Une épidémie de coronavirus il y a 25.000 ans

-- Bio & Santé --

Chronique
Par Philippe Argouarch

Publié le 5/08/21 14:47 -- mis à jour le 05/08/21 19:54
53204_1.jpg
David Enard (photo twitter)

David Enard est un biologiste poitevin qui dirige depuis 2018 le laboratoire en biologie de l’évolution à l’université de l’Arizona à Tucson aux Etats-Unis. Depuis avant la pandémie, il s’intéresse aux mutants. Non pas aux mutants du virus SARS-CoV-2 à l’origine du COVID, comme le delta, mais aux mutations génétiques que les virus ont provoquées dans le génome humain. On sait que 10 à 13% du génome humain proviennent de virus et que ceux-ci sont des acteurs de l’évolution, en plus d’être des régulateurs d’espèces.

En analysant les génomes d’une série de populations diverses, lui et son équipe ont ainsi déterminé qu’une épidémie d’un coronavirus qu’ils dénomment SARS_VIP (VIP pour Virus Interacting Protein) avait sévi en Asie de l’est (la Chine actuelle en gros), il y a 25 000 ans. Voir leur papier publié dans le journal scientifique Current biology. De là à dire que certaines personnes seraient immunes au virus du Covid d’aujourd’hui, il y a un pas que les chercheurs n’ont pas franchi mais cela reste tout à fait possible.

L’estimation d’une ancienne épidémie virale qui aurait débuté il y a environ 25 000 ans en Asie de l’est est remarquablement en accord avec l’émergence il y a 23 000 ans de sarbecoviruses, la famille virale du SARS_CoV-2__David Enard

La date de cette ancienne épidémie est importante puisque le pic de l’âge glaciaire se situe il y a 21 000 ans et que ce brusque refroidissement a très bien pu entraîner la disparition de ce virus et, sa réapparition actuelle puisque, comme on le sait, le permafrost sibérien est en train de fondre avec le réchauffement climatique et que des virus disparus il y a des milliers d’années font leur réapparition.

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
Jack Le Guen
Jeudi 5 août 2021

Bon c’est le moment de regarder si on a une tâche bleue sur les fesses ! :=)

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.