream team censée sauver l'économie de notre département !!! c'est une plaisanterie ?"
Parce que ya plus sérieux ?
(0) 
Petit Patron du 29
2014-10-01 17:30:20
En réponse à An Floc'h : manifestement, les grands électeurs ont jugé qu'il y a effectivement plus sérieux. Et les grands électeurs sont des Finistériens et des Finistériennes élus de terrain et de proximité. Ce qui fait que votre argument principal et redondant qui consiste à dire que nous sommes victimes des jacobins Parisiens ne tient pas ! Les élus Finistériens n'ont tout simplement pas voulu de C. Troadec pour les représenter. Ils savent pertinement que, pour être efficace, il ne suffit pas d'"aboyer" avec un bonnet rouge sur la tête !
En réponse à Péri Loussouarn : Je suis un démocrate républicain qui combat les démagogues et les populistes quels qu'il soient. Qu'ils soient bonnets rouges ou front national, les 2 mouvements ayant un certain nombre de méthodes, de thèses, d'adhérents et de sympathisants en commun ( à commencer par D. Lambert, colistier de C.Troadec et proche de militants d'un groupe d'extrême droite ).
(0) 
R. Quéré
2014-10-12 14:26:17
Il est étonnant que dans une élections d'élus notables il y en ait eu un sur vingt qui se soit tout de même porté sur C. Troadec et son équipe. Ce type d'union DVG-DVD est très rare et porte peu ses fruits électoralement, surtout sur des sénatoriales où les machines des partis l'emportent sur toute nouvelle forme de travail politique. Le contexte était fort rude pour un attelage politique courageux et éloigné du confort des partis parisiens.
(0) 
R. Quéré
2014-10-12 14:30:44
@Péri Loussouarn
Oui effectivement, derrière les beaux discours le coeur sur la main qui parlent d'économie, il y a un monde entre celui qui parle et celui qui travaille : un peu comme celui ci qui s'était exprimé il y a un an déjà.....
(voir le site)
(0) 
Petit Patron du 29
2014-11-07 14:10:02
M. Troadec veut maintenant qu'une rue de Carhaix porte le nom de Rémy Fraisse !!!
Qu'en pense son ami Merret, pdt de la Fdsea29 ? Approuve-t-il cette proposition ?
J'imagine qu'ils sont en désaccord sur ce point. Et on voudrait nous faire croire qu'ils sont capables de prendre des décisions ensemble ?
Non, ils ne savent que casser, pleurnicher et se poser en victimes.
Ils ne servent en rien l'intérêt de notre département.
Ce serait intéressant que les écolos manifestent contre les investissements Chinois à Carhaix. Que dirait alors le baron du Poher ?
Populisme et démagogie à 2 balles !!!
(0) 
Petit Patron du 29
2014-12-16 11:57:44
Clash entre F.Pinault et C.Troadec : ce dernier a été pris en flagrant délit de manipulation de l'opinion et d'égocentrisme. Mais, il est tombé sur plus fort que lui.
Bravo M. Pinault pour votre réaction sans ambiguïté.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.