Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Jacquelyn Anne Sutton (photo facebook)
Jacquelyn Anne Sutton (photo facebook)
- Dépêche -
Une doctorante britannique allait aider les journalistes kurdes en Irak, on la retrouve pendue dans les toilettes de l'aéroport d'Istanbul
La chercheuse britannique Jacky Sutton a été retrouvée pendue samedi soir dans les toilettes de l'aéroport d'Istanbul alors qu'elle se rendait au Kurdistan irakien, à Erbil, pour y former des journalistes kurdes. La doctorante se serait pendue avec des lacets au porte-manteau d'une des cabines des chiottes selon la version turque.
Philippe Argouarch pour ABP le 22/10/15 19:04

La chercheuse britannique Jacky Sutton a été retrouvée pendue samedi soir dans les toilettes de l'aéroport d'Istanbul alors qu'elle se rendait au Kurdistan irakien, à Irbil, pour y former des journalistes kurdes. Elle se serait pendue avec des lacets au porte-manteau d'une des cabines selon la version turque.

Les médias turcs rapportent que l'ancienne journaliste de la BBC, qui a atterri à l'aéroport d'Istanbul vers 22 heures par le vol TK-1986 en provenance de Londres, s'est donné la mort après avoir raté sa correspondance pour Erbil, la capitale du Kurdistan irakien. Ben voilà. Vous croyez à la version officielle ? Une de ses amies réfute la thèse du suicide, d'autant plus qu'elle ne portait jamais de souliers à lacets et amenait aussi des cadeaux pour les enfants d'Erbil !

Il y a quelques mois, une Américaine est décédée suite à des brutalités causées par la même police, dans le même aéroport sans doute dans le même bureau. Une police, qui aussi, lui avait fait louper sa correspondance lors d'une détention apparemment arbitraire. On a même la vidéo CCTV (voir le site) . Dans la vidéo on voit d'ailleurs un policier retirer sa ceinture pour on le devine la passer autours du cou de la victime. Dans le cas de Jackie Anne Sutton, les Turcs disent qu'une des caméras de sécurité "dysfonctionnait". Ben voyons.

Jacky Anne Sutton parlait cinq langues, dont le français et l'arabe et était la directrice du "Institute for War and Peace Reporting" (IWPR), l'institut du reportage de guerre et de paix.

Pour les "Bretons des amitiés kurdes de Bretagne" (voir le site) , qui se rendent régulièrement au Kurdistan, on ne peut que leur donner un conseil : bien prendre soin de pas faire escale à l'aéroport d'Istanbul-Ataturk. D'ailleurs, le président de l'association, André Métayer, a déjà été interpellé à l’aéroport d'Istanbul avant d'être expulsé du pays. C'était en mars 2000 alors qu'il accompagnait une mission de maires français et italiens.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1729 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 5 commentaires
Yann Vleiz Le Vendredi 23 octobre 2015 18:29
Hallucinant! Après cela, et tant d'autres affaires, j'espère qu'il n'y aura plus personne à vouloir faire rentrer la Turquie en Europe... Par contre les Kurdes méritent de s'unifier et de se libérer dans un grand Kurdistan...
Honneur et respect à Jacky Sutton!
(0) 

LHERITIER Jakez Le Samedi 24 octobre 2015 21:03
Encore un crime de barbouzes.
Rendons hommage à jacky Sutton
Silence de la France et de Fabius,et des autres "petits chefs Français "trop occupés à flatté Erdogan.
Silence des organisations pacifiques et ONG..
Les Kurdes doivent avoir un pays protégé par les accords internationaux vieux d'un siècle.
Leurs combats courageux sur leur terres contre les fous de Dieu-Daesch,al Nostra ,etc doivent être soutenus
Bravo les Kurdes:Respect/
(0) 

SPERED DIEUB Le Dimanche 25 octobre 2015 09:40
Vous dites à très juste titre Jakez
Leurs combats courageux sur leur terres contre les fous de Dieu-Daesch,al Nostra ,etc doivent être soutenus
Bravo les Kurdes:Respect/
Et malheureusement je crains qu'à l'issue de ce conflit,leur sacrifice,pour l'humanité, ne soit pas encore reconnu ,ils seront encore bernés ,un peu comme les Bretons à la fin du premier conflit mondial ,malgré les bonnes intentions du maréchal Foch
Bien entendu si ce conflit ,s'étend et le monde s'embrase à nouveau provoquant un grand cataclysme ,de grands pays seraient aussi anéantis ,à ce prix les cartes seront distribuées mais nul ne peut le prévoir de quelle manière
(0) 

Bertrand Finel Le Dimanche 25 octobre 2015 20:40
De la part de la Turquie, c'est carrément de la provocation à l'encontre de l'occident qui, s'en soutenir la cause kurde, la défend plus ou moins...
même plutôt moins que plus d'ailleurs !
Il y a un siècle de cela, cet assassinat aurait inévitablement constitué un casus belli et des unités de la marine de guerre anglaise auraient croisé au large du Bosphore.
Aujourd'hui, nos dirigeants baissent leurs pantalons pour de sombres raisons diplomatiques et de géo-politique, n'émettent même pas la moindre protestation et ce faisant, confortent Erdogan et sa clique islamiste dans l'idée qu'ils se font, à juste titre, du déclin de la puissance européenne.
(0) 

Pierre de Meriadek Le Mardi 27 octobre 2015 02:46
Toutes les informations sur le sujet ont stoppé le 22 octobre, suite à une mystérieuse information non vérifiée que la famille aurait admis la thèse du suicide après avoir rencontré les autorités turques. Ben voyons. Une doctorante qui parle 5 langues et occupe une fonction prestigieuse ne se suicide pas dans les chiottes.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons